Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Thrombose veineuse superficielle

Par

James D. Douketis

, MD, McMaster University

Dernière révision totale déc. 2019| Dernière modification du contenu déc. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

La thrombose veineuse superficielle est la conséquence de la formation d'un caillot de sang dans une veine superficielle d'un membre supérieur ou inférieur ou, moins fréquemment, dans une ou plusieurs veines du thorax ou du sein (maladie de Mondor).

La thrombose veineuse superficielle du membre supérieur est le plus souvent est due à des perfusions ou à un cathétérisme IV; la présence de veines variqueuses semble être le principal facteur de risque de thrombose veineuse des membres inférieurs, en particulier chez la femme. Les thromboses veineuses superficielles entraînent rarement des complications sérieuses et se compliquent rarement d'embolie.

Habituellement, le patient se présente avec un cordon superficiel, souvent sensible ou douloureux, contigu à une veine superficielle palpable et normale. La peau en regard est habituellement chaude et érythémateuse.

La thrombose veineuse superficielle migratrice, qui se développe, se résout, et récidive au niveau des veines normales des bras, des jambes et du torse à divers moments est un possible annonciateur du cancer du pancréas et d'autres adénocarcinomes (syndrome de Trousseau).

Le diagnostic repose sur l'anamnèse et l'examen clinique. Les patients qui présentent une thrombose veineuse superficielle au-dessus du genou ont un risque accru de thrombose veineuse profonde et doivent probablement subir une échographie.

Traitement

  • Compresses chaudes et anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

  • Parfois, anticoagulation

Le traitement fait traditionnellement appel à des compresses chaudes et aux AINS.

En cas de thrombose veineuse superficielle importante, une anticoagulation (p. ex., par l'héparine de bas poids moléculaire, fondaparinux) est souvent bénéfique. Le protocole et la durée optimaux ne sont pas connus, mais la plupart des experts recommandent d'utiliser l'héparine de bas poids moléculaire (p. ex., énoxaparine 40 mg 1 fois/jour ou le fondaparinux 2,5 mg 1 fois/jour) et de traiter pendant environ un mois.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
ARIXTRA
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE