Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Chlamydia

Par

Margaret R. Hammerschlag

, MD, State University of New York Downstate Medical Center

Vérifié/Révisé avr. 2023
Voir l’éducation des patients

Trois espèces de Chlamydia sont pathogènes pour l'homme, notamment responsables d'infections sexuellement transmissibles et d'infections respiratoires. Le diagnostic dépend des espèces; une culture, des tests d'amplification des acides nucléiques ou des tests sérologiques peuvent être effectués. Le traitement repose sur la doxycycline chez la femme non enceinte et l'azithromycine chez la femme enceinte.

Les Chlamydiae sont des bactéries intracellulaires obligatoires, immobiles. Ils renferment de l'ADN, de l'ARN et des ribosomes et fabriquent leurs propres protéines et acides nucléiques. Cependant, ils dépendent de la cellule hôte pour 3 de leurs 4 nucléosides triphosphates et utilisent l'adénosine triphosphate (ATP) de l'hôte pour synthétiser la protéine de Chlamydia.

Le genre Chlamydia comprend à présent 12 espèces; 3 d'entre elles provoquent une pathologie humaine:

  • Chlamydia trachomatis

  • Chlamydia pneumoniae

  • Chlamydia psittaci

Les chlamydias peuvent provoquer une infection persistante, souvent infraclinique.

Chlamydia trachomatis

C. trachomatis qui a 18 sérotypes différents:

Aux États-Unis, C. trachomatis est la cause bactérienne la plus commune des infections sexuellement transmissibles, y compris

Le microrganisme peut être isolé au niveau du rectum et de la gorge chez l'adulte (habituellement chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes). Une infection rectale par des souches L2 peut causer une rectocolite sévère qui peut simuler une maladie intestinale inflammatoire aiguë chez les séropositifs pour le VIH.

Chlamydia pneumoniae

C. pneumoniae peut provoquer une pneumonie (en particulier chez l'enfant et le jeune adulte) qui ne peut être différenciée symptomatiquement d'une pneumonie due à Mycoplasma pneumoniae. En cas de C. pneumoniae, une pneumonie, un enrouement et des maux de gorge peuvent précéder la toux, ce qui peut être persistant et se compliquer par un bronchospasme.

Environ 6 à 19% des cas de pneumonie contractée en ville Pneumonie contractée en ville La pneumonie contractée en ville est définie comme une pneumonie contractée en dehors de l'hôpital. Les agents pathogènes le plus souvent identifiés sont Streptococcus pneumoniae, Haemophilus... en apprendre davantage Pneumonie contractée en ville sont dus à C. pneumoniae. Les épidémies de pneumonie à C. pneumoniae représentent un risque particulier pour les personnes vivant dans des établissements collectifs (p. ex., maisons de retraite, écoles, installations militaires, prisons). Il n'existe aucune variation saisonnière du nombre de cas observés.

C. pneumoniae a également été impliqué en tant que déclencheur infectieux de la maladie réactive des voies respiratoires.

Chlamydia psittaci

(Voir aussi the Centers for Disease Control and Prevention's [CDC] Psittacosis: For Clinicians and Laboratorians.)

C. psittaci entraîne une psittacose. Les souches pathogènes sont habituellement transmises par des oiseaux psittacidés (p. ex., perroquets) et sont à l'origine d'une infection caractérisée par une pneumonie. Les patients peuvent avoir des céphalées sévères et des examens sanguins hépatiques anormaux.

La psittacose est une infection rare. Depuis 2010, généralement < 10 cas/an sont signalés au CDC (voir aussi Psittacosis du CDC). Cependant, la psittacose peut être sous-diagnostiquée parce que des cas bénins se produisent. L'anamnèse de l'exposition épidémiologique est très importante, p. ex., propriétaires d'oiseaux de compagnie, vétérinaires et travailleurs de l'industrie de la volaille. Des épidémies se sont produites chez les travailleurs qui manipulent des dindes et des canards dans les usines de transformation de la volaille.

Références générales

  • 1. Kohlhoff S, Roblin PM, Clement S, et al: Universal prenatal screening and testing and Chlamydia trachomatis conjunctivitis in infants. Sex Transm Dis 48(9):e122–e123, 2021. doi: 10.1097/OLQ.0000000000001344

Diagnostic de la Chlamydia

  • Pour C. trachomatis, tests basés sur les acides nucléiques

  • Pour C. pneumoniae, culture ou tests basés sur les acides nucléiques

  • Pour C. psittaci, tests sérologiques ou réaction en chaîne par polymérase (PCR; si disponible)

Les infections sexuellement transmissibles à C. trachomatis est au mieux identifié dans les prélèvements génitaux par l'emploi de tests d'amplification des acides nucléiques car ces derniers sont plus sensibles que les cultures cellulaires et il s'agit de prélèvements plus faciles à réaliser. Actuellement, les tests d'amplification des acides nucléiques sont disponibles pour tester les prélèvements génitaux et urinaires chez l'adulte et l'adolescent. Les tests d'amplification des acides nucléiques pour les infections génitales peuvent être effectués en utilisant des écouvillons urinaires ou vaginaux obtenus par le patient ou le médecin. Plusieurs tests d'amplification des acides nucléiques disponibles dans le commerce ont été approuvés pour les infections extragénitales (p. ex., du rectum ou du pharynx).

Les analyses sérologiques sont de valeur limitée, sauf pour le diagnostic de la lymphogranulomatose vénérienne et de la psittacose.

C. pneumoniae est diagnostiqué par la culture de prélèvements des voies respiratoires ou par des tests d'amplification des acides nucléiques. Deux tests d'amplification des acides nucléiques pour C. pneumoniae existent sous forme de panel et recherchent simultanément plusieurs pathogènes respiratoires.

Un premier indice du diagnostic d'infection à C. psittaci est le contact étroit avec les oiseaux, généralement les oiseaux de compagnie tels que des perroquets ou des perruches, qui comprend les vétérinaires et les travailleurs des usines de transformation de dindons et de canards. Le diagnostic est confirmé par des tests sérologiques. La culture n'est généralement pas disponible. Il n'y a pas de tests d'amplification des acides nucléiques disponibles dans le commerce pour C. psittaci, mais une PCR peut être effectuée par le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) et certains laboratoires spécialisés. (Voir aussi the CDC's different methods for diagnosing psittacosis.)

Référence pour le diagnostic

  • 1. Kohlhoff S, Roblin PM, Clement S, et al: Universal prenatal screening and testing and Chlamydia trachomatis conjunctivitis in infants. Sex Transm Dis 48(9):e122–e123, 2021. doi: 10.1097/OLQ.0000000000001344

Dépistage

L'infection génitale à Chlamydia étant si fréquente et souvent asymptomatique ou ne provoquant que des symptômes légers ou non spécifiques (en particulier chez la femme), le dépistage systématique des sujets asymptomatiques à haut risque d'infections sexuellement transmissibles est recommandé par le CDC (voir the 2021 Sexually Transmitted Infections Treatment Guidelines: Screening Recommendations and Considerations Referenced in Treatment Guidelines and Original Sources: Chlamydia).

Traitement des chlamydias

  • Pour les personnes non enceintes, doxycycline

  • Chez la femme enceinte, azithromycine

La doxycycline 100 mg par voie orale 2 fois/jour pendant 7 jours est le traitement recommandé de la chlamydiose urogénitale chez les adolescentes et les adultes qui ne sont pas enceintes (1 Références pour le traitement Trois espèces de Chlamydia sont pathogènes pour l'homme, notamment responsables d'infections sexuellement transmissibles et d'infections respiratoires. Le diagnostic dépend des espèces... en apprendre davantage ). Une revue des essais randomisés comparant la doxycycline et l'azithromycine pour traiter l'infection urogénitale à chlamydia a révélé que l'échec du traitement microbiologique chez l'homme était plus élevé dans le cas de l'azithromycine que dans le cas de la doxycycline (2 Références pour le traitement Trois espèces de Chlamydia sont pathogènes pour l'homme, notamment responsables d'infections sexuellement transmissibles et d'infections respiratoires. Le diagnostic dépend des espèces... en apprendre davantage ). La recommandation est également basée sur des études qui ont montré qu'une cure de 7 jours de doxycycline était supérieure à une dose unique d'azithromycine pour traiter l'infection rectale chez les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (3 Références pour le traitement Trois espèces de Chlamydia sont pathogènes pour l'homme, notamment responsables d'infections sexuellement transmissibles et d'infections respiratoires. Le diagnostic dépend des espèces... en apprendre davantage ). Les recommandations d'utilisation de la doxycycline ont été élargies pour inclure les femmes parce que l'infection rectale n'est pas systématiquement dépistée dans cette population.

Une dose unique d'azithromycine 1 g par voie orale est une alternative thérapeutique. L'azithromycine peut être utile dans les populations qui peuvent avoir des problèmes de compliance et qui peuvent ne pas être en mesure de tolérer un cycle de 7 jours de doxycycline multidose.

Les femmes enceintes ne peuvent recevoir qu'une seule dose d'azithromycine 1 g par voie orale.

Les partenaires sexuels actuels doivent également être traités. Le patient doit s'abstenir de rapports sexuels jusqu'à ≥ 1 semaine après le début de son traitement et de celui de ses partenaires.

Le dépistage et le traitement des femmes enceintes constituent le moyen le plus efficace de prévenir l'infection néonatale à Chlamydia, y compris la conjonctivite et la pneumonie. La prophylaxie oculaire néonatale par l'érythromycine ou d'autres préparations ne prévient pas la conjonctivite chlamydiale néonatale.

L'azithromycine et la doxycycline sont des antibiotiques de première intention pour le traitement de C. pneumoniae et de la psittacose.

Les infections spécifiques sont traitées ailleurs dans LE MANUEL: lymphogranulomatose vénérienne Lymphogranulomatose vénérienne (maladie de Nicolas-Favre) La lymphogranulomatose vénérienne (maladie de Nicolas-Favre) est une maladie provoquée par 3 souches de Chlamydia trachomatis, elle est caractérisée par une petite lésion cutanée souvent... en apprendre davantage et urétrite, maladie pelvienne inflammatoire Maladie pelvienne inflammatoire La maladie pelvienne inflammatoire est une infection polymicrobienne du tractus génital féminin: col, utérus, trompes de Fallope et ovaires; un abcès peut se constituer. La maladie pelvienne... en apprendre davantage , épididymite Épididymite L'épididymite est une inflammation de l'épididyme, parfois accompagnée d'une inflammation du testicule (orchi-épididymite). La douleur et l'augmentation de volume du scrotum sont généralement... en apprendre davantage Épididymite , arthrite réactive Arthrites réactionnelles Une arthrite réactionnelle est une spondylarthropathie aiguë qui est habituellement liée à une infection génito-urinaire ou digestive. Les manifestations fréquentes comprennent une arthrite... en apprendre davantage Arthrites réactionnelles , conjonctivite néonatale Conjonctivite néonatale La conjonctivite néonatale est un écoulement oculaire aqueux ou purulent dû à un agent chimique irritant ou à un microrganisme pathogène. La prévention par traitement antigonococcique topique... en apprendre davantage Conjonctivite néonatale et pneumonie néonatale Pneumonie néonatale Une pneumonie néonatale est une infection pulmonaire chez un nouveau-né. Le début peut apparaître dans les heures suivant la naissance et constituer une partie d'un syndrome de sepsis généralisé... en apprendre davantage , trachome Trachome Le trachome est une conjonctivite chronique provoquée par Chlamydia trachomatis caractérisée par des poussées entrecoupées de rémissions. Elle bénéficie d'un programme mondial de prévention... en apprendre davantage Trachome et conjonctivite à inclusion Conjonctivite à inclusion de l'adulte Les conjonctivites à inclusion de l'adulte sont provoquées par la transmission sexuelle de Chlamydia trachomatis. Les symptômes comprennent une hyperhémie chronique unilatérale et un... en apprendre davantage .

Références pour le traitement

Points clés

  • C. trachomatis est la cause du trachome ou d'infections sexuellement transmissibles; la transmission maternelle peut entraîner une conjonctivite et/ou une pneumonie néonatales.

  • C. pneumoniae peut provoquer une pneumonie (en particulier chez l'enfant et le jeune adulte) et dans les populations enfermées.

  • C. psittaci est une cause rare de pneumonie (psittacose) généralement acquise auprès de psittacidés (p. ex., perroquets).

  • Diagnostiquer les infections par C. trachomatis et C. pneumoniae en utilisant des tests d'amplification des acides nucléiques.

  • Dépister les patients asymptomatiques à haut risque de chlamydiose transmise sexuellement.

  • Traiter les personnes non enceintes par la doxycycline et traiter les femmes enceintes par l'azithromycine.

Plus d'information

Les sources d'information suivantes en anglais peuvent être utiles. S'il vous plaît, notez que LE MANUEL n'est pas responsable du contenu de ces ressources.

Voir l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : AFFICHER LA VERSION GRAND PUBLIC
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
ANDROID iOS
ANDROID iOS
ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE