Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Neuronite vestibulaire

(Labyrinthite virale)

Par

Lawrence R. Lustig

, MD, Columbia University Medical Center and New York Presbyterian Hospital

Dernière révision totale avr. 2020| Dernière modification du contenu avr. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

La neuronite vestibulaire entraîne une crise autolimitée de vertiges, probablement due à l'inflammation de la branche vestibulaire du 8e nerf crânien; une certaine dysfonction vestibulaire peut persister.

Parfois, la neuronite vestibulaire est le synonyme de labyrinthite virale. Cependant, la neuronite vestibulaire ne présente que des vertiges, tandis que la labyrinthite virale s'accompagne également d'acouphènes et/ou de pertes auditives.

Bien que l'étiologie ne soit pas évidente, une cause virale est suspectée.

Symptomatologie de la neuronite vestibulaire

La pathologie régresse lentement en quelques jours à quelques semaines après l'épisode initial. Certains patients gardent un déséquilibre résiduel, en particulier avec des mouvements de la tête, probablement dû à une lésion vestibulaire permanente.

Diagnostic de la neuronite vestibulaire

  • Audiologie, électronystagmographie et IRM

En cas de suspicion de neuronite vestibulaire, les patients subissent un bilan audiologique Examens complémentaires Dans le monde, environ un demi-milliard de sujets (près de 8% de la population mondiale) ont une perte auditive (1). Plus de 10% des personnes aux États-Unis présentent un certain degré de perte... en apprendre davantage Examens complémentaires , une électronystagmographie Examens complémentaires L'otalgie, l'otodynie, la surdité, l'otorrhée, les acouphènes et les vertiges sont les principaux symptômes de troubles des oreilles. Outre les oreilles, le nez, le nasopharynx et les sinus... en apprendre davantage avec épreuve calorique et une IRM de la tête rehaussée au gadolinium centrée sur les conduits auditifs internes afin d'éliminer d'autres diagnostics tels que les tumeurs de l'angle pontocérébelleux Revue générale des tumeurs intracrâniennes Les tumeurs intracrâniennes peuvent se développer à partir du parenchyme cérébral ou à partir d'autres structures anatomiques (p. ex., nerfs crâniens, méninges). Ces tumeurs affectent généralement... en apprendre davantage Revue générale des tumeurs intracrâniennes , les hémorragies ou ischémies du tronc cérébral Hémorragie intracérébrale L'hémorragie intracérébrale est une hémorragie focale d'un vaisseau sanguin dans le parenchyme cérébral. La cause est généralement une HTA. Les symptômes typiques comprennent des déficits neurologiques... en apprendre davantage Hémorragie intracérébrale . L'IRM peut montrer un hypersignal des nerfs vestibulaires, compatible avec une névrite inflammatoire.

Traitement de la neuronite vestibulaire

  • Soulagement des symptômes par des antiémétiques, des antihistaminiques, ou des benzodiazépines

Les symptômes de la neuronite vestibulaire sont traités symptomatiquement de la même façon que dans la maladie de Ménière Traitement La maladie de Ménière est un trouble de l'oreille interne qui entraîne des vertiges, une perte de l'audition neurosensorielle fluctuante et des acouphènes. Il n'y a pas de test diagnostique... en apprendre davantage , c'est-à-dire, par des anticholinergiques, des antiémétiques (p. ex., prochlorpérazine ou prométhazine 25 mg par voie rectale ou 10 mg par voie orale toutes les 6 à 8 heures) des antihistaminiques ou des benzodiazépines et un corticostéroïde en bolus IV suivi d'une diminution rapide. En cas de vomissements prolongés, un apport hydro-électrolytique IV peut être nécessaire. L'utilisation à long terme (c'est-à-dire, pendant plus de quelques semaines) de suppresseurs vestibulaires est fortement déconseillée, car ces médicaments retardent la compensation vestibulaire, en particulier chez les personnes âgées. Une rééducation vestibulaire (habituellement effectuée par un kinésithérapeute) contribue à compenser le déficit vestibulaire résiduel.

Points clés de la neuronite vestibulaire

  • Les patients présentent des vertiges sévères, des nausées et des vomissements et un nystagmus persistants vers le côté atteint, qui durent de quelques jours à quelques semaines.

  • Il n'y a pas de perte d'audition ou d'acouphènes.

  • Des examens sont effectués pour exclure d'autres troubles.

  • Le traitement vise les symptômes et comprend des anti-émétiques et des antihistaminiques ou des benzodiazépines; les corticostéroïdes peuvent également être utiles.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Testez vos connaissances

Zona auriculaire
Les symptômes du zona auriculaire comprennent une douleur intense dans l’oreille associée à des vésicules dans l’oreille, une paralysie faciale transitoire ou permanente, une perte auditive et lequel des symptômes suivants ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE