Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Comment poser une attelle chevillère

(Attelle étrier de cheville)

Par

James Y. McCue

, MD, University of California San Francisco - Fresno

Dernière révision totale avr. 2021| Dernière modification du contenu avr. 2021
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

Les attelles de cheville en pince à sucre sont des dispositifs rigides qui fixent et maintiennent la stabilité de l'articulation de la cheville.

Les attelles en pince à sucre, également appelées attelles en forme de U, sont généralement utilisées pour les blessures qui bénéficient de l'immobilisation mais ne nécessitent pas de plâtre. Des étriers ou des bottes gonflables du commerce peuvent être une alternative si disponibles. Contrairement aux bottes, les attelles en pince à sucre ne sont généralement pas conçues pour supporter le poids ou être enlevées et remplacées (p. ex., pour le bain).

Indications

  • Entorse de la cheville qui ne doit pas supporter de poids et nécessite une immobilisation

  • Fractures stables du tibia distal ou du péroné (p. ex., fractures peu déplacées du tibia distal et/ou du péroné)

  • Luxations de la cheville (pour la stabilisation post-déduction)

  • Certaines fractures du pied

Contre-indications

Contre-indications absolues

  • Aucun

Contre-indications relatives

  • Blessures (p. ex., certaines entorses légères) dans le cas desquelles une amplitude de mouvement immédiate et/ou une mise en charge sont souhaitables

  • Les lésions dans lesquelles un plâtre est préférable*

* Les indications des attelles en pince à sucre se chevauchent avec celles des plâtres. (Voir aussi Revue générale des fractures Traitement Une fracture est une discontinuité d'un os. La plupart des fractures résultent d'un seul choc important sur un os sain. Outre les fractures, les lésions musculo-squelettiques comprennent Luxations... en apprendre davantage Traitement .) Même si le plâtre est le traitement définitif, une attelle initiale est souvent recommandée pour certaines blessures jusqu'à ce que le gonflement disparaisse. Un plâtre peut être préférable lorsque la mise en charge est autorisée et lorsque la cheville doit clairement être immobilisée pendant > 1 à 2 semaines. Inversement, les bottes d'immobilisation peuvent être préférées lorsqu'une immobilisation continue n'est pas nécessaire.

Complications

Equipement

  • Jersey tubulaire (assez pour recouvrir la zone située en dessous de la tête du péroné jusqu'au milieu du pied)

  • Rembourrage (p. ex., coton) de 10 cm de largeur

  • Matériau d'immobilisation en plâtre ou fibre de verre* de 10 à 15 cm de large (assez large pour aller du calcanéum jusqu'aux têtes métatarsiennes sur la surface plantaire et assez long pour atteindre d'un côté sous la tête fibulaire autour du calcanéum et de l'autre côté)

  • Pansement élastique, habituellement de 10 cm de largeur

  • Eau tiède et seau ou autre récipient pour l'eau

  • Gants non stériles

* La fibre de verre et le plâtre sont généralement présentés sous forme de rouleaux monocouches, mais il existe également des rouleaux disponibles dans le commerce des attelles pré-construites qui comprennent plusieurs couches de fibre de verre/plâtre ainsi que du rembourrage.

Considérations supplémentaires

Anatomie importante

  • Malléole latérale

  • Malléole interne

  • Calcanéum

Os de la cheville et du pied

Os de la cheville et du pied

Positionnement

  • Le patient doit être allongé couché avec le genou fléchi ou assis avec la partie inférieure de la jambe pendant au bord du lit.

  • Maintenir la cheville à 90° de flexion.

Description étape par étape de la procédure

  • Porter des gants non stériles.

  • Administrer au patient une analgésie adéquate.

  • Appliquer un jersey tubulaire, en recouvrant la zone de la tête du péroné au milieu du pied.

  • Mesurer le matériel d'immobilisation pour qu'il s'étende de la face latérale de la jambe juste en dessous de la tête du péroné vers et autour de la surface plantaire du pied et reprenne la face médiale de la jambe pour former une attelle en forme de U.

  • Envelopper le rembourrage du milieu du pied au milieu du mollet, légèrement au-delà de la zone couverte par le matériau d'immobilisation, faire se chevaucher chaque tour de moitié de la largeur du rembourrage et déchirer périodiquement le tissu sur toute sa largeur pour diminuer le risque de compression tissulaire.

  • Lisser le rembourrage si nécessaire.

  • Envisager un rembourrage supplémentaire sur les protubérances osseuses (p. ex., malléoles médiales et latérales).

  • Disposer une longueur de matériau d'immobilisation permettant de s'étendre de la face latérale de la jambe au milieu du mollet vers et autour de la surface plantaire du pied et englobe la face médiale de la jambe pour former une attelle en forme de U, elle doit être juste plus courte que la zone couverte par le rembourrage.

  • Dérouler du matériel d'immobilisation supplémentaire, en le pliant d'avant en arrière le long de la première longueur jusqu'à ce qu'à obtenir 6 à 8 couches (en utilisant des rouleaux d'une seule couche).

  • Immerger le matériel d'attelle dans de l'eau tiède.

  • Essorer l'excès d'eau du matériau d'immobilisation (ne pas essorer le plâtre).

  • Appliquer le matériel d'immobilisation sur la face latérale de la jambe au milieu du mollet et autour de la surface plantaire du pied et reculer la face médiale de la jambe.

  • Lisser le matériau d'immobilisation en utilisant vos paumes plutôt que vos doigts pour se conformer au contour de la jambe et de la cheville et remplir les interstices du plâtre.

  • Envelopper la bande élastique sur le matériau d'attelle distalement ou proximalement et faire se chevaucher chaque tour de la moitié de la largeur de la bande élastique.

  • Plier le jersey tubulaire supplémentaire et le rembourrage en coton sur les bords du matériau d'immobilisation.

  • Maintenir la cheville à 90° de flexion jusqu'au durcissement du matériau d'attelle.

  • Vérifier l'état neurovasculaire distal (p. ex., remplissage capillaire, sensation distale, flexion et extension de l'orteil).

Soins ultérieurs

Avertissements et erreurs fréquentes

  • Ne pas serrer le rembourrage ou l'élastique trop fortement (c'est-à-dire, aucun des deux ne doit provoquer d'indentation dans la peau).

  • Veiller à ne pas laisser l'articulation de la cheville se détendre pendant que l'attelle durcit, ce qui ferait perdre l'angle de flexion à 90°.

  • Éviter les contours irréguliers et les points de pression potentiels en utilisant la paume de vos mains plutôt que le bout des doigts pour lisser le matériau de contention.

Trucs et astuces

  • L'eau chaude accélère la prise du plâtre, donc si vous n'êtes pas familier avec l'application des attelles, utiliser de l'eau plus froide pour augmenter votre possibilité de temps de travail.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Testez vos connaissances
Lésion de la rate
Un traumatisme contondant abdominal constitue la cause la plus probable d’une lésion de la rate. En conséquence, en présence de quel symptôme, parmi les suivants, est-il le plus approprié que les praticiens posent des questions à propos d’éventuels traumatismes récents ?
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE