Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Identité sexuelle

Par

George R. Brown

, MD, East Tennessee State University

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Différents termes sont utilisés pour parler de sexe et de genre :

  • Sexe fait référence à l’anatomie d’une personne : masculine, féminine, ou non clairement définie (organes génitaux ambigus, ou personne intersexuée).

  • L’orientation sexuelle désigne le sexe par lequel une personne est attirée sexuellement (le cas échéant).

  • L’identité sexuelle fait référence à la catégorie sexuelle dans laquelle une personne se voit, masculine, féminine, ou autre chose (parfois appelée « genderqueer », « non binaire », ou « agenre »), ce qui peut être quelque part entre les deux, un mélange de masculin et féminin, ou aucun des deux, ou encore qui peut fréquemment changer.

  • Le rôle sexuel correspond à la façon dont une personne se présente en public en termes de genre. Cela comprend la façon de s’habiller, de parler, de se coiffer, en fait tout ce qu’elle dit ou fait et qui indique un caractère masculin ou féminin.

Chez la plupart des personnes, l’identité sexuelle correspond au sexe anatomique (de naissance) et au rôle sexuel (c’est-à-dire un homme qui a un sens profond de sa masculinité, agit en public de façon masculine).

Le saviez-vous ?

  • Nombre de jeunes garçons passent par une phase pendant laquelle ils jouent avec des jouets de fille.

L’identité sexuelle est bien établie dès la petite enfance (18 à 24 mois). Au cours de l’enfance, les garçons et les filles en prennent conscience. Parfois, les enfants préfèrent des activités considérées par beaucoup dans leur société comme plus adaptées pour l’autre sexe (cela porte le nom de comportement de genre non conforme). Par exemple, les fillettes peuvent aimer jouer au base-ball et se battre. Les petits garçons peuvent aimer jouer à la poupée et préférer cuisiner plutôt que faire du sport ou jouer à des jeux plus violents. D’ordinaire, ce comportement fait partie du développement normal des enfants. Cela ne signifie pas que ces enfants ont un problème d’identité sexuelle, tant qu’ils reconnaissent appartenir au sexe de leur naissance et vivent cette situation sereinement. La plupart des garçons qui préfèrent les activités considérées comme plus appropriées pour les filles n’ont pas de problème d’identité sexuelle lorsqu’ils grandissent. Cependant, beaucoup de ceux qui préfèrent ces activités de façon systématique sont plus susceptibles de devenir des adultes homosexuels ou bisexuels.

Les enfants nés avec des organes génitaux ambigus ne présentent en général pas de problème d’identité sexuelle s’ils ont été élevés comme appartenant à un sexe ou à l’autre, et cela même dans le cas où ils ont un rôle sexuel opposé à leur sexe biologique. La question de savoir si la chirurgie génitale est appropriée pour les enfants et les nourrissons dont les organes génitaux sont visiblement ambigus est controversée.

Il arrive parfois que des personnes aient le sentiment que leur identité sexuelle ne correspond pas à leur sexe anatomique. Ce sentiment de décalage peut parfois être la source d’une importante souffrance et/ou altérer leur fonctionnement. Dans de tels cas, on parle de dysphorie de genre. Les personnes qui sont atteintes de dysphorie de genre peuvent avoir besoin d’être évaluées par un professionnel de la santé.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE