Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Revue générale des troubles psychiatriques chez l'enfant et l'adolescent

Par

Josephine Elia

, MD, Sidney Kimmel Medical College of Thomas Jefferson University

Dernière révision totale mai 2019| Dernière modification du contenu mai 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Bien qu'il soit souvent admis que l'enfance et l'adolescence soient des périodes d'insouciance, 20% des enfants et des adolescents souffrent d'un ou plusieurs pathologies psychiatriques identifiables. La plupart de ces troubles peuvent être considérés comme des exagérations ou des déformations des émotions et des comportements normaux.

Comme chez l'adulte, le caractère des enfants et des adolescents varie. Certains sont timides et réservés; d'autres sont socialement exubérants. Certains sont méthodiques et prudents; alors que d'autres sont impulsifs et négligents. La différence entre un enfant qui se comporte normalement et un enfant présentant un trouble est déterminée par la présence d'une déficience et d'une souffrance liées aux symptômes visibles. Par exemple, une fille de 12 ans peut être effrayée par la perspective de faire un exposé sur un livre devant sa classe. Cette crainte ne sera considérée comme une anxiété sociale que si elle est grave au point d'entraîner une détresse et un évitement importants.

Il existe de nombreux points communs entre les symptômes de nombreuses pathologies et les comportements provocants et les émotions des enfants normaux. Ainsi, nombre de stratégies efficaces pour aborder les problèmes de comportement chez l'enfant peuvent également être appliquées aux enfants qui présentent des pathologies psychiatriques. En outre, une prise en charge appropriée des troubles du comportement chez l'enfant peut diminuer le risque d'apparition d'une vraie pathologie chez l'enfant au tempérament vulnérable. En outre, un traitement efficace de certains troubles (p. ex., anxiété) pendant l'enfance peut diminuer le risque de troubles de l'humeur plus tard dans la vie.

Les pathologies psychiatriques les plus fréquentes de l'enfance et de l'adolescence entrent dans les catégories suivantes:

La schizophrénie et les troubles psychotiques apparentés sont beaucoup moins fréquents.

La catatonie pédiatrique est plus fréquente que la schizophrénie infantile. Elle peut représenter un trouble psychiatrique, mais elle survient souvent dans des pathologies médicales (p. ex., infections, troubles métaboliques, maladies auto-immunes) et n'est pas identifiée par les pédiatres.

Cependant, le plus souvent, les enfants et les adolescents ont des symptômes et des troubles qui transcendent les limites diagnostiques. Par exemple, > 25% des enfants atteints de déficit de l'attention/hyperactivité ont également un trouble d'anxiété, et 25% répondent aux critères d'un trouble de l'humeur.

Bilan

L'évaluation des plaintes ou des symptômes d'ordre mental chez l'enfant et l'adolescent diffère par 3 aspects importants de celles de l'adulte:

  • Tout d'abord, le contexte de développement est d'une importance majeure chez l'enfant. Des comportements qui sont normaux chez un jeune enfant peuvent être évocateurs d'un grave trouble mental à un âge plus avancé.

  • Les enfants existent dans le contexte d'un système familial qui a un effet profond sur les symptômes et les comportements de l'enfant; un enfant normal vivant dans une famille touchée par la violence domestique et la toxicomanie peut, de prime abord, sembler souffrir d'une ou plusieurs pathologies psychiatriques.

  • Enfin, les enfants n'ont souvent pas la capacité cognitive et linguistique leur permettant de décrire avec précision leurs symptômes. Ainsi, le médecin doit fortement se baser sur son observation directe, confirmée par les observations d'autres personnes, comme les parents et les enseignants.

Dans de nombreux cas, le développement et les problèmes de comportement (p. ex., mauvais résultats scolaires, retards d'acquisition du langage, déficits des compétences sociales) sont difficiles à distinguer de celles qui sont liées à un trouble mental. Dans de tels cas, des tests développementaux et neuropsychologiques standardisés doivent être effectués dans le cadre du processus d'évaluation.

Du fait de ces facteurs, l'évaluation d'un enfant souffrant d'un trouble mental est habituellement plus complexe qu'une évaluation comparable d'un adulte. Cependant, la plupart des cas ne sont pas graves et peuvent être parfaitement pris en charge par un médecin généraliste bien formé. Cependant, les cas graves ou incertains sont mieux pris en charge lors de consultations avec un pédopsychiatre.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE