Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Flashs lumineux et corps flottants

Par

Christopher J. Brady

, MD, Wilmer Eye Institute, Retina Division, Johns Hopkins University School of Medicine

Dernière révision totale déc. 2019| Dernière modification du contenu déc. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Les flashs lumineux désignent la perception par une personne d’éclairs lumineux, de scintillements ou des stries de lumière qui ne correspondent à aucune source externe. Les corps flottants oculaires sont des taches ou des chaînes qui semblent se déplacer dans le champ visuel d’une personne, mais ne correspondent pas à des objets externes. Les flashs et les corps flottants sont des phénomènes fréquents.

Causes

Les flashs lumineux se produisent lorsqu’un élément autre que la lumière de l’environnement extérieur stimule la rétine (la structure de détection de la lumière située à l’arrière de l’œil). La rétine stimulée envoie alors un signal au cerveau. Le cerveau peut interpréter ce signal comme un simple flash de lumière qui peut ressembler à un éclair, à des taches lumineuses ou à des étoiles (photopsie). La photopsie peut aussi survenir lorsqu’on se frotte les yeux.

Les corps flottants apparaissent lorsqu’un objet qui se trouve à l’intérieur du globe oculaire projette une ombre sur la rétine, qui est la structure sensible à la lumière située au fond de l’œil. Ce phénomène est souvent interprété comme un ou plusieurs objets qui flottent dans le champ de vision externe. La personne peut penser qu’elle voit un essaim de mouches, des moucherons ou des petites taches, mais elle sait que rien n’est réellement présent.

Vue à l’intérieur de l’œil

Vue à l’intérieur de l’œil

Les corps flottants et les flashs lumineux sont le plus souvent causés par :

  • Le rétrécissement de la substance gélatineuse qui remplit le globe oculaire (corps vitré ou humeur vitrée).

Au début de l’âge adulte, les personnes peuvent remarquer la présence occasionnelle de stries flottantes dans le champ de vision d’un seul œil ou des deux yeux, liée à une contraction de l’humeur vitrée. Ce type de corps flottants (appelés contractions du vitré ou corps flottants vitréens idiopathiques) n’indique généralement rien de grave. Entre 50 et 75 ans, cependant, l’humeur vitrée continue de rétrécir et tire parfois sur la rétine. Ces tiraillements peuvent stimuler la rétine, entraînant une illusion de lumière, représentée par des flashs. Avec le temps, l’humeur vitrée finit généralement par se détacher complètement de la rétine (décollement du vitré) ; ce phénomène fait partie du processus normal de vieillissement.

Les causes moins fréquentes, mais plus graves, incluent :

Les migraines provoquent parfois des troubles de la vision. Les troubles de la vision se présentent sous forme de lignes blanches, clignotant et zigzaguant d’abord au milieu du champ de vision et se répandant ensuite sur tout le champ de vision (ne sont pas de simples objets comme des corps flottants). En général, ces lignes disparaissent au bout d’environ 20 minutes, tout d’abord du champ de vision périphérique, puis du centre du champ de vision. Dans ce cas, la personne ne souffre pas nécessairement de céphalées. Ces symptômes sont appelés des migraines oculaires ou visuelles. La personne peut également présenter des symptômes similaires ou perdre la vision d’une partie de l’œil pendant 10 à 60 minutes environ, et cela se manifeste souvent avant le début d’une migraine (une migraine avec aura focale). Dans ce cas, les symptômes sont causés par un phénomène survenant dans le cerveau et non dans la rétine.

Les flashs lumineux peuvent aussi être dus à un traumatisme de la partie postérieure du crâne (« voir des étoiles »), probablement en raison de la stimulation d’une partie du cerveau destinée à l’interprétation de l’information visuelle.

Les tumeurs (par exemple, le lymphome) de l’œil et l’hyalite (inflammation de l’humeur vitrée) peuvent, dans de rares cas, entraîner l’apparition de corps flottants. Des corps étrangers dans les yeux peuvent causer l’apparition de corps flottants, mais en général d’autres symptômes se manifestent, tels que la perte de la vision, une douleur oculaire ou des rougeurs oculaires, et sont plus gênants que les corps flottants.

Tableau
icon

Certaines causes et caractéristiques des flashs lumineux et des corps flottants

Cause

Caractéristiques fréquentes*

Diagnostic†

Troubles de la vue bénins

Corps flottants vitréens de contraction (corps flottants dus à la réduction de la substance gélatineuse remplissant le pôle postérieur du globe oculaire, appelée humeur vitrée)

Quelques petits amas ou éléments translucides qui :

  • Entrent parfois dans le champ de vision

  • Se déplacent lorsque l’œil bouge

  • Sont plus perceptibles sous un certain éclairage (comme la lumière du soleil)

  • Apparaissent dans les deux yeux, mais pas en même temps

Aucun changement récent dans le nombre ou le type de corps flottants

Aucun effet sur la vision

Examen clinique

Décollement de l’humeur vitrée de la rétine

Une augmentation soudaine des corps flottants, généralement chez les personnes âgées

Corps flottants ressemblant à des toiles d’araignées

Grand corps flottant oculaire apparaissant et disparaissant du champ de vision

Photopsie qui apparaît et disparaît

Examen par un ophtalmologiste

Troubles de la vue graves

Flashs de lumière simples et soudains pouvant ressembler à des éclairs, des taches ou des étoiles (photopsie) et se produisant de façon répétée ou continue.

Perte de la vision touchant une seule zone ; généralement vision du coin des yeux (vision périphérique)

Perte de la vision, comme un voile sur tout le champ de vision

Parfois chez la personne présentant des facteurs de risque de décollement de la rétine (par exemple, lésion récente à l’œil, chirurgie oculaire ou myopie sévère)

Examen par un ophtalmologiste

Déchirure dans la rétine

Photopsie

Parfois des symptômes touchant uniquement le champ de vision périphérique.

Examen par un ophtalmologiste

Hémorragie de l’humeur vitrée (saignement dans l’humeur vitrée)

Chez la personne présentant des facteurs de risque de cette maladie (comme le diabète, une déchirure dans la rétine, une drépanocytose ou une lésion oculaire)

Souvent, perte de tout le champ de la vision (pas seulement une ou plusieurs taches)

Examen par un ophtalmologiste

Parfois, échographie de la rétine

Inflammation de l’humeur vitrée (pouvant survenir lorsque des parasites Toxoplasma, des champignons ou, rarement, un cytomégalovirus infectent l’œil) ou due à des affections auto-immunes

Douleur

Perte de la vision touchant l’ensemble du champ de vision

Peut toucher les deux yeux

Chez les personnes présentant des facteurs de risque de ces infections (comme le SIDA, l’injection de drogues et d’autres affections qui affaiblissent le système immunitaire)

Examen par un ophtalmologiste

Parfois, des tests pour détecter la présence de micro-organismes pouvant provoquer une infection

Troubles n’ayant aucun lien avec les yeux

Migraine oculaire (migraine présentant des troubles de la vision)

Lignes en zigzag apparaissant d’abord au centre du champ de vision, puis se propageant vers l’extérieur et disparaissant après environ 20 minutes

Parfois, une vision centrale floue

Parfois, des troubles de la vision suivis de céphalées

Surtout chez les personnes sujettes aux migraines

Examen clinique

* Les caractéristiques incluent les symptômes et les résultats de l’examen médical. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes. Ces caractéristiques se produisent dans un seul œil, sauf indication contraire.

† Bien qu’un examen par un médecin ou un ophtalmologiste soit toujours réalisé, il n’est indiqué dans cette colonne que si le diagnostic peut parfois être posé avec un simple examen par un médecin, sans autres tests. En d’autres termes, des tests complémentaires ne sont pas toujours nécessaires.

Évaluation

Tous les cas de flashs lumineux ou de corps flottants ne requièrent pas un examen immédiat par un médecin. Les informations suivantes peuvent aider les personnes à décider quand un examen clinique est nécessaire et les aident à savoir à quoi s’attendre pendant l’examen.

Signes avant-coureurs

Chez les personnes qui voient des flashs ou des corps flottants, certains symptômes et caractéristiques sont préoccupants. À savoir :

  • Une augmentation soudaine des corps flottants

  • Des flashs répétés, souvent comme un éclair

  • Une perte complète ou partielle de la vision (sentir régulièrement qu’une partie du champ de vision est recouvert d’une ombre ou d’un rideau)

  • Une chirurgie oculaire récente ou une lésion oculaire

  • Douleur oculaire

Quand consulter un médecin

Bien que la plupart du temps les flashs et les corps flottants ne soient pas graves, les personnes présentant des signes avant-coureurs doivent consulter un ophtalmologiste dans les meilleurs délais. Il se peut qu’elles souffrent d’une maladie grave de l’espace vitréen ou rétinien, et attendre quelques jours voire parfois quelques heures peut conduire à une perte permanente de la vision. Les personnes ne présentant aucun signe avant-coureur, mais qui ont remarqué l’apparition de quelques flashs ou corps flottants doivent consulter un médecin dès que possible, même si le fait d’attendre quelques jours ou plus ne mettra pas leur vie en danger. Les personnes ayant remarqué l’apparition de flashs ou de corps flottants depuis un certain temps et ne présentant aucun autre symptôme doivent envisager d’effectuer un examen de la vue, mais ce n’est pas vital.

Que fait le médecin

Les médecins posent d’abord des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux de la personne. Les médecins réalisent ensuite un examen clinique. Les observations réalisées pendant le relevé des antécédents et l’examen clinique les aiguillent souvent sur la cause des flashs ou des corps flottants, et les examens complémentaires qui pourraient s’avérer nécessaires (voir tableau Certaines causes et caractéristiques des flashs lumineux et des corps flottants).

Le médecin demande à la personne de décrire les flashs et les corps flottants et demande ensuite :

  • À quel moment la personne a remarqué l’apparition des symptômes

  • Quelles sont les caractéristiques des flashs et des corps flottants (par exemple, leurs formes, leurs mouvements ou s’ils apparaissent et disparaissent)

  • Si les symptômes se manifestent dans un seul œil ou dans les deux yeux

  • Si la personne voit des éclairs, si elle a perdu une partie de son champ de vision ou si celui-ci semble recouvert d’un rideau

  • Si la personne a souffert d’une lésion oculaire ou fait l’objet d’une opération de l’œil

  • Si d’autres symptômes se sont manifestés (vision floue, rougeur de l’œil, douleur oculaire ou céphalées, par exemple)

  • Si la personne est myope

  • Si la personne souffre de troubles pouvant affecter la vision, comme un diabète ou une maladie du système immunitaire (par exemple, le sida)

L’examen de la vue est la partie la plus importante de l’examen clinique. Le médecin vérifie la netteté de la vision, les mouvements oculaires et la réaction de la pupille à la lumière. Il recherche également des rougeurs aux yeux et vérifie le champ visuel pour rechercher une éventuelle perte partielle de la vision.

Une ophtalmoscopie est la partie la plus importante de l’examen de la vue. Le médecin utilise tout d’abord des gouttes pour dilater les pupilles. Puis il utilise un ophtalmoscope (lampe dotée d’une loupe grossissante qui éclaire l’arrière de l’œil) pour examiner l’intérieur des yeux de la personne, et voir le mieux possible la rétine. Si une des causes graves des flashs et corps flottants semble probable, un examen ophtalmologique est essentiel. L’ophtalmologiste est un médecin spécialisé dans l’évaluation et le traitement (chirurgical ou non) des maladies des yeux.

La pression dans l’œil (pression intraoculaire) est mesurée après qu’une goutte d’anesthésique a été mise dans l’œil.

Le médecin met d’abord une goutte de colorant à la fluorescéine dans l’œil, puis utilise une lampe à fente (instrument lui permettant d’examiner l’œil avec un fort grossissement) pour examiner celui-ci.

Examens

Le médecin identifie souvent des causes bénignes aux flashs et corps flottants lors de l’examen, mais, s’il suspecte un trouble grave, il oriente la personne vers un ophtalmologiste capable de poser un diagnostic. L’ophtalmologiste procède à une ophtalmoscopie plus détaillée et prescrit des examens supplémentaires. Par exemple, dans le cas d’une inflammation vitréenne due à une infection, des examens permettant d’identifier les organismes soupçonnés de causer l’infection peuvent être nécessaires.

Traitement

  • Pour les corps flottants vitréens de contraction, pas de traitement

  • Parfois, vitrectomie

  • Traitement des autres causes

Les corps flottants vitréens de contraction sont des corps flottants dus à la réduction de la substance gélatineuse remplissant le pôle postérieur du globe oculaire, appelée l’humeur vitrée, et nécessitent un traitement. De nombreux flashs sont également dus à la réduction de la substance vitréenne et ne nécessitent pas de traitement.

Parfois, si une personne souffre de l’apparition de nombreux corps flottants oculaires lui gênant la vue, le médecin peut utiliser une aiguille creuse pour retirer l’humeur vitrée et la remplacer par de l’eau salée. Cette intervention chirurgicale est appelée une vitrectomie. Cependant, de nombreux médecins pensent que la vitrectomie ne doit pas être utilisée pour soigner les corps flottants, car la procédure peut provoquer le décollement de la rétine ou des cataractes, et aussi parce que les corps flottants ne disparaissent pas toujours après l’intervention.

D’autres troubles pouvant causer des symptômes sont traités. Par exemple, une chirurgie peut être pratiquée pour réparer un décollement de la rétine. Les médicaments antimicrobiens sont utilisés contre les infections provoquant une inflammation vitréenne.

Points clés

  • Les personnes qui voient des flashs ou des corps flottants mais qui ne présentent aucun signe avant-coureur présentent rarement une maladie grave.

  • Les personnes qui voient des flashs ou des corps flottants et qui présentent des signes avant-coureurs doivent éventuellement consulter un ophtalmologiste.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Myopie et hypermétropie
Vidéo
Myopie et hypermétropie
Pendant la vision normale, la lumière passe au travers de la cornée, le revêtement transparent...
Modèles 3D
Tout afficher
Kératocône
Modèle 3D
Kératocône

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE