Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Dysplasie fibromusculaire

Par John W. Hallett, Jr., MD, Clinical Professor, Division of Vascular Surgery, Medical University of South Carolina

La dysplasie fibromusculaire est un épaississement anormal de la paroi des artères qui n’est pas lié à l’athérosclérose ou à une inflammation, mais qui provoque un rétrécissement ou un blocage des artères.

La dysplasie fibromusculaire se produit en général chez les femmes âgées de 40 à 60 ans. Sa cause est inconnue. Cependant, un composant génétique pourrait être en cause, et le tabagisme pourrait être un facteur de risque. La dysplasie fibromusculaire est plus fréquente chez les personnes atteintes de certaines anomalies du tissu conjonctif (par exemple, syndrome d'Ehlers-Danlos , médianécrose kystique, néphrite héréditaire ou neurofibromatose).

La dysplasie fibromusculaire peut toucher les artères qui irriguent les reins (artères rénales), le cerveau (artères carotides et intra-crâniennes), l’estomac et l’intestin (artères intra-abdominales, telles que les artères cœliaque et mésentériques) ou les artères qui bifurquent à partir de la partie inférieure de l’aorte pour irriguer les jambes (artères iliaques externes). La dysplasie fibromusculaire peut se produire dans plusieurs artères.

La dysplasie fibromusculaire ne provoque généralement aucun symptôme, quelle que soit la localisation. Les symptômes, quand ils se produisent, varient en fonction de la localisation :

  • Artères des jambes : Douleur, maux, crampes ou sensation de fatigue dans les muscles des jambes (claudication), bruits inhabituels perceptibles au stéthoscope qui sont causés par le sang qui circule avec force dans l’artère rétrécie (bruits) et une diminution du pouls dans la veine fémorale

  • Artères rénales : Hypertension artérielle

  • Artères carotides : Symptômes d’accident ischémique transitoire ou d’accident vasculaire cérébral (tels que troubles du langage, faiblesse musculaire, paralysie d’un côté du corps, troubles de la vue)

  • Artères intra-crâniennes : Symptômes d’anévrisme (tels que céphalées, douleur au-dessus et derrière les yeux, engourdissement, faiblesse, paralysie d’un côté du corps, troubles de la vue)

  • Artères intra-abdominales : Vomissements ou douleur abdominale (rare)

L’échographie peut suggérer le diagnostic, mais une angiographie est réalisée pour le confirmer.

Traitement

  • Angioplastie, chirurgie ou réparation de l’anévrisme

Le traitement varie en fonction de la localisation. Il peut impliquer une angioplastie, une chirurgie de pontage ou une chirurgie réparatrice de l’anévrisme. Il est important d’arrêter de fumer. Parce que l’athérosclérose bloque aussi les artères, les personnes atteintes de dysplasie fibromusculaire et ayant des facteurs de risque d’athérosclérose (tels qu’une hypertension artérielle, des taux élevés de cholestérol dans le sang et le diabète) peuvent aussi nécessiter un traitement pour ces troubles.

Informations supplémentaires