honeypot link

Le Manuel Merck

Please confirm that you are a health care professional

Trouble de masochisme sexuel

Par

George R. Brown

, MD, East Tennessee State University

Dernière révision totale juil. 2019| Dernière modification du contenu juil. 2019
Cliquez ici pour l’éducation des patients

Le masochisme sexuel est la participation intentionnelle à une activité dans laquelle la personne est humiliée, frappée, liée ou fait l'objet d'autres types d'abus pour qu'elle obtienne une excitation sexuelle. Le trouble de masochisme sexuel est un masochisme sexuel qui provoque une détresse importante ou compromet le fonctionnement de façon significative.

Le fétichisme sexuel est une forme de paraphilie, mais la plupart des sujets qui ont des intérêts masochistes ne correspondent pas aux critères cliniques d'un trouble paraphilique, qui exige que les comportements, fantasmes, ou désirs intenses entraînent une souffrance cliniquement significative ou une altération fonctionnelle. La pathologie doit également avoir été présente pendant ≥ 6 mois.

La prévalence de la forme paraphilique du trouble de masochisme sexuel est inconnue. Cependant, une enquête téléphonique en Australie (2001 à 2002) a révélé que 2,2% des hommes et 1,3% des femmes ont déclaré avoir été impliqués dans du masochisme sexuel et/ou du sadisme au cours des 12 derniers mois.

Les fantasmes et les comportements sexuels à caractère sadomasochistes sont très fréquents entre adultes consentants. L'activité masochiste tend à être ritualisée et à persister à long terme. Pour la plupart de ceux qui pratiquent de telles activités, humiliations et coups sont simplement des fantasmes; les participants savent qu'il ne s'agit que d'un jeu et évitent consciencieusement toute humiliation ou blessure réelle. Cependant, certains masochistes peuvent surenchérir dans la gravité potentielle de leurs pratiques avec le temps, ce qui aboutit potentiellement à des blessures sévères, voire le décès.

Les pratiques masochistes peuvent constituer la méthode préférée ou exclusive d'obtention de l'excitation sexuelle. Les sujets peuvent réaliser leurs fantasmes masochistes sur eux-mêmes, p. ex.,

  • S'attacher eux-mêmes

  • Se faire des piercing

  • S'appliquer des décharges électriques

  • Se brûler

Ou ils peuvent chercher un partenaire qui peut être un sadique sexuel. Les activités avec un partenaire comprennent le fait d'être

  • Attaché

  • Yeux bandés

  • Fessé

  • Fouetté

  • Humilié car on lui a uriné ou déféqué dessus

  • Contraint de se travestir

  • Participer à un viol simulé

Le diagnostic de masochisme sexuel est clinique et basé sur les critères spécifiques du Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, Fifth Edition (DSM-5):

  • Les patients ont été excités à plusieurs reprises et intensément en étant humiliés, battus, ligotés ou autrement maltraités; l'excitation est exprimée par des fantasmes, des pulsions intenses ou des comportements.

  • Leurs fantasmes, leurs pulsions intenses ou leurs comportements causent une détresse importante ou nuisent au fonctionnement au travail, dans des situations sociales ou dans d'autres domaines importants.

  • La pathologie a été présente pendant ≥ 6 mois.

Le traitement du trouble du masochisme sexuel est souvent inefficace.

Asphyxie auto-érotique (asphyxiophilie)

L'asphyxiophilie est considérée être un sous-type du trouble de masochisme sexuel.

Dans ce trouble, les sujets limitent leur respiration (asphyxie partielle) au moment de ou à l'approche de l'orgasme pour en améliorer l'expérience. Généralement, les sujets utilisent des accessoires vestimentaires (p. ex., foulards, sous-vêtements) pour s'étouffer. Le lien est souvent pendu à un objet dans la chambre (p. ex., poignée de porte, lit).

La perte de conscience peut se produire rapidement, car l'obstruction du retour veineux du cerveau altère la perfusion cérébrale avant même que l'hypoxie et l'hypercapnie deviennent significatifs. Les sujets qui s'asphyxient de telle manière que la ligature ne se libère pas s'ils perdent connaissance peuvent par inadvertance subir des lésions cérébrales permanentes ou mourir.

Cliquez ici pour l’éducation des patients
REMARQUE : Il s’agit de la version professionnelle. GRAND PUBLIC : Cliquez ici pour la version grand public
Voir les

Également intéressant

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE