Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Déformation en col de cygne

Par David R. Steinberg, MD, Associate Professor, Department of Orthopaedic Surgery, and Director, Hand and Upper Extremity Fellowship, Perelman School of Medicine at the University of Pennsylvania

La déformation en col de cygne consiste en une flexion de la base du doigt accompagnée d’une extension de la phalange moyenne et d’une flexion de phalange distale.

La cause la plus fréquente de cette déformation est la polyarthrite rhumatoïde. D’autres causes comprennent les doigts en marteau non traités, un relâchement (laxité) de la plaque fibreuse interne de la main au niveau de la base des doigts ou des ligaments des doigts, un spasme musculaire chronique de la main causé par l’atteinte d’un nerf (appelé spasticité musculaire), un tendon d’un doigt rompu ou un mauvais alignement lors de la consolidation d’une fracture d’une phalange moyenne. Le fléchissement normal du doigt peut devenir impossible. La déformation peut donc entraîner une invalidité certaine.

Lorsque les doigts sont anormalement fléchis

Certaines maladies, comme la polyarthrite rhumatoïde, et certains traumatismes peuvent entraîner un fléchissement anormal des doigts. Dans la déformation en col de cygne, l’articulation à la base du doigt se fléchit, la phalange intermédiaire se redresse et l’articulation distale se fléchit. La déformation en boutonnière se caractérise par la flexion interne (vers la paume) de l’articulation intermédiaire du doigt et la flexion externe (éloignement à partir de la paume) de l’articulation distale du doigt.

La vraie déformation en col de cygne n’affecte pas le pouce, qui a une articulation en moins que les autres doigts. Cependant, il existe une variante de la déformation en col de cygne, dite déformation en bec de canard (duck-bill), en Z ou à 90 °, où l’articulation distale du pouce est étendue exagérément et celle à la base reste fléchie, en formant un angle de 90 °. Si cette déformation accompagne celle en col de cygne sur plusieurs doigts, la fonction de préhension peut être gravement altérée.

Le médecin peut poser rapidement le diagnostic en examinant la main et le doigt.

Traitement

Le traitement vise, lorsque cela est possible, à corriger la cause sous-jacente. Les déformations légères peuvent être traitées par des orthèses digitales (en bague), qui corrigent la déformation, tout en permettant à la personne d’utiliser sa main. Les problèmes relatifs à la capacité de préhension peuvent être corrigés nettement par des interventions pour réaligner les articulations ou pour fusionner les articulations du pouce ou des autres doigts (arthrodèse interphalangienne) dans une position permettant une fonction optimale.

Ressources dans cet article