Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Présentation des troubles de l’humeur

Par

William Coryell

, MD, Carver College of Medicine at University of Iowa

Dernière révision totale mai 2018| Dernière modification du contenu juin 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Les troubles de l’humeur sont des troubles mentaux impliquant des troubles émotionnels consistant en de longues périodes d’excessive tristesse (dépression) ou d’excessive gaieté ou exaltation (manie), ou les deux. Dépression et manie représentent les deux extrêmes, ou pôles, des troubles de l’humeur.

Les troubles de l’humeur sont parfois qualifiés de troubles affectifs. L’affect renvoie à l’état émotionnel qui est révélé par les expressions du visage et par les gestes.

Tristesse et joie font partie de l’expérience normale de la vie quotidienne et diffèrent de la dépression et de la manie qui caractérisent les troubles de l’humeur. La tristesse est une réponse naturelle à une perte, un échec, une déception, un traumatisme ou une catastrophe.

La peine ou le deuil constituent les réactions normales les plus fréquentes à une perte ou une séparation, telles que le décès d’une personne aimée, un divorce ou une déception amoureuse. Le deuil et la perte n’entraînent généralement pas de dépression prolongée et handicapante, sauf chez les personnes prédisposées aux troubles de l’humeur.

Le saviez-vous ?

  • Environ 30 % des personnes qui vont chez le médecin disent qu’elles se sentent déprimées, mais moins de 10 % sont atteintes de dépression sévère.

Un trouble de l’humeur est diagnostiqué lorsque la tristesse ou l’exaltation est excessivement intense, s’accompagne de certains autres symptômes typiques et altère la capacité à fonctionner physiquement, socialement et au travail.

Lorsque la personne présente uniquement les symptômes de la dépression, le trouble est dit unipolaire. D’autres troubles de l’humeur, que l’on appelle troubles bipolaires, impliquent une alternance d’épisodes de dépression et de manie. Une manie sans dépression (ou manie unipolaire) est très rare.

Environ 30 % des personnes qui consultent un médecin signalent la dépression dans leurs symptômes. Mais en réalité moins de 10 % sont atteints de dépression sévère. Près de 4 % de la population américaine souffrent de trouble bipolaire.

Les troubles de l’humeur, en particulier ceux qui se manifestent par de la dépression, augmentent le risque d’autres problèmes, comme l’incapacité à accomplir des activités quotidiennes et à entretenir des relations personnelles, la perte d’appétit, l’anxiété extrême et l’alcoolisme. Parmi les personnes déprimées non traitées, 15 % mettent fin à leurs jours en se suicidant.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE