Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Effets indésirables des médicaments

(Effets indésirables des médicaments)

Par Joan B. Tarloff, PhD, Professor, Department of Pharmaceutical Sciences, University of the Sciences in Philadelphia

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Effets médicamenteux indésirables est une expression générale qui renvoie à des effets non souhaités, gênants ou nocifs dus à un médicament.

Les effets médicamenteux indésirables peuvent être considérés comme une forme de toxicité; cependant, l'intoxication est le plus souvent liée à une ingestion excessive (accidentelle ou intentionnelle) ou à une élévation des concentrations sanguines ou à une augmentation des effets du médicament se produisant aux posologies habituelles (p. ex., en cas d'inhibition transitoire du métabolisme du médicament liée à une pathologie ou à un autre médicament). Pour plus d'informations sur la toxicité de médicaments spécifiques, voir le Tableau Symptômes et traitement de poisons spécifiques. Le terme effet indésirable est imprécis, souvent utilisé pour indiquer des effets non souhaités du médicament apparaissant aux doses thérapeutiques.

Tous les médicaments étant susceptibles d'induire des effets médicamenteux indésirables, l'analyse du rapport bénéfice/risque (analyse de la probabilité d'un bénéfice par rapport aux risques d'effets médicamenteux indésirables) est indispensable dès qu'un médicament est prescrit.

Aux États-Unis, 3 à 7% de l’ensemble des hospitalisations sont dues à des effets médicamenteux indésirables. Les effets médicamenteux indésirables surviennent lors de 10 à 20% des hospitalisations; environ 10 à 20% de ces effets médicamenteux indésirables sont graves. La mortalité due aux effets médicamenteux indésirables est inconnue; les taux évoqués de 0,5 à 0,9% peuvent être faussement élevés car de nombreux patients inclus présentaient des troubles graves et complexes.

L'incidence et la gravité des effets médicamenteux indésirables varient selon les caractéristiques du patient (p. ex., âge, sexe, origine ethnique, pathologies associées, facteurs génétique ou géographique) et selon les caractéristiques du médicament (p. ex., classe médicamenteuse, voie d'administration, durée du traitement, posologie, biodisponibilité). L'incidence est plus grande chez les personnes âgées et en cas de polymédication. Les effets médicamenteux indésirables sont plus sévères chez la personne âgée ( Problèmes liés aux médicaments chez les personnes âgées), bien que l'âge en soi puisse ne pas être la cause principale. L'effet de la prescription et des erreurs d'observance sur l'incidence des effets médicamenteux indésirables est mal connu.

Pièges à éviter

  • Des effets indésirables se produisent dans 10 à 20% des hospitalisations.

  • Environ 10 à 20% de ces réactions sont sévères.

Étiologie

La plupart des effets médicamenteux indésirables sont dose-dépendants; d’autres sont d’origine allergique ou idiosyncrasique. Les effets médicamenteux indésirables dose-dépendants sont habituellement prévisibles; les effets médicamenteux indésirables non dépendants de la dose sont habituellement imprévisibles.

Les effets médicamenteux indésirables dose-dépendants sont particulièrement préoccupants lorsque les médicaments ont un indice thérapeutique étroit (p. ex., hémorragie avec les anticoagulants oraux). Les effets médicamenteux indésirables peuvent être la conséquence d'une diminution de la clairance du médicament si la fonction rénale ou hépatique est diminuée ou lors d'une interaction médicamenteuse.

Les effets médicamenteux indésirables d'origine allergique ne sont pas dose-dépendants et n'apparaissent qu'après une exposition préalable. Les allergies se développent quand un médicament se comporte comme un Ag ou un allergène. Après avoir été sensibilisé, l'exposition ultérieure du patient au médicament provoque un des différents types de réactions allergiques. L'anamnèse et des tests cutanés appropriés permettent parfois de prévoir les effets médicamenteux indésirables d'origine allergique.

Les effets médicamenteux indésirables idiosyncrasiques correspondent aux effets médicamenteux indésirables inattendus qui ne sont ni dose-dépendants ni d'origine allergique. Ils apparaissent chez un faible pourcentage de patients auxquels un médicament est administré. L'idiosyncrasie est un terme imprécis qui se définit comme une réponse anormale à un médicament, d'origine génétique, cependant toutes les réactions idiosyncrasiques ne sont pas d'origine pharmacogénétique. Cette expression devient obsolète au fur et à mesure de la découverte des mécanismes spécifiques des effets médicamenteux indésirables.

Symptomatologie

Les effets médicamenteux indésirables sont habituellement classés comme légers, modérés, sévères ou potentiellement fatals ( Classification des effets indésirables des médicaments). Les effets secondaires graves ou mortels peuvent être spécifiquement mentionnés dans les avertissements au médecin prescripteur fournis par le fabricant.

La symptomatologie peut se manifester dès la 1ère dose ou seulement en utilisation chronique. Ils peuvent à l’évidence être dus à l’utilisation du médicament ou au contraire être trop " subtils " pour être reconnus comme d'origine médicamenteuse. Chez la personne âgée, les effets médicamenteux indésirables " subtils " peuvent causer des troubles fonctionnels, des modifications de l’état mental, un amaigrissement, une perte d’appétit, un état confusionnel et un état dépressif.

Classification des effets indésirables des médicaments

Gravité

Description

Exemple

Léger

Aucun antidote ou traitement n'est nécessaire; l'hospitalisation n'est pas prolongée.

Antihistaminiques (certains): somnolence

Opiacés: constipation

Modérée

Une modification du traitement (p. ex., modification de la posologie, addition d'un médicament), mais pas nécessairement l'arrêt du médicament, est nécessaire; l'hospitalisation peut être prolongée ou un traitement spécifique peut être nécessaire.

Contraceptifs hormonaux: thrombose veineuse

AINS: HTA et œdème

Grave

Un effet médicamenteux indésirable met potentiellement la vie du patient en danger et nécessite l'arrêt du médicament et un traitement spécifique de l'effet médicamenteux indésirable.

Inhibiteurs de l'ECA: œdème de Quincke

Phénothiazines: anomalies du rythme cardiaque

Léthal

Un effet médicamenteux indésirable contribue directement ou indirectement au décès du patient.

Surdosage en paracétamol: insuffisance hépatique

Anticoagulants: hémorragie

Les effets médicamenteux indésirables d’origine allergique surviennent habituellement rapidement après la prise du médicament, mais généralement ne se produisent pas après la 1ère dose; généralement, ils se produisent lorsque le médicament est administré après une exposition initiale. Les symptômes incluent un prurit, une éruption cutanée, un érythème pigmenté fixe, un œdème des voies respiratoires hautes ou basses avec des difficultés respiratoires et une hypotension.

Les effets médicamenteux indésirables idiosyncrasiques présentent pratiquement tous ses signes ou symptômes et ne sont habituellement pas prévisibles.

Diagnostic

  • Épreuve de la réadministration

  • Déclaration des effets médicamenteux indésirables suspectés aux autorités compétentes

Les symptômes apparaissant rapidement après la prise médicamenteuse sont faciles à rattacher à l'utilisation du médicament. Cependant, l'identification des symptômes dus à une utilisation chronique d'un médicament demande une recherche plus approfondie et s'avère souvent difficile. L'arrêt du médicament est parfois nécessaire, mais est difficile lorsque le médicament est indispensable et non substituable. Lorsque la preuve de la relation causale entre médicament et symptômes est nécessaire, une réadministration peut être envisagée, à l'exception des cas de réactions allergiques graves.

Les médecins ont l'obligation de déclarer la plupart des effets médicamenteux indésirables suspectés aux autorités compétentes auprès de MedWatch (le programme de surveillance des effets médicamenteux indésirables de la Food and Drug Administration's [FDA’s]), qui représente un système d'alerte précoce. Seul un tel système de déclaration spontanée permet d'identifier et d'évaluer les effets médicamenteux indésirables inattendus. La pharmacovigilance surveille également les modifications de nature et de fréquence des effets médicamenteux indésirables. Des formulaires de déclaration et d'information sur la déclaration des effets médicamenteux indésirables sont disponibles dans le Physicians' Desk Reference, et dans le FDA News Daily Drug Bulletin, ainsi qu'à l'adresse www.fda.gov/Safety/MedWatch/default.htm; des formulaires peuvent aussi être obtenus aux États-Unis en téléphonant au 800-FDA-1088. Les infirmiers (ères), les pharmaciens et les autres professionnels de santé doivent également déclarer tous les effets médicamenteux indésirables.

L'incidence des effets indésirables graves ou mortels est très faible (typiquement < 1 sur 1000) et peuvent ne pas apparaître au cours des essais cliniques, qui ne sont généralement pas conçus pour détecter les effets indésirables de faible incidence. Ainsi, ces effets indésirables peuvent ne être détectés qu'après qu'un médicament aura été distribué au grand public et largement utilisé. Les cliniciens ne doivent pas supposer que puisqu'un médicament est sur le marché tous les effets indésirables en sont connus. La surveillance après mise sur le marché est extrêmement importante pour le repérage des effets indésirables à faible incidence.

Traitement

  • Modification de la posologie

  • Arrêt du médicament si nécessaire

  • Remplacement par un nouveau médicament

Pour les effets médicamenteux indésirables dose-dépendants, une modification de la posologie ou l'élimination ou la réduction des facteurs déclenchants peut suffire. L'augmentation de la vitesse d'élimination du médicament est rarement nécessaire. Pour les effets médicamenteux indésirables d'origine allergique et idiosyncrasique, le médicament doit généralement être arrêté et ne doit pas être réadministré. Un changement de classe thérapeutique est souvent nécessaire pour les effets médicamenteux indésirables d'origine allergique et parfois requis pour les effets médicamenteux indésirables dose-dépendants.

Prévention

La prévention des effets médicamenteux indésirables nécessite de connaître le médicament et les réactions potentielles qu'il peut entraîner. Des systèmes informatiques doivent être utilisés afin de vérifier les éventuelles interactions médicamenteuses; l’analyse doit être répétée chaque fois que les médicaments sont modifiés ou ajoutés. Les médicaments et leur posologie initiale doivent être sélectionnés avec prudence chez la personne âgée ( Problèmes liés aux médicaments chez les personnes âgées : Raisons des problèmes liés aux médicaments). Si le patient présente des symptômes non spécifiques, il faut toujours évoquer la possibilité d'un effet médicamenteux indésirable avant de débuter un traitement symptomatique.

Ressources dans cet article