Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Déshydratation

Par

James L. Lewis, III

, MD, Brookwood Baptist Health and Saint Vincent’s Ascension Health, Birmingham

Dernière révision totale janv. 2019| Dernière modification du contenu janv. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La déshydratation est le manque (déficit) d’eau dans l’organisme.

  • Des vomissements, une diarrhée, une transpiration excessive, des brûlures, l’insuffisance rénale et l’emploi de diurétiques peuvent être responsables de déshydratation.

  • Les personnes ont soif et, au fur et à mesure que la déshydratation empire, elles peuvent moins transpirer et éliminer d’urine.

  • Si la déshydratation est grave, les personnes peuvent se sentir confuses ou avoir des vertiges.

  • Le traitement vise à corriger la perte d’eau et de sels minéraux (tels que le sodium et le potassium) qui sont dissous dans le sang (électrolytes), habituellement en buvant mais parfois en administrant des liquides par voie intraveineuse.

La déshydratation survient lorsque l’organisme perd plus d’eau qu’il n’en acquiert. Des vomissements, une diarrhée, la prise de médicaments qui augmentent l’excrétion d’urine (diurétiques), les sueurs profuses (par exemple, pendant les vagues de chaleur, en particulier en cas d’effort prolongé) et la baisse des apports hydriques peuvent être responsables d’une déshydratation.

Celle-ci est particulièrement fréquente chez les personnes âgées parce que le centre de la soif ne fonctionne pas aussi bien chez elles que chez les personnes plus jeunes. Ainsi, les personnes âgées peuvent ne pas s’apercevoir qu’elles sont en train de se déshydrater. Certains troubles, comme le diabète sucré, le diabète insipide ou la maladie d’Addison, peuvent augmenter l’excrétion urinaire et donc entraîner une déshydratation.

La déshydratation chez les nourrissons et les enfants est également fréquente, car la perte de liquides due aux diarrhées et aux vomissements peut représenter une proportion plus élevée de leurs liquides corporels, par rapport aux enfants plus âgés et aux adultes.

Quels sont les symptômes de la déshydratation ?

Initialement, la déshydratation stimule le centre cérébral de la soif, ce qui provoque une soif, une motivation puissante qui amène à boire davantage. Si l’apport d’eau ne compense pas la perte hydrique, la déshydratation s’aggrave. La transpiration diminue ainsi que la production d’urine. L’eau passe du compartiment intracellulaire au compartiment circulant pour maintenir la quantité de sang (volume sanguin) et la tension artérielle (voir À propos de l’eau corporelle) au niveau nécessaire. Si la déshydratation continue, les tissus de l’organisme commencent à se dessécher, les cellules à se recroqueviller et à dysfonctionner.

Les symptômes de déshydratation légère à modérée incluent :

  • Soif

  • Diminution de la transpiration

  • Diminution de l’élasticité de la peau

  • Diminution de la production d’urine

  • Sécheresse buccale

En cas de déshydratation sévère, la sensation de soif peut en fait être réduite et la tension artérielle peut diminuer, provoquant une sensation de vertige ou des évanouissements, surtout lors de la station debout (une affection appelée hypotension orthostatique). Si la déshydratation continue, elle peut provoquer un état de choc et de graves lésions aux organes internes, par exemple au niveau des reins, du foie et du cerveau. Les cellules cérébrales sont particulièrement sensibles à la déshydratation grave. La confusion est donc l’un des meilleurs indicateurs d’une déshydratation importante. Une déshydratation très grave peut provoquer un coma.

Pleins feux sur le vieillissement : Équilibre hydrique

Déshydratation

Les personnes âgées sont particulièrement prédisposées à la déshydratation. Chez les personnes âgées, les causes fréquentes de déshydratation comprennent :

  • Confusion

  • Des troubles qui rendent difficile l’obtention de liquides (en général du fait d’une mobilité réduite, comme après un accident vasculaire cérébral)

De plus, les personnes âgées ressentent la soif plus tardivement et moins intensément que les personnes plus jeunes ; ainsi, même si elles sont par ailleurs en bonne santé, elles ont tendance à ne pas boire suffisamment de liquides pour différentes raisons, y compris une incontinence ou la peur de l’incontinence.

Le pourcentage de graisses corporelles est plus élevé chez les personnes âgées. Comme les personnes âgées ont une masse adipeuse proportionnellement plus abondante et que les tissus adipeux contiennent moins d’eau, la quantité totale d’eau corporelle tend à diminuer avec l’âge.

Hyperhydratation

Dans l’hyperhydratation, l’organisme contient trop d’eau. Les reins éliminent l’eau en excès moins efficacement chez les personnes âgées, ce qui peut entraîner une hyperhydratation plus facilement que chez les personnes plus jeunes. Un gonflement peut survenir ou non.

Comment la déshydratation est-elle diagnostiquée ?

  • Évaluation du médecin

  • Parfois, analyses de sang

Le diagnostic de déshydratation se pose souvent à partir des symptômes et des résultats de l’examen médical. Mais, parfois, les médecins doivent effectuer des analyses de sang chez les personnes qui sont gravement malades, prennent certains médicaments ou souffrent de certains troubles.

La déshydratation induit généralement une élévation du taux de sodium dans le sang. Bien que les causes les plus fréquentes de déshydratation (comme des sueurs profuses, des vomissements et une diarrhée) entraînent souvent une perte simultanée d’électrolytes (essentiellement le sodium et le potassium), la quantité d’eau perdue est encore plus importante, ce qui fait augmenter la concentration de sodium dans le sang.

Comment prévenir la déshydratation ?

La prévention est préférable au traitement. Les adultes doivent boire au moins 6 verres de liquides par jour (y compris des liquides provenant d’aliments riches en eau, comme les fruits et les légumes). Il faut boire davantage les jours de grande chaleur ou après un effort prolongé.

L’exercice physique, une température corporelle élevée et un climat chaud augmentent les besoins en eau de l’organisme. Des boissons destinées aux sportifs ont été formulées pour remplacer les électrolytes perdus au cours d’un effort physique intense. Ces boissons peuvent être utilisées pour prévenir une déshydratation. Il faut boire des liquides et des électrolytes avant, pendant ainsi qu’après un exercice physique. Avant une activité physique, les personnes qui souffrent de troubles cardiaques ou rénaux doivent consulter leur médecin pour savoir comment se réhydrater convenablement.

Comment la déshydratation est-elle traitée ?

  • Remplacement des liquides et des électrolytes

Pour traiter la déshydratation légère, boire de grandes quantités d’eau peut être suffisant. En cas de déshydratation modérée à sévère, les électrolytes perdus (essentiellement sodium et potassium) doivent être remplacés.

Des solutions réhydratantes buvables contenant des quantités appropriées d’électrolytes sont disponibles sans ordonnance. Ces solutions sont efficaces contre la déshydratation, en particulier lorsque celle-ci est due à des vomissements ou une diarrhée chez les enfants. Les boissons sportives ne contiennent pas nécessairement assez d’électrolytes pour être un substitut adéquat de ces solutions. Cependant, lorsque les personnes vomissent, la consommation de liquides peut ne pas être suffisante pour traiter la déshydratation.

Une déshydratation plus grave nécessite l’administration de solutions intraveineuses contenant du chlorure de sodium par les médecins. La perfusion intraveineuse doit être rapide au début, puis ralentie au fur et à mesure de la récupération de la condition physique.

Le traitement doit aussi corriger les causes de la déshydratation. Par exemple, en cas de nausées et de vomissements ou de diarrhée, des médicaments pour contrôler ou arrêter les vomissements ou la diarrhée peuvent être nécessaires.

FAQ sur la déshydratation

Qu’est-ce que la déshydratation ?

On parle de déshydratation lorsqu’il n’y a pas assez d’eau dans l’organisme.

Quels sont les signes de la déshydratation ?

En cas de déshydratation légère, la soif se fait ressentir et la bouche est sèche. En cas de déshydratation sévère, les personnes souffrent de vertiges, de confusion et d’étourdissements en se levant. Sans traitement, les personnes finissent par tomber dans le coma et décèdent.

La déshydratation peut-elle provoquer une fièvre ?

Non, la déshydratation ne provoque pas de fièvre, bien que de nombreux troubles provoquant de la fièvre puissent également entraîner une déshydratation.

Quelles sont les causes de la déshydratation ?

Une déshydratation se produit lorsque la quantité d’eau perdue par le corps est supérieure à la quantité d’eau consommée. Elle peut donc être provoquée par des troubles ou des problèmes qui entraînent des pertes de liquides, comme une gastroentérite avec vomissements et diarrhée, une transpiration abondante par temps chaud et un diabète non contrôlé. Une déshydratation peut également survenir lorsque les personnes ne peuvent pas boire suffisamment d’eau, comme les voyageurs bloqués de manière imprévue ou les personnes handicapées âgées vivant seules.

La déshydratation peut-elle provoquer une diarrhée ?

Non, c’est l’inverse. La diarrhée peut provoquer une déshydratation.

Que faut-il faire en cas de déshydratation ?

Pour traiter une déshydratation légère, boire de plus grandes quantités d’eau peut être suffisant. En cas de déshydratation plus sévère, il est nécessaire de boire une solution réhydratante buvable spéciale qui contient la concentration adéquate en minéraux (électrolytes) et en sucre. Les jus, les sodas et les boissons énergétiques ne sont pas aussi efficaces. En cas de déshydratation sévère, les médecins administrent des liquides par voie IV.

La déshydratation peut-elle provoquer une infection des voies urinaires (IVU) ?

Non, la déshydratation ne provoque pas d’IVU.

Comment détecter une déshydratation ?

Les médecins peuvent souvent diagnostiquer une déshydratation sans examens, mais ils mesurent parfois la concentration de sodium et d’autres électrolytes dans le sang et testent la concentration de l’urine du patient.

Combien de temps faut-il pour récupérer d’une déshydratation ?

Si le problème à l’origine de la déshydratation est résolu et que la personne reçoit la quantité appropriée de liquide, une déshydratation légère à modérée peut se résoudre en moins d’une journée. Une déshydratation sévère ou prolongée doit être traitée par les médecins à l’hôpital et nécessite en général 2 à 3 jours pour se résoudre avec un traitement approprié.

Comment prévenir la déshydratation ?

Pour prévenir la déshydratation, il faut boire plus de liquide en travaillant ou en faisant de l’exercice par temps chaud. Les personnes doivent s’assurer que leurs parents âgés ont accès à une grande quantité d’eau lorsqu’ils sont seuls dans un bâtiment ou un endroit chaud. Les personnes qui ne pratiquent pas d’activité physique intense ou qui ne sont pas dans un environnement chaud ne doivent pas se forcer à boire trop d’eau lorsqu’elles n’ont pas soif.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Hyperlipidémie
Vidéo
Hyperlipidémie
Le cholestérol est un type de lipide—élément essentiel contenu dans toutes les cellules humaines...
Modèles 3D
Tout afficher
Mode d’action de l’insuline
Modèle 3D
Mode d’action de l’insuline

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE