Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Trouble de référence olfactive

(Syndrome de référence olfactive ; Jikoshu-kyofu)

Par

Katharine Anne Phillips

, MD, Weill Cornell Medical College;


Dan J. Stein

, MD, PhD, University of Cape Town

Examen médical juin 2021
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE

Les personnes atteintes du trouble de référence olfactive (souvent appelé syndrome de référence olfactive) craignent d’exhaler une odeur désagréable, fétide, ou une odeur corporelle nauséabonde, alors que ce n’est pas le cas.

Les personnes atteintes du syndrome de référence olfactive croient qu’elles dégagent une odeur corporelle nauséabonde, alors que ce n’est pas le cas. Cette crainte est à l’origine d’une importante souffrance et perturbe généralement le fonctionnement de la personne affectée, par exemple en l’empêchant de sortir en public. Le trouble de référence olfactive a des similitudes avec la dysmorphophobie Dysmorphophobie et est classé comme un trouble obsessionnel compulsif et apparenté.

Généralement, les personnes atteintes du trouble de référence olfactive font certaines choses de façon répétée en réponse à leur préoccupation, comme se doucher excessivement, se laver les dents ou vérifier leur odeur corporelle (par exemple, en se sentant). Ces personnes utilisent souvent trop de parfum, de déodorant, ou de rince-bouche pour essayer de cacher l’odeur qu’elles croient dégager. Elles peuvent également croire que les autres s’assoient loin, se couvrent le nez, ou font particulièrement attention à elles d’une façon négative, en raison de l’odeur dégagée.

Une thérapie comportementale et cognitive semblable à celle utilisée pour la dysmorphophobie Dysmorphophobie peut être utile.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE