Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Infection par Taenia saginata (Ténia du bœuf)

Par Richard D. Pearson, MD, Emeritus Professor of Medicine, University of Virginia School of Medicine

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'infection par le ténia du bœuf, Taenia saginata, peut entraîner des dyspepsies modérées ou l'élimination d'anneaux mobiles dans les selles. Elle est traitée par le praziquantel.

Le bovin est l'hôte intermédiaire de T. saginata. Les humains sont infectés par

  • l'ingestion de cysticerques (forme larvaire) présents dans la viande de bœuf crue ou insuffisamment cuite

Les larves deviennent des vers adultes au bout d’environ 2 mois qui peuvent vivre plusieurs années; habituellement, il n’y a qu'1 ou 2 vers adultes.

L'infection est cosmopolite mais elle est particulièrement fréquente dans les régions d'élevage de bétail subtropicales et tropicales en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe de l'Est, au Mexique et en Amérique du Sud. L'infection est rare dans le bétail aux États-Unis et elle est surveillée par les programmes de surveillance fédérale.

Les patients peuvent être asymptomatiques ou présenter des symptômes digestifs modérés. L'excrétion d'un segment mobile motive (proglottide) souvent un patient par ailleurs asymptomatique à consulter un médecin.

Diagnostic

  • Examen microscopique des selles pour recherche d'œufs et de proglottides

Les selles doivent être examinées à la recherche de proglottis et d’œufs; les œufs peuvent être également présents dans les prélèvements au niveau de l'anus. Les œufs de T. saginata sont impossibles à distinguer de ceux de T. solium (ténia du porc) et de T. asiatica, de même que les caractéristiques et la prise en charge des infections intestinales dues à ces 3 ténias.

Traitement

  • Praziquantel

  • Comme alternative, niclosamide (hors des États-Unis)

Le traitement de l'infestation par T. saginata consiste en une seule prise orale de praziquantel de 5 ou 10 mg/kg.

Une alternative à ce traitement consiste en l'administration d'une seule dose de 2 g de niclosamide (non disponible aux États-Unis) soit 4 comprimés (500 mg chacun) qui sont mâchés un à un et avalés avec une petite quantité d'eau. Chez l'enfant, la dose de niclosamide est de 50 mg/kg (maximum 2 g) 1 fois.

Le traitement peut être considéré comme efficace quand aucun proglottide n'est expulsé pendant 4 mois.