Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Chargement

Teigne des cuisses

Par

Denise M. Aaron

, MD, Dartmouth-Hitchcock Medical Center

Dernière révision totale févr. 2020| Dernière modification du contenu févr. 2020
Cliquez ici pour l’éducation des patients
Ressources liées au sujet

La teigne inguinale est une infection dermatophytique de l'aine. Le diagnostic repose sur l'aspect clinique et l'examen de squames cutanées par montage humide sous hydroxyde de potassium. Le traitement repose sur les antifongiques topiques.

La teigne inguinale est une dermatophytose qui est souvent causée par Trichophyton rubrum ou T. mentagrophytes. Les principaux facteurs de risque sont en relation avec un environnement humide (c'est-à-dire, temps chaud, vêtements humides et serrés, obésité provoquant un constant accolement des plis sous-cutanés). Les hommes sont atteints plus souvent que les femmes, du fait de l'accolement du scrotum contre la cuisse.

La forme caractéristique est une lésion annulaire prurigineuse qui s'étend du pli crural à la face supéro-interne adjacente. L'infection peut être bilatérale et symétrique. Une macération, une miliaire sudorale, une surinfection bactérienne ou candidosique et des réactions au traitement peuvent venir compliquer l'eczéma marginé. En outre, une dermatite de grattage et une lichénification peuvent survenir. Les récidives sont fréquentes, car les champignons peuvent infecter de manière répétée les sujets sensibles ou qui ont une onychomycose ou une teigne des pieds, qui peuvent servir de réservoir de dermatophytes. Les poussées se produisent de préférence l'été.

Diagnostic

  • Bilan clinique

  • Montage humide sous hydroxyde de potassium

L'implication du scrotum est généralement nulle ou légère; mais le scrotum est généralement inflammatoire en cas d'intertrigo candidosique ou de lichen simplex chronique. Si l'aspect n'est pas diagnostique, un montage humide sous hydroxyde de potassium est utile.

Le diagnostic différentiel de teigne inguinale comprend

Traitement

  • Traitement local par crème, lotion ou gel antifongique

Les principaux antimycosiques sont la terbinafine, le miconazole, le clotrimazole, le kétoconazole, l'éconazole, la naftifine et (rarement) le ciclopirox appliqué 2 fois/jour pendant 10 à 14 jours.

L'itraconazole 200 mg par voie orale 1 fois/jour ou la terbinafine 250 mg par voie orale 1 fois/jour pendant 3 à 6 semaines peut être nécessaire chez les patients qui ont des infections réfractaires, inflammatoires, ou généralisées.

Points clés

  • Suspecter une teigne inguinale lorsque des lésions prurigineuses annulaires s'étendent du pli crural à la partie supérieure de la cuisse adjacente, en particulier chez les patients obèses ou les hommes.

  • La terbinafine topique, le miconazole, le clotrimazole, le kétoconazole, l'éconazole ou la naftifine 2 fois/jour pendant 10 à 14 jours sont habituellement efficaces.

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom du médicament Sélectionner les dénominations commerciales
SPORANOX
MYCELEX
LAMISIL
LOPROX, PENLAC
MONISTAT 3
Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE