Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Sinusite

Par

Marvin P. Fried

, MD, Montefiore Medical Center, The University Hospital of Albert Einstein College of Medicine

Dernière révision totale mars 2019| Dernière modification du contenu mars 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La sinusite est une inflammation des sinus, généralement due à une allergie ou à une infection.

  • Certains des symptômes les plus courants de la sinusite sont la douleur, la sensibilité, la congestion nasale et la céphalée.

  • Le diagnostic est basé sur les symptômes, mais parfois une tomodensitométrie ou d’autres tests d’imagerie sont nécessaires.

  • Les antibiotiques peuvent éliminer une infection bactérienne sous-jacente.

La sinusite est l’une des affections les plus fréquentes. La sinusite peut survenir dans l’un des quatre groupes de sinus : maxillaires, ethmoïdaux, frontaux ou sphénoïdaux. Elle se développe presque toujours en association avec une inflammation des fosses nasales (rhinite), certains médecins l’appelant rhinosinusite. Elle peut être aiguë (de courte durée) ou chronique (à long terme).

Sinusite aiguë

La sinusite est définie comme aiguë si elle est totalement résolue en moins de 30 jours. Chez les personnes ayant un système immunitaire normal, la sinusite aiguë est généralement causée par une infection virale.

La sinusite aiguë est parfois causée par des bactéries. L’infection se développe souvent après une obstruction des sinus. Cette obstruction est liée en général à une infection virale des voies aériennes supérieures, telles que le rhume. Lors d’un rhume, les muqueuses tuméfiées des fosses nasales ont tendance à obstruer les orifices des sinus. L’air présent dans les sinus est absorbé par la circulation sanguine et la pression dans le sinus diminue, provoquant douleurs et sécrétions. Ces sécrétions sont un milieu de culture pour les bactéries. Des globules blancs et du fluide additionnel entrent dans les sinus pour combattre les bactéries. Cet influx augmente la pression et augmente encore les douleurs.

Les allergies provoquent également une tuméfaction de la muqueuse qui bouche les orifices des sinus. De plus, une éventuelle déviation de la cloison nasale prédispose à l’obstruction des sinus.

Localisation des sinus

Les sinus sont des cavités creuses des os situées autour du nez. Les deux sinus frontaux sont situés juste au-dessus des sourcils. Les deux sinus maxillaires sont situés dans les os de la joue. Les deux groupes de sinus ethmoïdaux sont situés de chaque côté de la cavité nasale. Les deux sinus sphénoïdaux sont situés derrière les sinus ethmoïdaux.

Localisation des sinus

Sinusite chronique

La sinusite est dite chronique quand elle dure plus de 90 jours. Les médecins ne comprennent pas exactement ce qui cause la sinusite chronique, mais cela implique des facteurs qui causent l’inflammation chronique. Ces facteurs comprennent les allergies chroniques, les polypes nasaux et l’exposition à des irritants environnementaux (comme la pollution et la fumée de tabac). Une prédisposition génétique semble être en effet un facteur causal. Parfois, les personnes présentent une infection bactérienne ou une infection fongique ; dans ce cas, l’inflammation est plus sévère. Parfois, la sinusite chronique du sinus maxillaire s’installe à partir de l’abcès d’une dent de l’arcade supérieure qui se propage au sinus situé au-dessus.

La sinusite peut également être subaiguë (durant entre 30 et 90 jours) ou récurrente (au moins 4 épisodes de sinusite aiguë par an).

Symptômes

La sinusite aiguë et la sinusite chronique ont des symptômes similaires. À savoir :

  • Écoulement de pus jaune ou vert du nez

  • Pression et douleur au niveau du visage

  • Congestion et obstruction du nez

  • Sensibilité au toucher et tuméfaction du sinus affecté

  • Odorat diminué (hyposmie)

  • Mauvaise haleine (halitose)

  • Toux productive (tout spécialement la nuit)

Certains symptômes évoquent le sinus infecté :

  • La sinusite maxillaire engendre des douleurs au niveau des joues juste sous les yeux, des maux de dents et des céphalées.

  • La sinusite frontale entraîne des céphalées frontales.

  • La sinusite ethmoïdale entraîne des douleurs derrière et entre les yeux et des céphalées frontales (souvent décrites comme atroces) au niveau du front.

  • La douleur produite par la sinusite sphénoïdale n’est pas localisée dans une zone parfaitement définie et peut être ressentie dans la région frontale ou la partie postérieure de la tête.

Les personnes peuvent également ressentir un malaise général. En outre, la fièvre et des frissons peuvent apparaître, mais leur existence peut suggérer la diffusion de l’infection au-delà des sinus. Souvent, la douleur est plus sévère dans la sinusite aiguë.

Complications de la sinusite

La complication principale de la sinusite est la propagation de l’infection bactérienne. Une infection peut s’étendre aux tissus entourant l’œil (voir Introduction aux maladies de l’orbite) et causer des changements de vision ou un œdème autour de l’œil.

Plus rarement, l’infection s’étend pour impliquer l’œil lui-même, entraînant une douleur oculaire et des troubles de la vision.

Moins souvent, une infection peut s’étendre aux tissus entourant le cerveau (méningite) et causer une céphalée sévère et la confusion. Les personnes souffrant de sinusite qui développent ces symptômes doivent être évaluées par un médecin aussi vite que possible.

Diagnostic

  • Évaluation du médecin

  • Parfois, tomodensitométrie

Le diagnostic est basé sur les symptômes typiques. Une tomodensitométrie (TDM) peut déterminer l’étendue et la sévérité de la sinusite, mais elle est réalisée principalement quand les personnes présentent des symptômes de complications (yeux exorbités et rouges) ou quand les personnes ont une sinusite chronique. Si une personne présente une sinusite maxillaire, on peut réaliser une radiographie des dents (panoramique dentaire) pour vérifier la présence éventuelle d’un abcès dentaire. Parfois, les médecins introduisent une fibre optique (endoscope) dans le nez, pour visualiser les orifices des sinus et effectuer un prélèvement des sécrétions pour culture. Cet examen, qui nécessite une anesthésie locale, peut être réalisé au cabinet du médecin en ambulatoire.

Chez les enfants, la sinusite est suspectée quand un écoulement purulent du nez persiste pendant plus de 10 jours et est accompagné de fatigue extrême et de toux. Des douleurs et l’inconfort au niveau du visage peuvent être présents. La fièvre n’est pas courante. Les médecins voient un écoulement purulent en examinant le nez. Une tomodensitométrie peut confirmer le diagnostic, mais en raison de soucis concernant l’exposition aux rayons, elle n’est généralement réalisée que chez les enfants souffrant de sinusite chronique qui ne disparaît pas avec un traitement antibiotique ou avec des signes de complications.

Traitement

  • Traitement visant à améliorer le drainage des sinus

  • Sprays nasaux médicamenteux

  • Parfois, antibiotiques

Le but du traitement de la sinusite aiguë est d’améliorer le drainage des sinus et d’éliminer l’infection. L’inhalation de vapeur, des serviettes mouillées chaudes au-dessus des sinus affectés, et des boissons chaudes peuvent contribuer à soulager les membranes enflées et à promouvoir le drainage. Irriguer le nez avec une solution saline (irrigation nasale) ou utiliser un pulvérisateur de solution saline peuvent contribuer à soulager les symptômes.

Les pulvérisateurs nasaux, comme la phényléphrine ou l’oxymétazoline, qui rétrécissent les membranes gonflées, peuvent être utilisés pendant une durée limitée. Les produits similaires, comme la pseudo-éphédrine, administrée par voie orale, ne sont pas aussi efficaces. Les corticoïdes en spray nasal peuvent contribuer à soulager les symptômes mais prennent au moins 10 jours pour agir.

Antibiotiques

En cas de sinusite aiguë sévère (au moins 3 jours de symptômes, tels que fièvre à 39 ºC ou plus et douleur sévère) ou persistante (pendant au moins 10 jours), des antibiotiques, tels que l’amoxicilline/acide clavulanique ou la doxycycline, sont prescrits.

Les personnes souffrant de sinusite chronique prennent les mêmes antibiotiques mais pendant une durée plus longue (généralement 4 à 6 semaines). Quand les antibiotiques ne sont pas efficaces, la chirurgie peut être indiquée pour nettoyer les sinus, faire des prélèvements pour culture ou améliorer le drainage des sinus, ce qui permet de traiter l’inflammation. Une obstruction nasale qui perturbe l’écoulement peut aussi nécessiter une intervention chirurgicale.

Infections fongiques des sinus

Plusieurs types de champignons sont normalement présents dans le nez et les sinus de nombreuses personnes en bonne santé. Dans certaines conditions, cependant, ces champignons entraînent une importante inflammation du nez ou des sinus.

Boules fongiques

Les boules fongiques sont des formations fongiques d’Aspergillus observées chez des personnes en bonne santé par ailleurs. Les symptômes sont des douleurs sinusiennes, une sensation de pression et de congestion nasale et l’écoulement de liquides. Une intervention chirurgicale est nécessaire pour ouvrir les sinus atteints et retirer les débris fongiques.

Sinusite fongique invasive

La sinusite fongique invasive est un trouble très grave qui atteint le plus souvent les personnes dont le système immunitaire est affaibli par une chimiothérapie ou par des maladies comme un diabète mal contrôlé, une leucémie, un lymphome, un myélome multiple ou le SIDA. La maladie peut s’étendre rapidement. Les symptômes sont la douleur, la fièvre et l’écoulement de pus par le nez. Le champignon peut s’étendre aux orbites, provoquant une saillie de l’œil atteint (proptose) et une cécité. Les médecins basent le diagnostic sur les résultats de la biopsie (prélèvement d’un échantillon de tissu pour l’identification de micro-organismes au microscope). Le traitement consiste en une intervention chirurgicale et en l’administration de médicaments antifongiques par voie intraveineuse. Les médecins doivent aussi contrôler la maladie sous-jacente et stimuler un système immunitaire affaibli étant donné que cette infection invasive des sinus peut causer la mort.

Sinusite fongique allergique

La sinusite fongique allergique est une sinusite chronique dans laquelle un champignon entraîne une réaction allergique caractérisée par une congestion nasale marquée et la formation de polypes dans le nez et les sinus. Les polypes obstruent le nez et les orifices des sinus, et entraînent une inflammation chronique. Habituellement, une intervention chirurgicale est nécessaire pour ouvrir les sinus et enlever les débris fongiques. Un traitement au long cours est également nécessaire. Il consiste à administrer des corticoïdes, des antibiotiques, parfois des antifongiques, qui sont appliqués directement sur la zone affectée, ou pris par voie orale. Ces médicaments réduisent l’inflammation et éliminent le champignon. Cependant, même après un traitement prolongé, le trouble tend souvent à récidiver.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
PERIOSTAT, VIBRAMYCIN
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Examens auditifs
Vidéo
Examens auditifs
Lorsque les ondes sonores atteignent l’oreille, elles sont rassemblées par l’oreille externe...
Modèles 3D
Tout afficher
Douleurs auriculaires
Modèle 3D
Douleurs auriculaires

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE