Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Otite moyenne aiguë

Par

Richard T. Miyamoto

, MD, MS, Indiana University School of Medicine

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu mai 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

L’otite moyenne aiguë est une infection bactérienne ou virale de l’oreille moyenne.

  • L’otite moyenne aiguë survient souvent chez les personnes présentant un rhume ou des allergies.

  • L’oreille infectée est douloureuse.

  • Les médecins procèdent à un examen clinique du tympan pour établir un diagnostic.

  • Certains vaccins pédiatriques de routine peuvent réduire le risque d’otite moyenne aiguë.

  • L’infection peut être traitée par des antibiotiques.

L’otite moyenne aiguë (OMA) est due à une infection virale ou bactérienne et se manifeste souvent comme une complication du rhume ou des allergies. Bien que l’otite moyenne aiguë puisse survenir à tout âge, elle survient le plus souvent entre l’âge de 3 mois et de 3 ans. L’otite moyenne aiguë survient souvent à cet âge car les structures de l’oreille moyenne, telles que les trompes d’Eustache, sont immatures et ne fonctionnent pas correctement. Les symptômes et le traitement sont similaires chez les adultes et les enfants plus âgés (pour l’otite moyenne aiguë chez les jeunes enfants, voir Infection aiguë de l’oreille moyenne chez l’enfant).

Dans de rares cas, l’otite moyenne bactérienne s’étend aux structures adjacentes, telles que l’os mastoïde derrière l’oreille (mastoïdite) ou à l’oreille interne. La propagation au cerveau est extrêmement rare, mais certaines personnes développent une méningite ou une accumulation de pus (abcès) dans ou autour du cerveau.

Symptômes

Chez les personnes atteintes d’otite moyenne aiguë, l’oreille infectée est douloureuse (voir Otalgie), et présente un tympan rouge et bombé. De nombreuses personnes présentent une perte auditive. Les nourrissons peuvent simplement être irritables ou avoir des difficultés à dormir. Les jeunes enfants ont souvent de la fièvre, des nausées, des vomissements et de la diarrhée. Le tympan bombé se rompt parfois, entraînant l’écoulement de pus de l’oreille.

Si l’infection s’étend, les personnes peuvent présenter des céphalées sévères, une confusion ou une altération de la fonction cérébrale.

Diagnostic

  • Évaluation du médecin

Les médecins utilisent un otoscope pour examiner le conduit auditif et le tympan. Cet examen permet de déterminer s’il y a du pus dans l’oreille moyenne derrière le tympan.

Prévention

Le risque d’otite moyenne aiguë peut être réduit par les vaccins pédiatriques de routine contre les pneumocoques (avec le vaccin pneumococcique conjugué), Haemophilus influenzae de type B (HiB) et la grippe. Les nourrissons ne doivent pas s’endormir avec un biberon, car cela facilite le passage de liquide dans la trompe d’Eustache pour rejoindre l’oreille moyenne. Le tabagisme passif peut accroître le risque. Il ne faut donc pas fumer, en particulier dans le logement ou à proximité des enfants.

Une otite moyenne aiguë récurrente peut être évitée par l’insertion de tubes de drainage (tubes de tympanostomie).

Traitement

  • Analgésiques

  • Antibiotiques si nécessaire

La plupart des personnes affectées par l’otite moyenne aiguë guérissent sans traitement. Cependant, comme il est difficile de prévoir une éventuelle aggravation, certains médecins traitent tout le monde par des antibiotiques, comme l’amoxicilline. D’autres médecins peuvent prescrire des antibiotiques seulement si la maladie est sévère ou si les symptômes ne diminuent pas après 72 heures. Certains spécialistes déclarent que les enfants plus âgés ou les enfants âgés de 6 à 23 mois qui présentent une otite moyenne aiguë dans une seule oreille et qui n’est pas grave peuvent commencer un traitement avec ou sans antibiotiques. Si les antibiotiques sont interrompus, ils sont administrés si l’état de l’enfant s’aggrave ou si l’enfant ne se sent pas mieux 48 à 72 heures après l’apparition des symptômes. Le soulagement de la douleur est important. Le paracétamol et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels que l’ibuprofène, peuvent soulager la douleur. Les adultes peuvent utiliser un spray nasal décongestionnant contenant de la phényléphrine ou des décongestionnants par voie orale, tels que la pseudo-éphédrine. Les antihistaminiques sont utiles pour les personnes allergiques, mais pas pour celles qui sont enrhumées. Les décongestionnants et les antihistaminiques ne sont pas utiles chez les enfants et peuvent entraîner des effets secondaires gênants et potentiellement dangereux, en particulier chez les enfants âgés de moins de 2 ans.

Si une personne présente une douleur et une fièvre importantes et persistantes, et que son tympan est bombé, le médecin peut réaliser une myringotomie, c’est-à-dire une ouverture du tympan pour permettre au liquide de s’écouler de l’oreille moyenne. Cette ouverture, qui n’a pas d’effet sur l’audition, cicatrise en général sans traitement. En cas d’otites moyennes à répétition, il peut être nécessaire de poser des tubes de drainage (tubes de tympanostomie) dans le tympan (voir figure Myringotomie).

Myringotomie : Traitement des otites récurrentes

Au cours d’une myringotomie, le médecin réalise une petite incision au niveau du tympan pour permettre au liquide de s’écouler de l’oreille moyenne. Puis il place une minuscule tubulure creuse en plastique ou en métal (tube transtympanique ou drain transtympanique) dans le tympan par l’ouverture. Ces drains équilibrent la pression environnementale avec celle de l’oreille moyenne. Les médecins recommandent les drains transtympaniques pour certains enfants qui font des otites à répétition (otite moyenne aiguë) ou qui ont des sérosités récurrentes ou persistantes dans l’oreille moyenne (otite moyenne séreuse chronique).

La mise en place de drains transtympaniques est une intervention chirurgicale banale effectuée à l’hôpital ou dans le cabinet du médecin. Une anesthésie générale ou sédation est habituellement nécessaire. Les enfants sortent habituellement quelques heures après l’intervention. Des gouttes auriculaires contenant un antibiotique sont parfois administrées après l’intervention pendant une semaine environ. Les drains sont souvent éliminés spontanément au bout de 6 à 12 mois, bien que certains restent en place pendant plus longtemps. Les drains qui ne sortent pas spontanément sont retirés par le médecin, parfois avec une anesthésie générale ou une sédation. Si l’ouverture ne se ferme pas spontanément, elle peut être fermée par chirurgie.

Les enfants chez qui des drains transtympaniques ont été placés peuvent se laver les cheveux et nager, mais certains médecins recommandent aux enfants de ne pas plonger entièrement la tête dans l’eau sans bouchons d’oreilles.

L’écoulement de liquide par les oreilles traduit la présence d’une infection et doit être rapporté au médecin.

Myringotomie : Traitement des otites récurrentes
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Présentation des oreilles, du nez et de la gorge
Vidéo
Présentation des oreilles, du nez et de la gorge
Modèles 3D
Tout afficher
La bouche, le nez et la gorge
Modèle 3D
La bouche, le nez et la gorge

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE