Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Paralysie du sixième nerf crânien (nerf abducteur)

Par

Michael Rubin

, MDCM, New York Presbyterian Hospital-Cornell Medical Center

Dernière révision totale sept. 2020| Dernière modification du contenu sept. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle

Une paralysie du 6e nerf crânien altère la capacité à tourner l’œil vers l’extérieur.

  • La paralysie du 6e nerf crânien a de nombreuses causes, y compris des lésions des petits vaisseaux sanguins par le diabète, mais, souvent, la cause n’est pas identifiée.

  • L’œil atteint ne peut pas s’orienter complètement vers l’extérieur et peut pivoter vers l’intérieur lorsque la personne regarde droit devant.

  • Les médecins peuvent identifier une paralysie du 6e nerf crânien en se basant sur les symptômes, mais des examens, notamment une imagerie cérébrale, sont effectués pour essayer d’identifier la cause.

  • La paralysie du 6e nerf crânien disparaît généralement que la cause soit identifiée ou non.

La paralysie peut varier de partielle à complète.

De nombreux troubles peuvent provoquer cette paralysie :

Certains de ces troubles, comme les tumeurs et les abcès cérébraux, augmentent la pression intracrânienne et exercent une pression (ou compression) sur le nerf. D’autres affections, comme une artère obstruée, interfèrent avec l’irrigation du nerf.

Si la paralysie du 6e nerf crânien survient seule (sans autres paralysies des nerfs crâniens), sa cause n’est souvent pas identifiée.

Symptômes

L’œil atteint ne peut pas s’orienter complètement vers l’extérieur et peut pivoter vers l’intérieur lorsque la personne regarde droit devant. La vision double survient lorsque la personne regarde vers le côté de l’œil atteint.

Les autres symptômes de la paralysie du 6e nerf crânien dépendent de la cause. Par exemple, les maladies qui augmentent la pression intracrânienne peuvent provoquer des céphalées sévères et venir provisoirement troubler la vision lorsque les personnes tournent brusquement la tête. De même, le visage et la bouche peuvent être engourdis, et les personnes peuvent ne plus être en mesure de bouger l’œil affecté dans d’autres directions.

Diagnostic

  • Examen neurologique

  • Examen ophtalmologique comprenant une ophtalmoscopie

  • Tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique

  • Parfois, ponction lombaire

  • Parfois, analyses de sang

En général, les médecins peuvent facilement identifier une paralysie du 6e nerf crânien d’après les résultats d’un examen neurologique et d’un examen ophtalmologique, notamment une ophtalmoscopie. Cependant, la cause est généralement moins évidente.

Un ophtalmoscope est utilisé pour regarder dans l’œil et détecter des signes éventuels d’augmentation de la pression intracrânienne ou d’anomalies des vaisseaux sanguins.

On réalise une tomodensitométrie (TDM) ou, de préférence, une imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau, afin d’exclure des tumeurs et d’autres anomalies qui pourraient augmenter la pression intracrânienne. Si les résultats de l’examen d’imagerie sont normaux, une ponction lombaire peut être réalisée pour déterminer si une infection ou un saignement est présent.

Si les symptômes suggèrent une vascularite, du sang est prélevé pour rechercher des éléments indiquant une inflammation, comme certains anticorps anormaux (anticorps antinucléaires et facteur rhumatoïde) et une vitesse de sédimentation anormale (VS, soit la vitesse à laquelle les globules rouges se déposent au fond d’un tube à essai contenant du sang).

Les médecins peuvent réaliser des analyses de sang à la recherche d’un éventuel diabète, en particulier si la personne présente des facteurs de risque, tels qu’un âge avancé, une hypertension artérielle, des antécédents familiaux de diabète ou une obésité. Les médecins peuvent mesurer la glycémie à jeun et le taux d’hémoglobine A1c, ou réaliser un test d’hyperglycémie provoquée par voie orale.

Une fois tous les examens terminés, la cause peut rester inconnue.

Traitement

  • Traitement de la cause

Le traitement de la paralysie du 6e nerf crânien dépend de la cause. Lorsque la cause est traitée, la paralysie disparaît généralement.

Les paralysies sans cause identifiable disparaissent généralement sans traitement dans les 2 mois, ainsi que celles qui sont dues à un vaisseau sanguin obstrué.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
Téléchargez l’application Manuel MSD. iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE