Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Perforation traumatique du tympan

Par Richard T. Miyamoto, MD, MS, Indiana University School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Une perforation traumatique du tympan peut être responsable de douleurs, d'hémorragies, de perte auditive, d'acouphènes et de vertiges. Le diagnostic repose sur l'otoscopie. Le traitement est souvent inutile. Des antibiotiques peuvent être nécessaires pour l’infection. La chirurgie peut être nécessaire en cas de passage à la chronicité de la perforation durant > 2 mois, de destruction de la chaîne ossiculaire, ou de lésions de l'oreille interne.

Les causes traumatiques de la perforation du tympan comprennent

  • Insertion d'objets dans le conduit auditif (p. ex., coton-tige) volontairement ou accidentellement

  • Traumatisme par hyperpression (explosion, claque dans les oreilles)

  • Traumatismes crâniens (avec ou sans fracture basilaire)

  • Pression négative soudaine (p. ex., forte aspiration appliquée au conduit auditif)

  • Barotraumatisme (p. ex., pendant les voyages en avion ou la plongée sous-marine)

  • Perforation iatrogène lors de l'irrigation ou l'extraction de corps étrangers

Les perforations du tympan peuvent s'associer à une luxation de la chaîne ossiculaire, à une fracture de la platine de l'étrier, à un déplacement de fragments d'osselets, à une hémorragie, à une fistule périlymphatique au niveau de la fenêtre ronde ou de la fenêtre ovale, causant une perte de périlymphe dans l'oreille interne ou une lésion du nerf facial.

Symptomatologie

Les perforations traumatiques du tympan entraînent une douleur brutale sévère quelquefois suivie d'une hémorragie de l'oreille, d'une surdité et d'acouphènes. La surdité est plus grave en cas de rupture de la chaîne ossiculaire ou de traumatisme de l'oreille interne. Les vertiges évoquent une lésion de l'oreille interne. Une otorrhée purulente peut débuter dans les 24 à 48 h, notamment en cas de pénétration d'eau à l'intérieur de l'oreille moyenne.

Diagnostic

  • Otoscopie

  • Audiométrie

La perforation est généralement évidente à l'otoscopie. Le sang cachant le conduit auditif est aspiré avec précaution. L'irrigation et l'otoscopie pneumatique sont évitées. Des perforations extrêmement petites peuvent nécessiter une otomicroscopie ou des études d'impédance de l'oreille moyenne pratiquées pour un diagnostic définitif. Si possible, une audiométrie sera effectuée avant et après le traitement afin d'éviter la confusion entre la surdité induite par le trauma et celle induite par le traitement.

Les patients qui présentent une perte auditive marquée ou de violents vertiges doivent être examinés par un otorhinolaryngologiste dès que possible. La tympanotomie exploratrice peut être nécessaire afin d'évaluer et de réparer des lésions. Les patients qui présentent une large perforation tympanique doivent également bénéficier d'un examen ORL, parce qu'il peut être nécessaire de repositionner les lambeaux déplacés.

Traitement

  • Oreille gardée sèche

  • Antibiotiques oraux ou topiques, si blessure sale

Souvent, absence de traitement spécifique est nécessaire. L’oreille doit être gardée sèche; l’instillation systématique de gouttes auriculaires antibiotiques est inutile. Cependant, la prévention par une antibiothérapie orale à large spectre ou par des gouttes d'antibiotiques pour oreilles est nécessaire si des germes peuvent s'être introduits à travers la perforation comme cela se produit en cas de blessures souillées.

En cas d'infection de l'oreille, l'amoxicilline 500 mg po q 8 h est administrée pendant 7 j.

Bien que la plupart des perforations se ferment spontanément, la chirurgie est indiquée en cas de perforation persistant > 2 mois. La persistance d'une surdité de transmission évoque l'existence d'une dislocation de la chaîne ossiculaire, ce qui nécessite une exploration et une réparation chirurgicale.

Points clés

  • De nombreuses perforations sont petites et guérissent spontanément.

  • L'oreille doit être maintenue sèche pendant la cicatrisation; les antibiotiques topiques ou systémiques sont inutiles sauf en cas de contamination importante ou d'infection qui se développe.

  • La chirurgie est effectuée pour réparer les lésions des osselets et les perforations persistant > 2 mois.

Ressources dans cet article