Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Diphyllobothriase (infestation par le ténia du poisson)

Par Richard D. Pearson, MD, University of Virginia School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La bothriocéphalose est une cestodose intestinale de l'homme provoqué par Diphyllobothrium latum, un parasite des poissons d'eau douce. Le traitement repose sur le praziquantel.

D. latum est le plus gros parasite de l'homme (mesurant jusqu'à 10 m de long). D. latum et les cestodes causes de sparganose ( Sparganose) sont les seuls ténias humains ayant des cycles de vie aquatique. Dans l'eau douce, les œufs de D. latum émis avec les selles humaines éclosent pour donner naissance à des larves qui nagent librement dans l'eau et sont ingérées par des microcrustacés. Les microcrustacés sont ingérés par des poissons, dans lesquels les larves deviennent infestantes.

La bothriocéphalose est cosmopolite, en particulier dans les régions où les lacs d'eau froide sont contaminés par les eaux usées. Aux USA et en Europe du Nord les infections concernent les personnes qui mangent du poisson d'eau douce cru. L'infection est devenue moins fréquente avec le traitement actuel des eaux usées.

L'infection est habituellement asymptomatique, mais on peut observer de légers symptômes gastro-intestinaux. Les ténias du poisson absorbent la vitamine B12, alimentaire ce qui provoque parfois une carence en vitamine B12 et une anémie mégaloblastique.

Le diagnostic repose sur l'identification des œufs operculés caractéristiques ou des proglottis plus larges que haut dans les selles. Une NFS est effectuée pour rechercher une anémie.

Traitement

  • Praziquantel

  • Parfois niclosamide (en dehors des États-Unis)

Le traitement repose sur une seule prise orale de praziquantel 5 à 10 mg/kg. Une alternative à ce traitement consiste en l'administration d'une seule prise de 2 g de niclosamide sous forme de 4 comprimés (de 500 mg chacun) qui sont mâchés un par un et avalés. Chez l'enfant, la dose est de 50 mg/kg 1 fois.

La vitamine B12 peut être nécessaire pour corriger l'anémie le cas échéant. La cuisson complète des poissons d'eau douce ou la congélation à 10° C pendant 48 h évite la transmission de l'infection.