Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Présentation des troubles du mouvement

Par

Hector A. Gonzalez-Usigli

, MD, HE UMAE Centro Médico Nacional de Occidente

Dernière révision totale sept. 2020| Dernière modification du contenu sept. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Chaque mouvement du corps, du mouvement de la main au sourire, implique une interaction complexe entre le système nerveux central (cerveau et moelle épinière), les nerfs et les muscles. Une lésion ou une modification fonctionnelle de l’un de ces constituants peuvent entraîner un trouble du mouvement.

Différents types de troubles du mouvement peuvent se développer en fonction de la nature et du siège de la lésion ou de l’altération, comme dans ce qui suit :

Les noyaux basaux permettent d’initier et d’harmoniser les mouvements musculaires volontaires, de supprimer les mouvements involontaires et de coordonner les changements de posture.

Le cervelet coordonne les mouvements du corps, aide les membres à se déplacer de manière harmonieuse et précise, et aide à préserver l’équilibre.

Localisation des noyaux basaux

Les noyaux basaux sont des groupes de cellules nerveuses situés dans les profondeurs du cerveau. À savoir :

  • Noyau caudé (une structure en C qui se termine par une queue effilée)

  • Putamen

  • Globus pallidus (situé à côté du putamen)

  • Noyau sous-thalamique

  • Locus niger

Ces noyaux basaux participent au contrôle des mouvements volontaires et à la coordination des changements posturaux.

Localisation des noyaux basaux

Classification

La classification des troubles du mouvement aide souvent les médecins à identifier la cause.

Les troubles du mouvement sont communément classés comme étant à l’origine des symptômes suivants :

  • Diminution ou ralentissement des mouvements

  • Augmentation des mouvements

Le trouble le plus fréquent qui diminue et/ou ralentit les mouvements est le suivant :

Les troubles qui augmentent les mouvements incluent les suivants :

Les problèmes de coordination sont parfois classés comme des troubles qui augmentent les mouvements. Ils sont souvent causés par un dysfonctionnement du cervelet.

Dans certains troubles, les mouvements sont à la fois augmentés et réduits. Par exemple, la maladie de Parkinson provoque des tremblements (augmentation des mouvements involontaires) et un ralentissement des mouvements volontaires.

Les troubles qui augmentent les mouvements peuvent être :

  • Rythmiques, qui sont principalement des tremblements (bien que les tremblements soient parfois irréguliers, comme c’est le cas dans la dystonie)

  • Non rythmiques, pouvant impliquer des mouvements lents ou rapides et/ou une position soutenue

Certains mouvements non rythmiques rapides, tels que les tics Syndrome de la Tourette et autres tics chez l’enfant et l’adolescent Les tics sont des mouvements involontaires, rapides, inutiles, répétitifs, mais non rythmiques (tics musculaires ou moteurs) ou des mots et/ou sons involontaires, soudains et souvent répétitifs... en apprendre davantage , peuvent être temporairement arrêtés (supprimés). D’autres, comme l’hémiballisme, la chorée ou la myoclonie, peuvent être difficiles à supprimer, voire totalement impossibles à supprimer.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE