Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Glaire cervicale anormale

Par

Robert W. Rebar

, MD, Western Michigan University Homer Stryker M.D. School of Medicine

Dernière révision totale janv. 2019| Dernière modification du contenu janv. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Une glaire cervicale anormale peut diminuer la fertilité en inhibant la pénétration ou en augmentant la destruction des spermatozoïdes.

Normalement, la glaire cervicale se modifie sous l'effet de l'augmentation des taux d' œstradiol pendant la phase folliculaire du cycle menstruel, passant d'une texture épaisse et impénétrable en une texture fine et étirable (filante). Une glaire cervicale anormale peut

  • Rester impénétrable aux spermatozoïdes au moment de l'ovulation

  • Promouvoir la destruction des spermatozoïdes par l'afflux de bactéries vaginales (p. ex., en raison d'une cervicite)

  • Contenir des Ac anti-spermatozoïdes (rarement)

Une glaire anormale altère rarement la fertilité de manière importante, sauf en cas de cervicite chronique ou de sténose cervicale dues à des traitements antérieurs pour néoplasie intra-épithéliale du col utérin.

Diagnostic

  • Examen afin d'exclure toute cervicite et sténose cervicale

Un examen pelvien est effectué afin d'exclure toute cervicite et sténose cervicale. La cervicite est diagnostiquée en présence d'un exsudat cervical (purulent ou mucopurulent) ou en cas de friabilité du col utérin. Une sténose cervicale complète est diagnostiquée si on ne peut pas passer une sonde de 1 à 2 mm de diamètre dans la cavité utérine.

Un examen post-coïtal de la glaire cervicale pour déterminer si des spermatozoïdes viables sont présents (fait partie du bilan systématique de l'infertilité) n'est plus considéré comme utile.

Traitement

  • Les techniques de reproduction assistée (insémination intra-utérine ou fécondation in vitro)

Le traitement peut comprendre une insémination intra-utérine et une fécondation in vitro. Cependant, l'efficacité de ces deux traitements n'a pas été prouvée.

Il n'existe aucune preuve selon laquelle l'utilisation de médicaments pour diluer le mucus (p. ex., guaïfénésine) améliorerait la fertilité.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE