Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Métabolisme des médicaments

Par Jennifer Le, PharmD, MAS, BCPS-ID, University of California San Diego, Skaggs School of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences

Le métabolisme des médicaments est l’altération chimique d’un médicament par l’organisme.

Certains médicaments sont chimiquement modifiés par l’organisme (métabolisés). Les substances produites par le métabolisme (métabolites) peuvent être inactives, d’activité proche ou différente de l’activité thérapeutique ou de la toxicité originelle du médicament. Certains médicaments, dits pro-médicaments, sont administrés sous forme inactive pour être ensuite (transformés) métabolisés en forme active ; les métabolites qui en résultent, produisent alors les effets thérapeutiques désirés. Les métabolites peuvent être à leur tour métabolisés au lieu d’être éliminés par l’organisme. Ces métabolites ultimes sont ensuite excrétés.

La majorité des médicaments doit passer à travers le foie, qui est le principal organe où les médicaments sont métabolisés. Une fois dans le foie, les enzymes hépatiques convertissent les pro-médicaments en métabolites actifs ou convertissent les médicaments actifs en une forme inactive. Le groupe des enzymes du cytochrome P-450 constitue le principal mécanisme hépatique de métabolisme des médicaments. Le taux de ces enzymes du cytochrome P-450 contrôle la vitesse à laquelle de nombreux médicaments sont métabolisés. La capacité de métabolisation des enzymes est limitée et peut être dépassée lorsque les taux de médicament dans le sang sont élevés (voir Patrimoine génétique et réponse aux médicaments). De nombreuses substances (telles que les médicaments et la nourriture) affectent les enzymes du cytochrome P-450. Lorsque ces substances diminuent la capacité des enzymes à dégrader un médicament, les effets du médicament (y compris les effets secondaires) sont majorés. Lorsque ces substances augmentent la capacité des enzymes à décomposer un médicament, les effets du médicament sont diminués.

Les systèmes métaboliques enzymatiques n’étant que partiellement développés à la naissance, les nouveau-nés ont des difficultés à métaboliser certains médicaments. Avec l’âge, l’activité enzymatique décroît et les personnes âgées, comme les nouveau-nés, ne métabolisent pas les médicaments avec la même efficacité que les grands enfants ou les jeunes adultes (voir Vieillissement et médicaments). Les nouveau-nés et les personnes âgées requièrent donc souvent des dosages moindres par kilogramme de poids corporel par rapport aux jeunes ou aux adultes d’âge moyen.