Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Comment enlever un corps étranger de l'oreille externe

Par

Elizabeth A. Dinces

, MD, MS, Einstein/Montefiore Medical Center

Dernière révision totale oct. 2020| Dernière modification du contenu oct. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Plusieurs techniques sont disponibles pour l'ablation d'un corps étranger hors de l'oreille externe. Le choix de la technique dépend de la forme, de la composition et de la localisation du corps étranger dans le canal.

  • Irrigation: pour les petits objets mou (de moins de 2 mm de diamètre), tels que des petits insectes, du sable ou de la saleté

  • Cathéters d'aspiration: pour les objets mous (comme la pâte à modeler), qui s'effritent à la palpation, ou qui sont ronds, lisses et difficiles à saisir (p. ex., petites perles)

  • Instruments manuels (p. ex., cure-oreille boucle, crochets à angle droit): pour enlever une grande variété d'objets, y compris les gros insectes, les bouts de coton, les piles boutons et les grosses perles

Si une pile bouton présente dans l'oreille ne peut être facilement retirée, un oto-rhino-laryngologiste doit être rapidement consulté car une pile ou un aimant peuvent être difficiles à enlever et elle peut causer des lésions importantes en quelques heures

Indications

  • Tout corps étranger doit être retiré du canal externe.

L'ablation peut être tentée en ambulatoire ou en salle d'urgence. Cependant, une consultation précoce avec un otorhinolaryngologiste doit être envisagée après l'échec de quelques tentatives.

Contre-indications

Contre-indications absolues

Contre-indications relatives (l'oto-rhino-laryngologiste doit être consulté)

  • Infection du canal auriculaire externe ou gonflement autour de l'objet

  • Objets impactés

Complications

  • Perforation du tympan

  • Infection par de la matière organique retenue ou par l'irrigant

  • Lésion (p. ex., lacération, saignement, œdème) du canal externe

  • Rarement, lésions de l'oreille moyenne et interne

Equipement

  • Otoscope à main

  • Spéculum d'otoscopie: utiliser le plus grand spéculum qui s'adapte au canal externe

  • Pour l'irrigation: seringue de 30 à 60 mL remplie d'eau stérile réchauffée à la température corporelle et fixée à un cathéter ou à une tubulure de calibre 16 à 19 (telle qu'une canule papillon avec aiguille coupée)

  • Cathéter d'aspiration auriculaire, (aspiration Baron #5 ou #7 avec trou de contrôle au pouce)

  • Pince crocodile

  • Crochet à angle droit ou cure-oreille boucle/curette

  • Pour l'élimination des insectes: solution de lidocaïne ou huile minérale chaude

  • Une lampe frontale et des loupes grossissantes si disponibles

Considérations supplémentaires

  • Documenter toute lésion préexistante du canal externe ou une éventuelle perforation du tympan avant la procédure afin que cela ne puisse pas être attribué à la procédure.

  • Adresser à un ORL si l'objet n'a pas pu être retiré après quelques tentatives; s'il existe une lésion du canal externe ou du tympan, une perforation du tympan, une infection du canal externe; si le corps étranger est lisse, arrondi et non impacté; l'objet est bloqué dans la partie médiale du canal externe ou contre le tympan; ou du verre ou d'autres corps étrangers pointus, des piles boutons, des aimants ou d'autres objets étrangers sont présents.

  • Envisager une sédation et une analgésie procédurales, en particulier chez l'enfant, qui est rarement pleinement coopératif.

Anatomie importante

  • L'anatomie du canal externe varie d'une personne à l'autre et le canal peut être tortueux, rendant l'élimination de corps étrangers durs sont situés profondément dans le canal potentiellement traumatique.

  • Le canal se rétrécit à sa partie moyenne, là où un corps étranger peut être impacté.

Positionnement

  • La position assise ou semi-inclinée est utilisée pour l'irrigation afin que l'eau puisse s'écouler de l'oreille. C'est également habituellement la position préférée pour les techniques d'aspiration et de retrait manuel de sorte que la gravité ne s'oppose pas aux forces d'extraction de l'objet.

  • La position couchée est parfois nécessaire chez les enfants et les patients sous sédation pour permettre à un assistant de stabiliser la tête du patient et d'éviter les réflexes de retrait.

  • Envisager d'immobiliser certains enfants (p. ex., les très jeunes enfants, ceux chez qui l'anesthésie est risquée ou en présence d'une pile dans l'oreille) en utilisant une planche de contention ou en l'asseyant sur les genoux d'un adulte de confiance avec les bras, les jambes et la tête fermement maintenus; le traumatisme émotionnel lié à la contention est habituellement moins important que celui d'une consultation prolongée et des risques liés à l'anesthésie générale.

Description étape par étape de la procédure

Considérations générales

  • Effectuer une évaluation auditive de dépistage pré-procédure au lit, en fonction de la capacité du patient à coopérer et de l'équipement disponible.

  • En cas de gêne importante (typiquement due à un insecte vivant), appliquer un anesthésique topique ou administrer une anesthésie locale comme un bloc auriculaire régional.

  • Conseiller au patient de ne pas bouger la tête, afin de minimiser le risque de traumatisme qui pourrait résulter d'un mouvement soudain alors qu'un instrument est dans le conduit auditif.

  • Tirer (ou demander à un aide de tirer) le pavillon de l'oreille vers le haut et vers l'arrière (pour les adultes) ou vers le bas et vers l'arrière (pour les enfants), pour redresser le canal.

  • Visualiser le canal externe et les corps étrangers avant et après l'ablation pour chacune des techniques suivantes.

Irrigation

Utiliser l'irrigation pour les petits objets lâches tels que le sable ou la saleté, mais pas pour les objets qui peuvent gonfler lorsqu'ils sont humidifiés (p. ex., les graines).

La douleur à l'irrigation est un signe de lacération du canal ou de perforation du tympan et doit inciter à l'arrêt immédiat de la procédure d'irrigation.

  • Remplir la seringue avec de l'eau à température corporelle et fixer le cathéter d'irrigation.

  • Tenir un haricot sous l'oreille pour recueillir l'eau.

  • Injecter un jet d'eau dans la partie supérieure du canal externe derrière le corps étranger sous une pression modérée.

  • Injecter suffisamment d'eau pour évacuer l'objet de l'oreille; essayer en commençant par 30 à 60 mL.

Succion

Commencer par une aspiration pour éliminer les petits insectes ou les objets mous, arrondis et lisses qui ne sont pas impactés (bloqués).

  • Optimiser votre vision en utilisant une lampe frontale et des loupes grossissantes si disponibles.

  • Avec la valve de libération au pouce découverte, insérer la pointe d'aspiration en vue directe; éviter le contact avec la peau du conduit auditif.

  • Placer la pointe du cathéter contre la surface de l'objet.

  • Couvrir la valve de libération avec votre pouce pour débuter l'aspiration dans le cathéter.

  • Retirer lentement le cathéter d'aspiration pour tirer l'objet hors de l'oreille.

Technique instrumentale manuelle

  • Optimiser votre vision en utilisant une lampe frontale et des loupes grossissantes si disponibles.

  • Utiliser une pince crocodile pour les objets saisissables tels que le papier, les insectes ou le coton.

  • Utiliser un crochet ou une boucle à angle droit pour les objets plus durs.

  • Insérer l'instrument au bord de l'objet sous visualisation directe.

  • En cas d'utilisation d'un crochet à angle droit ou d'une curette/boucle, glisser l'instrument derrière l'objet et le tirer doucement hors du canal.

  • Les insectes sont au mieux traités en les tuant d'abord, en instillant de l'huile minérale ou de la lidocaïne dans le canal externe.

  • Saisir doucement le corps, une aile ou une patte de l'insecte avec une pince crocodile et tirer doucement l'insecte entier hors de l'oreille. Le corps de l'insecte peut se fragmenter si la pince est utilisée avec trop de pression, rendant l'extraction plus difficile.

  • Vous devrez peut-être utiliser les techniques d'aspiration ou d'irrigation pour éliminer tous les fragments restant après l'utilisation de la méthode manuelle.

Soins ultérieurs

  • Si l'audition pré-procédure a été évaluée, répéter l'examen pour s'assurer qu'il n'y a pas de perte d'audition.

  • En cas de blessure du canal ou du tympan, demander au patient de garder l'oreille sèche jusqu'à ce qu'il soit réévalué (des précautions pour l'oreille sont nécessaires pendant 1 semaine en cas de perforation du tympan); envisager de prescrire des gouttes de suspension de ciprofloxacine/corticostéroïdes pendant 3 à 5 jours.

  • En cas d'ablation atraumatique de corps étrangers, aucun suivi ou suivi spécial n'est nécessaire.

Avertissements et erreurs fréquentes

  • Si la manipulation d'un corps étranger présumé entraîne des saignements, arrêter les tentatives d'élimination et consulter immédiatement un otorhinolaryngologiste. Le saignement peut indiquer une lacération de la peau du canal ou que le corps étranger est en réalité un polype de l'oreille moyenne.

  • Dans le cas de chacune des techniques, veillez à ne pas repousser l'objet plus loin dans le canal externe.

  • Envisager de vous fixer une limite de nombre et/ou de durée des tentatives d'ablation avant de commencer la procédure.

  • S'assurer que les piles boutons sont retirées rapidement; adresser le patients selon les indications.

Trucs et astuces

  • Chez l'enfant, l'autre oreille et le nez doivent être examinés pour éliminer d'autres corps étrangers.

  • Puisque la première tentative est la tentative la moins traumatique, obtenir la meilleure coopération possible du patient en lui expliquant en détail la procédure ainsi qu'aux accompagnants, en soulignant que le patient doit rester très immobile pendant toute la procédure, même en cas de l'inconfort attendu.

  • Pour les objets ronds et durs, les techniques d'aspiration et d'extraction avec crochet à angle droit sont plus efficaces.

  • Le conduit auditif peut gonfler rapidement après plusieurs tentatives d'ablation. Planifier votre approche, recruter un aide et limiter le nombre de tentatives pour minimiser les traumatismes.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les
Testez vos connaissances
Carcinome épidermoïde oropharyngé
Le risque de cancer oropharyngé est 16 fois plus élevé dans laquelle des situations suivantes ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE