Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Présentation des infections cérébrales

Par John E. Greenlee, MD, Professor and Executive Vice Chair, Department of Neurology, University of Utah School of Medicine

Les infections cérébrales peuvent être provoquées par des virus, des bactéries, des champignons ou, plus rarement, par des protozoaires ou des parasites. Il existe un autre groupe d’atteintes cérébrales, appelées encéphalopathies spongiformes et dont l’agent causal est un prion, une substance anormale.

Les infections du cerveau impliquent aussi d’autres parties du système nerveux central, y compris la moelle épinière. Le cerveau et la moelle épinière sont en principe protégés contre les infections, mais, lorsque ces dernières se développent, leurs effets sont souvent très graves.

Les infections peuvent provoquer une inflammation du cerveau (encéphalite). Les causes les plus fréquentes de l’encéphalite sont des virus. Les infections peuvent aussi causer une inflammation des membranes (méninges) qui protègent le cerveau et la moelle épinière, inflammation appelée méningite. Souvent, une méningite bactérienne se propage au cerveau, ce qui provoque une encéphalite. De même, des infections virales qui provoquent une encéphalite provoquent aussi souvent une méningite. Techniquement parlant, quand le cerveau et les méninges sont infectés, la maladie est appelée méningo-encéphalite. Cependant, l’infection qui touche principalement les méninges est généralement appelée méningite et l’infection qui touche principalement le cerveau est généralement appelée encéphalite.

Habituellement lors d’une encéphalite et d’une méningite, l’infection ne se limite pas à une seule zone. Elle peut se produire partout dans le cerveau ou dans les méninges sur toute la longueur de la moelle épinière et sur la totalité du cerveau.

Mais pour certains troubles, l’infection se limite à une zone (localisée) comme une poche de pus, appelée un empyème ou un abcès, selon l’endroit où elle se trouve :

  • Les empyèmes se forment dans un espace existant dans le corps, comme l’espace entre les tissus qui recouvrent le cerveau (méninges) ou les poumons.

  • Un abcès, qui peut être comparé à un furoncle, peut se former dans n’importe quelle partie de l’organisme, y compris dans le cerveau.

Les champignons (Aspergillus), les protozoaires (Toxoplasma gondii) et les parasites (comme le Taenia solium) peuvent causer la formation de kystes dans le cerveau. Ces infections cérébrales localisées sont constituées d’un groupe d’organismes enfermés dans une paroi de protection ( Infections parasitaires du cerveau).

Les bactéries et autres germes pathogènes peuvent atteindre le cerveau et les méninges de différentes manières :

  • En étant transportés dans le sang

  • En entrant dans le cerveau directement de l’extérieur (par exemple, à travers une fracture du crâne ou pendant une intervention chirurgicale sur le cerveau)

  • En se propageant à partir de structures voisines infectées, comme les sinus ou l’oreille moyenne