Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Douleur dans les membres

Par Lyall A. J. Higginson, MD, Professor of Medicine;Clinical Cardiologist, Division of Cardiology, University of Ottawa;University of Ottawa Heart Institute

La douleur peut affecter totalement ou partiellement une jambe ou un bras. La plupart des troubles qui causent la douleur touchent plus fréquemment les jambes. La douleur articulaire est discutée ailleurs ( Douleurs articulaires : Plusieurs articulations).

La douleur dans les membres peut être constante ou épisodique. Elle peut être précipitée par le mouvement ou n’avoir aucun rapport avec le mouvement. D’autres symptômes comme chaleur, rougeur, engourdissement, ou picotements peuvent aussi être présents selon la cause de la douleur dans les membres.

Causes

Une blessure et une utilisation excessive sont les causes les plus fréquentes de douleur dans un membre, mais la personne connaît généralement la cause de ces blessures. Cette discussion porte sur une douleur qui n’est pas liée à une blessure ou à un étirement. Un retard de croissance peut être dû à de nombreuses causes.

Les causes les plus fréquentes sont les suivantes :

Les causes peu fréquentes mais graves nécessitant une évaluation et un traitement immédiats sont les suivantes :

  • Obstruction soudaine d’une artère d’un membre (occlusion artérielle aiguë)

  • Infection des tissus mous profonds

  • Infarctus du myocarde (douleur dans le bras uniquement)

Les autres causes moins fréquentes comprennent les tumeurs osseuses, les infections osseuses (ostéomyélite) et les problèmes affectant les nerfs comme une pression sur des nerfs ou une dégénérescence des nerfs (comme celle causée par le diabète ou l’alcoolisme à long terme).

Évaluation

Il est particulièrement important de vérifier que le patient ne souffre pas d’une obstruction soudaine d’une artère, car le membre peut développer une gangrène en cas d’interruption du flux sanguin pendant plusieurs heures. Les informations suivantes peuvent aider les personnes à décider quand l’examen du médecin est nécessaire et les aident à savoir à quoi s’attendre pendant l’examen.

Signes avant-coureurs

Chez les personnes souffrant de douleur dans les membres, certains symptômes et certaines caractéristiques sont source d’inquiétude. Ceux-ci incluent

  • Douleur forte et soudaine

  • Membre froid au toucher ou pâle

  • Douleur thoracique, sueurs, essoufflement ou palpitations

  • Signes de maladie grave (par exemple, confusion, fièvre ou effondrement)

  • Membre soudainement gonflé, avec présence de cloques ou de taches noires

  • Facteurs de risque de thrombose veineuse profonde, comme une intervention chirurgicale récente, un alitement, ou un plâtre à la jambe

  • Nouveaux déficits nerveux, comme une faiblesse ou un engourdissement du membre touché

Quand consulter un médecin

Les personnes qui présentent des signes d’avertissement doivent consulter un médecin immédiatement. Une personne qui ne présente pas de signe d’alerte doit appeler un médecin. Le médecin déterminera l’urgence de la consultation en fonction des symptômes, de l’âge, et de la présence d’autres troubles médicaux. Un retard de quelques jours ne comporte généralement aucun risque

Que fait le médecin

Les médecins posent d’abord des questions sur les symptômes et les antécédents médicaux des personnes. Le médecin réalise ensuite un examen clinique. Les indices fournis par les antécédents et l’examen clinique du patient suggèrent souvent une cause de la douleur dans les membres et les tests qui s’avèrent nécessaires.

Le médecin pose les questions suivantes :

  • Depuis combien de temps le patient souffre de douleur dans les membres

  • Si la douleur survient à des moments précis ou durant certaines activités

  • L’intensité de la douleur

  • Si la douleur est vive ou pulsatile

  • Où se situe la douleur

  • Les activités qui déclenchent ou aggravent la douleur

  • Ce que fait le patient pour soulager la douleur

  • Les autres symptômes (comme un engourdissement ou des picotements) qui accompagnent la douleur

Les médecins recherchent les symptômes pouvant indiquer une cause de la douleur Certains résultats évidents peuvent être très utiles pour diagnostiquer la cause de la douleur dans les membres. Une douleur dans le dos ou dans la nuque par exemple suggère qu’une racine nerveuse peut être touchée et une fièvre suggère que la personne souffre d’une infection. Un essoufflement et un rythme cardiaque rapide suggèrent l’obstruction d’une artère par un caillot sanguin qui a circulé d’une jambe vers les poumons (embolie pulmonaire, Embolie pulmonaire). Un pouls irrégulier suggère que le patient peut souffrir d’un rythme cardiaque anormal (fibrillation auriculaire, Fibrillation auriculaire et Flutter auriculaire) qui a provoqué la circulation d’un caillot sanguin du cœur vers une artère de la jambe et son obstruction.

La couleur du membre douloureux est examinée, ainsi que la présence potentielle de gonflement et de changements au niveau de la peau et des poils. Le médecin vérifie également le pouls, la température, la sensibilité au toucher, et la crépitation (une sensation subtile de craquement indiquant la présence de gaz dans le tissu mou causée par une infection grave). La force, la sensation, et les réflexes sont comparés entre les côtés affectés et non affectés. La pression artérielle est parfois mesurée au niveau de la cheville ou du poignet affecté et comparée à celle de la jambe ou du bras non affecté. Si la pression artérielle est nettement inférieure dans le membre douloureux, il est probable que les artères du membre soient bloquées.

Certaines causes et caractéristiques de douleur dans les membres

Cause*

Caractéristiques courantes

Examens

Douleur soudaine et sévère qui survient en quelques minutes

Obstruction d’une artère dans un membre, généralement une jambe, par un caillot sanguin

Douleur forte et soudaine

Membre froid et pâle

Au bout de plusieurs heures, signes de dysfonctionnement nerveux, comme faiblesse, engourdissement, picotements ou crampes

Pouls faible ou non existant dans le membre

Artériographie immédiate

Hernie soudaine d’un disque de la colonne vertébrale

Douleur et parfois engourdissement suivant une ligne le long du membre

Douleur souvent aggravée par le mouvement

Souvent, douleur dans la nuque et dans le dos

Souvent, faiblesse dans une partie du membre affecté

Généralement, IRM

Crise cardiaque (infarctus du myocarde)

Douleur dans un bras, et non pas dans une jambe

Parfois, douleur ou pression dans le thorax ou la mâchoire

Parfois, nausées, sueurs, et essoufflement

Parfois chez les personnes chez lesquelles une maladie cardiaque est confirmée

ECG

Analyses de sang pour détecter la présence de substances indiquant un dommage cardiaque (marqueurs cardiaques)

Parfois, angiographie des artères du cœur

Dépôts graisseux dans les parois artérielles (athérosclérose), réduisant le flux sanguin, presque toujours dans une jambe

Épisodes intermittents de douleur dans la jambe qui se produisent uniquement lors de la marche et sont soulagés par quelques minutes de repos (claudication intermittente)

Échographie

Parfois, artériographie

Douleurs qui se développent graduellement (sur plusieurs heures ou plusieurs jours)

Infection bactérienne de la peau (cellulite)

Une zone irrégulière de rougeur, chaleur, et sensibilité au toucher

Parfois de la fièvre

Un examen médical du médecin

Parfois, des hémocultures

Thrombose veineuse profonde (caillot sanguin dans une veine profonde de la jambe [typiquement] ou d’un bras)

Gonflement du membre entier (par exemple, le mollet entier ou le mollet et le haut de la jambe)

Généralement, douleur, rougeur, chaleur, et/ou sensibilité au toucher de la zone affectée

Parfois chez les personnes présentant des facteurs de risque de caillots sanguins, comme une intervention chirurgicale récente, une lésion, un alitement, un plâtre à la jambe, une hormonothérapie, ou un cancer

Échographie

Parfois, une analyse de sang pour détecter la présence de caillots sanguins (test d-dimer)

Infection bactérienne profonde sous la peau et/ou dans le muscle (myonécrose, Gangrène gazeuse)

Douleur profonde et constante

Rougeur, chaleur, sensibilité au toucher, et gonflement qui tiraille

Signes de maladie grave (comme fièvre, confusion, et rythme cardiaque rapide)

Parfois, décharge nauséabonde, cloques, ou peau morte et noircie par endroits

Cultures de sang et de tissu

Radiographies

Parfois, IRM

Infection osseuse (ostéomyélite)

Douleur profonde et constante survenant souvent la nuit

Sensibilité osseuse et fièvre

Souvent chez les personnes présentant des facteurs de risque (comme un système immunitaire affaibli, l’injection de drogues, ou une source connue de l’infection)

Radiographie et IRM et/ou TDM

Parfois, culture osseuse

Douleur chronique (pendant une semaine ou plus)

Une tumeur osseuse (se manifestant dans l’os ou métastasée dans l’os depuis un cancer localisé ailleurs dans le corps)

Douleur profonde et constante qui s’aggrave souvent la nuit

Sensibilité osseuse

Parfois chez des personnes atteintes d’un cancer confirmé

Radiographie et IRM et/ou TDM

Pression sur certains nerfs, comme c’est le cas dans

  • Un trouble du plexus brachial (un réseau de nerfs dans l’épaule et le dos)

  • Syndrome du défilé thoracique (engageant des nerfs qui passent entre le cou et le thorax)

Généralement une faiblesse et parfois un engourdissement ou des picotements le long d’une partie du membre

Généralement, une électromyographie et des tests de conduction nerveuse

Parfois, IRM

Pression sur une racine nerveuse rachidienne (la partie du nerf rachidien proche de la moelle épinière), pouvant résulter d’une hernie discale ou des épines osseuses

Douleur et parfois engourdissement suivant une ligne le long du membre

Douleur souvent aggravée par le mouvement

Souvent, douleur dans la nuque et dans le dos

Généralement, faiblesse dans une partie du membre affecté

Généralement, IRM

Dégénération ou inflammation d’un grand nombre de nerfs à travers le corps (polyneuropathie)

Engourdissement chronique et douleur brûlante, généralement dans les deux mains et/ou les deux pieds

Souvent, chez les patients atteints d’un trouble qui cause une lésion nerveuse, comme le diabète, l’alcoolisme ou une vasculite

Uniquement un examen du médecin

Syndrome douloureux régional complexe

Brûlure grave ou douleur constante

Parfois, sensation et douleur accrues causées par un stimulus qui, normalement, ne serait pas considéré comme douloureux

Souvent, peau rougie, marbrée ou de couleur gris cendre et augmentation ou diminution de la transpiration du membre affecté

Généralement chez les personnes qui ont été blessées (parfois plusieurs années auparavant)

Uniquement un examen du médecin

Insuffisance veineuse chronique (causant une accumulation de sang dans les jambes)

Gonflement des chevilles ou des jambes

Douleur continue, inconfort léger chronique, ou crampes dans les jambes mais sans douleur

Parfois, des zones brun rougeâtre parcheminées sur la peau et des plaies superficielles sur le bas des jambes

Souvent, des varices

Uniquement un examen du médecin

*Exclut une douleur causée par une blessure du bras ou de la jambe.

Les caractéristiques comprennent les symptômes et les résultats de l’examen du médecin. Les caractéristiques mentionnées sont typiques, mais ne sont pas toujours présentes.

TDM = tomodensitométrie ; ECG = électrocardiographie ; IRM = imagerie par résonance magnétique.

Examens

Des tests ne sont pas requis pour toutes les personnes souffrant de douleur dans les membres. Les médecins peuvent souvent diagnostiquer certaines causes de douleur dans les membres, comme une cellulite et une polyneuropathie douloureuse, en fonction des symptômes et des résultats de l’examen clinique du patient. Des tests sont généralement nécessaires pour d’autres causes potentielles de la douleur.

Traitement

La meilleure façon de traiter la douleur dans les membres est de traiter le trouble sous-jacent. Des analgésiques comme l’acétaminophène et des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent soulager la douleur. Des opioïdes sont parfois nécessaires.

Points-clés

  • Une douleur soudaine et sévère indique souvent que le flux sanguin vers le membre a été arrêté ou réduit et des tests doivent être effectués dans les plus brefs délais.

  • Les symptômes et les caractéristiques détectés par l’examen du médecin indiquent généralement la cause de la douleur dans les membres.

Ressources dans cet article