Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées en langage simple.

Abcès du poumon

Par Sanjay Sethi, MD, Professor and Chief, Pulmonary, Critical Care and Sleep Medicine and Vice Chair for Research, School of Medicine and Biomedical Sciences, University at Buffalo SUNY

Un abcès pulmonaire est une cavité remplie de pus dans le poumon, entourée de tissu inflammatoire et causée par une infection.

  • Un abcès pulmonaire est généralement causé par l’inhalation dans les poumons de bactéries habituellement présentes dans la cavité buccale.

  • Les symptômes incluent asthénie, perte d’appétit, sueurs nocturnes, fièvre, perte de poids et toux avec expectorations.

  • Le diagnostic est généralement confirmé par une radiographie du thorax.

  • Il est généralement nécessaire de prendre des antibiotiques pendant plusieurs semaines avant qu’un abcès pulmonaire ne se résorbe.

Causes

En général, un abcès pulmonaire est causé par l’inhalation (aspiration) dans les poumons de bactéries habituellement présentes dans la cavité buccale ou le pharynx, ce qui entraîne une infection. Le foyer bactérien à l’origine d’un abcès pulmonaire est souvent constitué par des lésions gingivo-buccales (parodontales). L’organisme dispose de plusieurs mécanismes de défense (tels que la toux) qui empêchent les bactéries de gagner le poumon. L’infection survient principalement lorsque la personne est inconsciente ou très somnolente en raison de la prise de sédatif, d’anesthésie, d’alcool ou de drogues, ou à cause d’une maladie neurologique, ce qui la rend moins capable de tousser pour évacuer les bactéries aspirées. Chez les personnes dont le système immunitaire fonctionne médiocrement, un abcès pulmonaire peut être causé par des micro-organismes qui ne sont pas habituellement présents dans la bouche ou le pharynx, comme des champignons ou Mycobacterium tuberculosis (l’organisme qui cause la tuberculose). D’autres bactéries qui peuvent causer des abcès pulmonaires sont les streptocoques et les staphylocoques, y compris le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM), qui provoque une infection grave.

Une obstruction des voies respiratoires peut aussi entraîner la formation d’un abcès. Si les branches de la trachée (bronches) sont bloquées par une tumeur ou un corps étranger, un abcès peut se former en raison des sécrétions (mucus) qui peuvent s’accumuler derrière l’obstruction. Des bactéries pénètrent parfois ces sécrétions. L’élimination des sécrétions couvertes de bactéries, qui se fait normalement par la toux, est gênée par l’obstruction bronchique.

Plus rarement, les abcès résultent de la migration dans la circulation sanguine de bactéries ou de caillots de sang infectés (embolies pulmonaires septiques) qui proviennent d’un autre foyer infectieux.

En général, une personne développe un seul abcès pulmonaire du fait d’une aspiration ou d’une obstruction des voies respiratoires. Si plusieurs abcès se développent, ils sont habituellement situés dans le même poumon. Lorsque l’infection des poumons se fait par voie sanguine, toutefois, de multiples abcès disséminés dans les deux poumons peuvent se former. Ce problème est plus fréquent chez les toxicomanes qui s’injectent des drogues par voie intraveineuse, avec des aiguilles sales, ou en utilisant des méthodes non stériles.

Enfin, la majorité des abcès se vident dans une bronche, provoquant une toux qui produit une grande quantité de crachats. La rupture de l’abcès laisse une cavité dans le poumon qui se remplit de liquide et d’air. Parfois, un abcès s’évacue dans l’espace situé entre les poumons et la paroi thoracique (espace pleural), et le pus peut s’y répandre ; cette situation est appelée empyème ( Types de liquide). Très rarement, si l’abcès détruit la paroi d’un vaisseau sanguin, cela peut entraîner une hémorragie grave

Symptômes

Les symptômes commencent le plus souvent de manière lente. Toutefois, en fonction de la cause de l’abcès, les symptômes peuvent apparaître soudainement. Les symptômes précoces ressemblent à ceux de la pneumonie :

  • Fatigue

  • Perte de l’appétit

  • Réveil au cours de la nuit

  • Fièvre

  • Toux produisant des expectorations

Ces dernières peuvent présenter une odeur fétide (car les bactéries de la cavité buccale ou du pharynx ont tendance à produire des odeurs écœurantes) ou être striées de sang. La personne peut également ressentir une douleur thoracique accompagnant les mouvements respiratoires, notamment lorsque la muqueuse à l’extérieur des poumons et à l’intérieur de la paroi thoracique (plèvre) est enflammée (une affection que l’on appelle pleurésie, Épanchement pleural : Symptômes). Beaucoup de personnes présentent ces symptômes pendant des semaines ou des mois avant d’aller consulter le médecin. Ces personnes présentent des abcès chroniques et, en plus des autres symptômes, souffrent d’un amaigrissement important, de poussées quotidiennes de fièvre et de sueurs nocturnes. En revanche, les abcès pulmonaires causés par Staphylococcus aureus ou par le SARM peuvent être fatals en l’espace de quelques jours, parfois même en quelques heures.

Diagnostic

Les radiographies thoraciques révèlent presque toujours l’abcès pulmonaire comme une cavité remplie de liquide et d’air. Cependant, sur une radiographie, un abcès pulmonaire ressemble parfois à une autre affection, telle qu’un cancer ou une sarcoïdose. Parfois, un abcès n’est identifié que lorsqu’une tomodensitométrie (TDM) du thorax est réalisée. Les médecins peuvent prélever un échantillon d’expectorations et essayer de cultiver l’organisme causant l’abcès, mais ce test n’est généralement pas utile, sauf pour exclure certains organismes. On peut réaliser une bronchoscopie ( Bronchoscopie) pour obtenir des échantillons de sécrétions ou de tissu pulmonaire aux fins de culture, si par exemple :

  • Les antibiotiques semblent inefficaces

  • On suspecte une obstruction des voies respiratoires (par exemple, un blocage des bronches par une tumeur)

  • Le système immunitaire de la personne est déficient

Lorsque le système immunitaire est déficient, il se peut que l’abcès soit causé par des organismes qui ne provoquent pas habituellement d’abcès pulmonaires. Les organismes inhabituels doivent être identifiés dès que possible, parce qu’ils sont traités différemment des organismes habituels qui causent des abcès pulmonaires.

Traitement

Le traitement nécessite la prise d’antibiotiques. Les antibiotiques sont initialement administrés dans une veine (par voie intraveineuse) dans la plupart des cas, puis par voie orale une fois que l’état de la personne s’est amélioré et que la fièvre s’est calmée. Le traitement antibiotique se poursuit jusqu’à ce que les symptômes disparaissent et qu’une radiographie du thorax montre que l’abcès s’est résorbé. Il faut généralement 3 à 6 semaines d’antibiothérapie pour parvenir à une telle amélioration, mais il peut être nécessaire de poursuivre le traitement plus longtemps.

Si l’on pense que l’abcès provient d’une tumeur ou d’un objet étranger qui bloque les voies respiratoires, on a parfois recours à la bronchoscopie comme traitement, comme lorsqu’il s’agit de retirer l’objet étranger. Dans de rares cas, il est nécessaire de drainer l’empyème à l’aide d’un tube inséré à travers la paroi thoracique, ou de retirer chirurgicalement le tissu inflammatoire du poumon. Parfois, cette ablation peut concerner un lobe, voire un poumon entier.

La plupart des personnes en guérissent. Le traitement est moins susceptible de réussir lorsqu’il s’agit de personnes fragilisées, immunodéprimées, ou lorsqu’une bronche est obstruée par une tumeur.

Ressources dans cet article