Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Insuffisance cervicale

(incompétence du col de l’utérus)

Par Antonette T. Dulay, MD, The Ohio State University College of Medicine

L’insuffisance cervicale est l’ouverture indolore du col de l’utérus, entraînant la naissance du bébé au cours du 2e trimestre (en général entre la 16e et la 22e semaine) de la grossesse.

  • des troubles des tissus conjonctifs présents à la naissance ainsi que des lésions peuvent affaiblir les tissus du col de l’utérus ;

  • lorsque le col de l’utérus est faible, le bébé peut naître trop tôt ;

  • l’insuffisance cervicale n’est repérée qu’une fois la femme enceinte ;

  • afin de prévenir un accouchement prématuré, les médecins peuvent maintenir le col fermé à l’aide de points de suture ou prescrire une hormone à insérer dans le vagin.

Normalement, le col de l’utérus (la partie basse de l’utérus) ne se dilate que lorsque le travail commence, en réponse aux contractions de l’utérus. Cependant, chez certaines femmes, les tissus du col de l’utérus sont faibles. Lorsque le fœtus en développement et le placenta exercent une pression sur ces tissus faibles, le col de l’utérus peut s’ouvrir (se dilater) bien avant la date prévue de l’accouchement. Le bébé peut alors naître trop tôt. En cas d’insuffisance cervicale, le risque que ce trouble survienne à nouveau lors d’une grossesse suivante est probablement inférieur à 30 %. Le risque est plus élevé chez les femmes qui ont eu trois fausses couches, ou plus, au cours du 2e trimestre.

Causes

La raison pour laquelle le col de l’utérus s’affaiblit est mal comprise. En général, aucune cause spécifique ne peut être identifiée.

Les situations suivantes peuvent accroître le risque d’avoir un col de l’utérus faible :

  • un trouble des tissus conjonctifs présent à la naissance (congénital), tel que le syndrome d’Ehlers-Danlos ;

  • une lésion, comme cela peut se produire lorsqu’un grand morceau de tissus est retiré du col de l’utérus pour une biopsie (appelée biopsie par conisation) ou lorsque des instruments sont utilisés pour dilater le col de l’utérus (comme cela peut se produire en cas de dilatation et curetage, ou D & C) ;

  • des malformations congénitales des organes génitaux ;

  • un col de l’utérus court, détecté lors de l’échographie ;

  • de précédentes fausses couches survenues au cours du 2e trimestre.

Symptômes

Beaucoup de femmes ne présentent aucun symptôme jusqu’à la naissance prématurée de l’enfant. D’autres femmes ont des symptômes auparavant. Ces symptômes peuvent comprendre une tension dans le vagin, des saignements vaginaux ou des pertes légères, une vague douleur dans l’abdomen ou dans le bas du dos, et des pertes vaginales.

Diagnostic

L’insuffisance cervicale n’est repérée qu’une fois la femme enceinte. Elle est suspectée lorsqu’une femme a subi de précédentes fausses couches au cours du 2e trimestre.

Les résultats de l’échographie peuvent aussi suggérer une insuffisance cervicale. Par exemple, si l’échographie montre un col de l’utérus court, en particulier chez une femme qui présente un risque d’insuffisance cervicale, les médecins surveilleront étroitement les signes éventuels de travail prématuré. Les médecins peuvent aussi suspecter une insuffisance cervicale s’ils détectent une dilatation précoce du col de l’utérus lors d’un examen de grossesse routinier.

Traitement

Les médecins pourront placer des points de suture autour ou en travers du col de l’utérus afin de le maintenir fermé. Ces procédures sont appelées cerclage du col de l’utérus. Le cerclage du col utérin est réalisé si le risque d’insuffisance cervicale est élevé, comme lorsqu’une femme a subi des fausses couches au cours du 2e trimestre par le passé. Avant le cerclage, on administre à la femme une anesthésie régionale ou générale. Puis, le médecin insère des instruments, généralement par voie vaginale, afin de mettre en place les points de suture. Les points sont généralement enlevés avant l’accouchement. Il arrive qu’ils soient laissés en place et qu’un accouchement par césarienne soit pratiqué.

Si l’insuffisance cervicale est confirmée, les médecins prescriront éventuellement de la progestérone, l’hormone féminine, qui sera insérée dans le vagin chaque soir. Ce traitement peut parfois réduire le risque d’accouchement prématuré.

Ressources dans cet article