Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Oligohydramnios

Par

Antonette T. Dulay

, MD, Main Line Health System

Dernière révision totale oct. 2020| Dernière modification du contenu oct. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients

L'oligohydramnios correspond à un volume insuffisant de liquide amniotique; il est associé à des complications maternelles et fœtales. Le diagnostic est fait par mesure échographique du volume de liquide amniotique. La prise en charge implique une surveillance étroite et des évaluations échographiques sériées.

Les causes de polyhydramnios comprennent les suivantes:

Complications

Les complications de l'oligohydramnios comprennent:

  • Mort fœtale

  • Retard de croissance intra-utérin

  • Rétractions des membres (si l'oligohydramnios commence tôt au cours de la grossesse)

  • Maturation pulmonaire incomplète ou retardée (si l'oligohydramnios commence de façon précoce au cours de la grossesse)

  • Incapacité du fœtus à tolérer le travail, ce qui aboutit à la nécessité d'une césarienne

Le risque de complication dépend de la quantité de liquide amniotique présente et de la cause.

Symptomatologie

L'oligohydramnios lui-même ne provoque pas de symptômes maternels autres qu'une sensation de diminution des mouvements fœtaux. La taille de l'utérus peut être beaucoup moins importante que prévu pour les dates théoriques de grossesse.

Les troubles provoquant ou contribuant à un oligohydramnios peuvent générer des symptômes.

Diagnostic

  • Mesure échographique du volume du liquide amniotique

  • Examen échographique complet, y compris évaluation des malformations fœtales

  • Des examens sont effectués pour rechercher des causes maternelles cliniquement suspectées

Un oligohydramnios peut être suspecté si la taille de l'utérus est moindre que prévue pour les dates ou si les mouvements fœtaux sont diminués; il peut également être suspecté sur les échographies. Cependant, les estimations qualitatives de volume du liquide amniotique ont tendance à être subjectives. Si un oligohydramnios est suspecté, le liquide amniotique doit être évalué quantitativement à l'aide de l'indice de liquide amniotique.

Le volume de liquide amniotique ne peut être mesuré en toute sécurité directement, sauf peut-être lors de l'accouchement par césarienne. Ainsi, un excès de liquide est défini indirectement par des critères échographiques, généralement l'indice de liquide amniotique. L'indice de liquide amniotique est la somme des mesures verticales du liquide dans chaque quadrant de l'utérus. L'indice de liquide amniotique normal va de > 5 à < 24 cm; des valeurs ≤ 5 cm indiquent un oligohydramnios.

Identification de la cause

Si un oligohydramnios est diagnostiqué, il convient de vérifier les causes possibles, y compris une rupture prématurée des membranes. L'examen échographique complet est effectué pour rechercher des malformations fœtales et toute cause placentaire évidente (p. ex., décollement placentaire).

Une amniocentèse et un caryotype fœtal peuvent être proposés, si l'échographie suggère des malformations fœtales ou une aneuploïdie.

En cas de suspicion d'insuffisance utéro-placentaire et de restriction de croissance intra-utérine, l'artère ombilicale est évaluée par échographie Doppler.

Traitement

  • Échographie en série pour déterminer l'indice de liquide amniotique et surveiller la croissance du fœtus

  • Analyse non invasive ou profil biophysique

L'échographie doit être effectuée au moins une fois toutes les 4 semaines (toutes les 2 semaines si la croissance est limitée) pour surveiller la croissance du fœtus. L'indice de liquide amniotique doit être mesuré au moins 1 fois/semaine. La plupart des experts recommandent une surveillance fœtale avec des tests non-stress ou un profil biophysique au moins 1 fois/semaine et un accouchement à terme 36 à 37 semaines/6 jours si l'oligohydramnios est isolé et non compliqué (1). Cependant, cette approche n'a pas fait la preuve de son efficacité dans la prévention des morts fœtales.

Aussi, le moment optimal pour l'accouchement est sujet à controverse et peut varier en fonction des caractéristiques de la patiente et des complications foetales.

Références pour le traitement

Points clés

  • L'oligohydramnios peut être causé par une insuffisance utéro-placentaire, des médicaments, des anomalies fœtales, ou une rupture des membranes.

  • Il peut provoquer des problèmes chez le fœtus (p. ex., troubles de croissance, rétractions des membres, mort, maturation pulmonaire retardée, incapacité à tolérer le travail).

  • Si un oligohydramnios est suspecté, déterminer l'indice de liquide amniotique et pratiquer des examens à la recherche de causes possibles (y compris une évaluation échographique complète).

  • Effectuer une échographie au moins une fois toutes les 4 semaines et envisager une surveillance fœtale au moins 1 fois/semaine et un accouchement à terme (bien que le moment optimal de l'accouchement soit variable).

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE