Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Blépharite

Par

James Garrity

, MD, Mayo Clinic College of Medicine

Dernière révision totale juin 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La blépharite est une inflammation du bord libre de la paupière, accompagnée d’écailles, de croûtes, d’ulcérations superficielles ou d’inflammation (rougeurs et gonflements) des glandes sébacées présentes sur le bord libre de la paupière.

  • Certaines infections, réactions allergiques et certaines maladies de la peau sont à l’origine de l’inflammation.

  • Les paupières deviennent irritées, rouges, gonflées et peuvent brûler et gratter.

  • Le diagnostic repose sur les symptômes et les signes palpébraux.

  • Toute maladie sous-jacente est traitée, et parfois, le médecin prescrit des pommades ou des collyres antibiotiques, des comprimés antiviraux, une pommade corticoïde, des larmes artificielles, ou bien une combinaison de tout cela.

Causes

Les troubles qui peuvent causer la blépharite comprennent l’infection bactérienne (typiquement, staphylococcique) des paupières ou des canaux des glandes qui s’ouvrent au coin des paupières, certaines infections virales (généralement l’herpès simplex) et des réactions allergiques (au pollen ou parfois à des collyres).

Les maladies de la peau comme la dermatite séborrhéique, la rosacée et la dermite atopique (eczéma) affectent le visage, y compris les paupières, entraînant une inflammation et une blépharite.

Une autre cause est l’obstruction et l’inflammation des glandes sébacées au bord des paupières (anomalie du fonctionnement de la glande tarsienne), qui peuvent être causées par la rosacée.

Les collyres peuvent déclencher des réactions allergiques provoquant une blépharite (appelée blépharite allergique de contact).

Parfois, l’inflammation est idiopathique.

Symptômes

Une blépharite peut provoquer une sensation de corps étranger dans l’œil. Les yeux et les paupières peuvent gratter, brûler, de même que le bord libre des paupières peut devenir rouge. Les yeux deviennent larmoyants et sensibles à la lumière vive.

Dans certains types de blépharite, comme celles provoquées par des infections bactériennes, les paupières peuvent gonfler et une partie des cils peut prendre une coloration blanche, voire tomber. Ce type de blépharite est généralement aigu. Parfois, de petits abcès purulents (pustules) se développent dans les sacs à la base des cils et finalement s’ulcèrent (blépharite ulcéreuse). Une croûte peut se former et se coller solidement sur les bords des paupières. Quand la croûte est enlevée, la surface peut saigner. Les sécrétions produites pendant le sommeil se dessèchent et collent les paupières entre elles.

Dans certains types de blépharite, comme ceux causés par l’obstruction des glandes tarsales (de Meibomius), les glandes sont obstruées par des dépôts cireux durs. Ce type de blépharite peut être chronique. Les patients sont souvent atteints de dermite séborrhéique ou de rosacée et développent des orgelets ou des chalazions (kystes de la paupière).

Certains patients atteints de blépharite développent une sécheresse oculaire.

La plupart des blépharites ont tendance à être résistantes aux traitements et à récidiver. La blépharite est une affection gênante et inesthétique, mais en général, elle n’entraîne pas de lésions de la cornée, ni de perte de la vision. Parfois, une blépharite ulcéreuse peut entraîner la perte des cils, des cicatrices sur le bord palpébral et, rarement, une inflammation causant des lésions cornéennes.

Diagnostic

  • Symptômes et examen clinique

Le diagnostic de la blépharite repose sur les symptômes et les signes palpébraux. Le médecin peut se servir d’une lampe à fente pour examiner les paupières de plus près. Occasionnellement, un échantillon est prélevé sur le bord des paupières et est cultivé afin d’identifier le type de bactérie causant l’infection et de déterminer son degré de sensibilité aux antibiotiques utilisés couramment.

Traitement

  • Mesures de soutien (par exemple, compresses, nettoyage des paupières)

  • Traitement de la cause

Certains traitements peuvent aident à soulager les symptômes, comme l’irritation. Les larmes artificielles utilisées durant la journée et des pommades lubrifiantes appliquées durant la nuit peuvent aider. Les symptômes peuvent également être soulagés avec une compresse humide, habituellement froide pour l’allergie ou la blépharite de contact, et chaude pour toutes les autres causes de blépharite. Parfois, si ces mesures sont inefficaces, une pommade corticoïde est utilisée.

Le problème causant la blépharite est traité dès que possible. Par exemple, un collyre qui semble causer la blépharite allergique de contact peut être arrêté.

Pour traiter la blépharite ulcéreuse causée par les bactéries, le médecin peut prescrire une pommade ou un collyre antibiotique, comme la bacitracine, la polymyxine B, la gentamicine, l’érythromycine, la sulfacétamide ou un antibiotique par voie orale (comme la doxycycline).

La blépharite virale est traitée avec des comprimés antiviraux (comme le valaciclovir) efficaces contre l’herpès simplex, qui en est généralement la cause.

Dans le cas des blépharites causées par une dermatite séborrhéique, le traitement consiste à maintenir les paupières propres en nettoyant délicatement les bords palpébraux deux fois par jour avec une compresse ou un coton-tige imbibé de shampooing pour bébé dilué (2 à 3 gouttes dans un demi-verre d’eau tiède). Quand la dermatite séborrhéique en est la cause, le visage et le cuir chevelu doivent aussi être traités. Parfois, les bouchons méatiques (inserts obstruant le point ou le canal lacrymal et limitant l’écoulement des larmes) sont utiles.

Pour l’anomalie de fonctionnement de la glande tarsienne, des compresses chaudes peuvent aider l’huile à s’écouler des glandes sébacées tarsiennes et soulager l’inflammation, soulageant l’irritation et la démangeaison. Le massage des paupières peut faciliter la sécrétion de sébum par les glandes de Meibomius, ce qui permet d’enduire l’œil. La rosacée qui cause le dysfonctionnement de la glande tarsienne doit aussi être traitée.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
PERIOSTAT, VIBRAMYCIN
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Dégénérescence maculaire
Vidéo
Dégénérescence maculaire
La dégénérescence maculaire, souvent appelée DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l’âge...
Modèles 3D
Tout afficher
Glaucome
Modèle 3D
Glaucome

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE