Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

honeypot link

Granulome annulaire

Par

Julia Benedetti

, MD, Harvard Medical School

Dernière révision totale juil. 2020| Dernière modification du contenu juil. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

Le granulome annulaire est une maladie chronique ou bénigne, idiopathique caractérisée par des papules ou nodules qui s'organisent en couronne pour former un anneau dont le centre est constitué d'une peau normale ou discrètement déprimée. Le diagnostic repose sur le bilan clinique et parfois la biopsie. Le traitement repose sur les corticostéroïdes topiques ou intralésionnels, le tacrolimus topique, la cryothérapie et la photothérapie.

Étiologie

L'étiologie du granulome annulaire est mal connue mais les mécanismes proposés comprennent une immunité à médiation cellulaire (type IV), une vascularite à complexes immuns et une anomalie des monocytes tissulaires. De nombreuses maladies, infections, médicaments et facteurs environnementaux ont été rapportés chez des patients atteints de granulome annulaire, mais aucune association n'est à ce jour claire. Cette affection est 2 fois plus fréquente chez la femme.

Symptomatologie

Les lésions sont érythémateuses, beige jaunâtre, bleuâtre, ou la couleur de la peau environnante; une ou plusieurs lésions peuvent survenir, le plus souvent sur le dos des pieds, les jambes, les mains, les doigts. Elles sont habituellement asymptomatiques mais peuvent parfois être douloureuses. Les lésions s'étendent souvent ou se rejoignent pour former des anneaux. Le centre de chaque anneau peut être clair ou un peu enfoncé, parfois pâle ou brun clair. Dans certains cas, les lésions peuvent se généraliser et s'étendre.

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Parfois, biopsie

Le diagnostic de granulome annulaire est généralement clinique mais peut être confirmé par une biopsie cutanée. Contrairement à la teigne du corps (qui peut entraîner une augmentation des lésions annulaires avec éclaircissement central), un granulome annulaire n'a généralement pas de desquamation et de prurit.

Traitement

  • Pour les lésions localisées, parfois des corticostéroïdes topiques ou intralésionnels puissants, du tacrolimus topique, une cryothérapie et/ou une photothérapie

  • Pour les lésions étendues, parfois l'hydroxychloroquine, l'isotrétinoïne, la dapsone et/ou la cyclosporine

Habituellement, aucun traitement n’est nécessaire; une régression spontanée est habituelle mais peut prendre des années. En cas de lésions plus étendues ou gênantes, une résolution plus rapide peut être désirée.

Pour les lésions localisées, des corticostéroïdes topiques ou intralésionnels à haute résistance, le tacrolimus topique, la cryothérapie et diverses formes de photothérapie peuvent être utilisés.

Pour les lésions étendues, l'hydroxychloroquine, l'isotrétinoïne, la dapsone et la cyclosporine ont également été rapportées comme des traitements efficaces.

Le traitement par l'inhibition du Tumor Necrosis Factor (TNF)-alpha a été rapporté efficace dans le traitement du granulome annulaire, mais il a également été rapporté comme un facteur déclenchant potentiel chez certains patients.

Points clés

  • Diagnostiquer cliniquement le granulome annulaire (p. ex., par les anneaux caractéristiques avec éclaircissement central et absence de desquamation).

  • Si les symptômes sont gênants, envisager diverses photothérapies topiques, systémiques et/ou.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
PLAQUENIL
NEORAL, SANDIMMUNE
PROGRAF
ACZONE
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
Téléchargez l’application Manuel MSD. ANDROID iOS
HAUT DE LA PAGE