Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Comment drainer un abcès périamygdalien

Par

Vikas Mehta

, MD, MPH, Montefiore Medical Center

Dernière révision totale sept. 2020| Dernière modification du contenu sept. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

L'abcès périamygdalien nécessite une incision et un drainage ou une aspiration à l'aiguille.

Indications du drainage d'un abcès périamygdalien

  • Abcès périamygdalien cliniquement apparent: incision et drainage ou aspiration à l'aiguille

  • Possible abcès périamygdalien: aspiration à l'aiguille pour le diagnostic et le traitement

Contre-indications au drainage d'un abcès périamygdalien

Contre-indications absolues

  • Trismus intraitable

Contre-indications relatives

  • Une mauvaise coopération du malade

  • Coagulopathie

  • Diagnostic incertain (pour l'incision et le drainage)

Si le diagnostic est incertain, une aspiration à l'aiguille peut être effectuée pour confirmer la présence d'un abcès. Les alternatives comprennent la TDM ou, pour les patients peu malades, une sortie sous antibiotiques avec un suivi strict.

Complications du drainage d'un abcès périamygdalien

  • Aspiration de sang

  • Hémorragie

  • Ponction de l'artère carotide

  • Drainage incomplet de l'abcès

Matériel pour drainage d'un abcès périamygdalien

  • Médicaments pour analgésie IV et sédation

  • Anesthésique local (p. ex., lidocaïne à 1% avec de l'adrénaline), aiguilles de calibre 25 et 20 à 22, et seringue de 5 mL

  • Vaporisation anesthésique topique (p. ex., lidocaine à 4%)

  • Abaisse-langue

  • Source lumineuse, de préférence une lampe frontale

  • Cathéter d'aspiration de Frazier ou de Yankauer fixé au dispositif d'aspiration mural

  • Pour l'aspiration, une seringue de 10 mL avec une aiguille de calibre 18 ou 20

  • Pour l'incision et le drainage, un bistouri avec une lame n° 11 ou 15

  • Pour l'incision et le drainage, une pince à amygdales

Considérations supplémentaires concernant le drainage d'un abcès périamygdalien

L'aspiration à l'aiguille peut passer à côté de la cavité de l'abcès et entraîner un diagnostic erroné de cellulite périamygdalienne. Ainsi, si un abcès reste suspecté (p. ex., en fonction des signes cliniques ou de l'imagerie), certains traitent les patients par des antibiotiques IV, des corticostéroïdes et une observation attentive, parfois à l'hôpital, même si l'aspiration à l'aiguille ne ramène pas de pus.

Anatomie importante dans le cas du drainage d'un abcès périamygdalien

  • Les amygdales sont situées entre les piliers antérieurs et postérieurs de la gorge. La paroi latérale de l'amygdale est adjacente au muscle constricteur pharyngé supérieur.

  • Un abcès périamygdalien est situé entre la capsule de l'amygdale, le muscle constricteur pharyngé supérieur et le muscle palatopharyngien. L'abcès n'est pas dans l'amygdale.

  • L'artère carotide interne est située à environ 2,5 cm postérieurement et latéralement par rapport à l'amygdale.

Positionnement pour un drainage d'un abcès périamygdalien

  • Le patient doit s'asseoir droit avec un soutien derrière la tête pour éviter tout mouvement brusque vers l'arrière.

Description étape par étape de la procédure

  • Déterminer si une analgésie IV est nécessaire (habituellement non si une explication et une anesthésie locale adéquates sont effectuées). Si nécessaire, administrer du fentanyl 1 à 3 mcg/kg, titré si nécessaire, quelques minutes avant la procédure.

  • Vaporiser l'anesthésique topique et attendre plusieurs minutes qu'il fasse effet.

  • Demander à un assistant de tirer la joue latéralement pour améliorer la visibilité.

  • Ecarter la langue avec un abaisse-langue ou un doigt.

  • Identifier la partie la plus importante de l'abcès.

  • Injecter 2 à 3 mL d'anesthésique (lidocaïne à 1% d'adrénaline) dans la muqueuse en utilisant une aiguille de calibre 25 fixée à la seringue de 5 mL.

Certains administrent une dose de corticostéroïdes IV (p. ex., dexaméthasone 10 mg, méthylprednisolone 60 mg) pour diminuer les symptômes.

Pour l'aspiration à l'aiguille

  • Utiliser la seringue de 10 mL avec une aiguille de calibre 18 ou 20

  • Appliquer une aspiration continue et diriger l'aiguille dans le plan sagittal (antérieur à postérieur) et non sur le côté (latéralement). Ceci est important pour éviter l'artère carotide.

  • Aspirer la zone la plus importante en premier; c'est habituellement le pôle supérieur. Si aucun pus n'est aspiré, aspirer le pôle moyen, puis le pôle inférieur. Ne pas aspirer l'amygdale elle-même.

  • Typiquement, 2 à 6 mL de pus sont obtenus. Adresser un échantillon pour culture.

Pour incision et drainage

  • Avertir le patient que du pus s'écoulera et qu'il doit être craché.

  • Utiliser un bistouri avec une lame n° 15 ou une n° 11 avec du ruban adhésif recouvrant tout sauf 0,5 à 1,0 cm de la lame.

  • Faire une incision de 0,5 cm en direction antéro-postérieure sur la zone la plus proéminente, ou à l'endroit où l'aspiration à l'aiguille (si elle est effectuée) a identifié du pus.

  • Utiliser un cathéter d'aspiration pour évacuer le pus et le sang. Un saignement modéré est attendu après l'incision.

  • Placer une pince à amygdales fermée dans l'incision et l'ouvrir doucement pour rompre toutes les loculations.

  • Demander au patient de faire des bains de bouche et de se gargariser avec une solution physiologique ou une solution physiologique de peroxyde dilué.

Soins de suivi après drainage d'un abcès périamygdalien

  • Observer le patient pendant 1 heure à la recherche de complications telles que des saignements et s'assurer que le patient peut tolérer les liquides.

  • Faire sortir avec des antibiotiques oraux et des bains de bouche au sérum physiologique chaud et un suivi dans les 24 heures

  • Les patients qui présentent des saignements excessifs, une inhalation ou qui ne peuvent pas prendre d'antibiotiques oraux doivent être surveillés ou hospitalisés de façon prolongée.

  • Les patients qui ont eu plusieurs abcès doivent habituellement subir une amygdalectomie en dehors du contexte de l'urgence après 4 à 6 semaines pour éviter la récidive de l'abcès.

Les antibiotiques doivent être poursuivis pendant 10 jours. Des exemples de médicaments empiriques appropriés sont la pénicilline, les céphalosporines de 1ère génération et la clindamycine. De préférences, des antibiotiques adaptés à la culture sont ensuite prescrits. Si un Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) est une possibilité, les antibiotiques empiriques doivent être élargis pour couvrir celui-ci.

Avertissements et erreurs fréquentes

  • Surdosage du patient et risque d'inhalation

  • Injecter l'anesthésique directement dans la cavité de l'abcès (parce que c'est douloureux)

  • Insérer l'aiguille ou la lame de bistouri trop profondément (parce que cela risque de pénétrer dans l'artère carotide); si le pus n'est pas atteint à 1 cm de profondeur, ne pas aller plus loin.

  • Pour l'aspiration à l'aiguille, ne pas s'assurer que l'aiguille est insérée dans un plan sagittal (antérieur à postérieur). Ne pas insérer l'aiguille sur le côté (latéralement) en direction de l'artère carotide.

Trucs et astuces pour drainer un abcès périamygdalien

  • Un miroir fournit une lumière précise sur l'axe visuel, mais il faut de la pratique pour le maîtriser.

  • Lorsque l'anesthésique est injecté à la bonne profondeur, la muqueuse doit blanchir en raison de la vasoconstriction induite par l'adrénaline.

  • Dans le cas de l'aspiration à l'aiguille, pour limiter la profondeur de pénétration, certains praticiens coupent le 1 cm distal de la gaine en plastique de l'aiguille et la replacent sur l'aiguille, laissant ainsi seulement 1 cm d'aiguille en saillie. Collez la gaine sur la seringue avec du ruban adhésif afin qu'elle ne tombe pas et ne soit pas aspirée.

  • De même que pour l'incision et le drainage, certains appliquent du ruban adhésif sur tout sauf la partie distale de 0,5 à 1 cm de la lame du bistouri comme guide de profondeur.

  • Si le pus continue à s'écouler du site de ponction de l'aiguille, répéter l'aspiration ou l'incision et le drainage peut être indiqué.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
XYLOCAINE
ACTIQ, DURAGESIC, SUBLIMAZE
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Testez vos connaissances
Carcinome épidermoïde oropharyngé
Le risque de cancer oropharyngé est 16 fois plus élevé dans laquelle des situations suivantes ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE