Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Maladies de surcharge glycogénique (glycogénoses)

Par Chin-To Fong, MD, Associate Professor of Pediatrics and Medicine, Biochemistry & Biophysics, Medical Humanities and Dentistry and Chief, Division of Genetics, Department of Pediatrics and Medicine, University of Rochester School of Medicine and Dentistry

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les maladies de surcharge glycogénique sont des troubles du métabolisme des glucides provoqués par des carences des enzymes impliquées dans la synthèse ou la dégradation du glycogène; ces carences peuvent exister dans le foie ou les muscles et provoquer une hypoglycémie ou le dépôt de quantités ou de types anormaux de glycogène (ou de ses métabolites intermédiaires) dans les tissus.

L'hérédité des maladies de surcharge glycogénique est autosomique récessive sauf en ce qui concerne la glycogénose de type VIII/IX, qui est liée à l'X. L'incidence est estimée à environ 1/25 000 naissances, ce qui peut être sous-estimé car des formes infracliniques modérées peuvent ne pas être diagnostiquées. Pour une liste plus complète des maladies de stockage du glycogène, voir le Tableau Maladies de surcharge glycogénique (glycogénoses) et troubles de la néoglucogenèse.

L'âge de début, la symptomatologie et la gravité varient selon le type, mais la symptomatologie est le plus souvent celle de l'hypoglycémie et de la myopathie.

Le diagnostic de maladies de surcharge glycogénique est évoqué par l'anamnèse, l'examen et la détection de glycogène et de ses métabolites intermédiaires dans les tissus par IRM ou biopsie. Le diagnostic est confirmé par la diminution significative de l'activité enzymatique dans le foie (type I, III, VI et VIII/IX), muscle (types IIb, III, VII, et VIII/IX), dans les fibroblastes cutanés (types IIa et IV) ou dans les globules rouges (type VII) ou par l'absence d'augmentation du lactate veineux lors du test d'effort ischémique de l'avant-bras/types (V et VII). (Voir aussi examens pour les troubles héréditaires suspectés du métabolisme.)

Le pronostic et le traitement des maladies de surcharge glycogénique varient selon le type, mais le traitement comprend généralement une supplémentation diététique avec de la fécule de maïs afin d'apporter une source durable de glucose pour les formes hépatiques de glycogénose et l'abstention d'exercices physiques dans les formes musculaires.

Des déficits de la glycolyse (rares) peuvent entraîner des syndromes semblables à ceux des glycogénoses. Déficits en phosphoglycérate kinase, phosphoglycérate mutase, et lactate déshydrogénase imitent les myopathies de maladies de surcharge glycogénique types V et VII; carences de glucose protéine de transport 2 (syndrome de Fanconi-Bickel) simulent l'hépatopathie d'autres types de maladies de surcharge glycogénique (p. ex., I, III, IV, VI).

Maladies de surcharge glycogénique (glycogénoses) et troubles de la néoglucogenèse

Maladie (numéro OMIM)

Protéines ou enzymes défectueuses

Gène ou gènes défectueux (localisation chromosomique)

Commentaires

GSD I (maladie de Von Gierke)

Type le plus commun de glycogénose de type I: Ia (> 80%)

Début: avant 1 an

Caractéristiques cliniques: avant 1 an, hypoglycémie grave, acidose lactique et hépatomégalie; plus tard, adénomes hépatiques, néphromégalie avec insuffisance rénale progressive et HTA, petite taille, hypertriglycéridémie, hyperuricémie, dysfonction plaquettaire avec épistaxis et anémie

Dans le type Ib, moins sévère mais y associant neutropénie, dysfonction des neutrophiles avec infections récidivantes et maladie intestinale inflammatoire

Traitement: fécule de maïs crue 1,5–2,5 g/kg po q 4–6 h ou préparation sans lactose avec de la maltodextrine pour maintenir une glycémie normale; apport alimentaire nocturne (important); restriction du fructose et du galactose; pour l'acidose lactique, bicarbonate de 0,25 à 0,5 mmol/kg qid; allopurinol pour maintenir l'acide urique < 6,4 mg/dL; transplantation hépatique et rénale (peut être réussie)

Chez les patients présentant un type Ib avec neutropénie, G-CSF

Type Ia (232200)

Glucose-6-phosphatase

G6PC (17q 21)*

Type Ib (232220)

Glucose-6-phosphate translocase

G6PT1 (11q23)*

Type Ic (232240)

Transporteur microsomal de phosphate ou de pyrophosphate

G6PT1 (11q23)*

Type Id

Transporteur microsomal du glucose

Probablement même que Ic

Maladie de surcharge glycogénique de type II (maladie de Pompe, 232300)

Début: nourrisson, enfant ou âge adulte; activité enzymatique résiduelle dans les formes de l'enfant et de l'adulte

Caractéristiques cliniques: dans la forme infantile, cardiomyopathie avec insuffisance cardiaque, hypotonie sévère, macroglossie

Dans les formes juvéniles et adultes, myopathie avec retard du développement moteur, faiblesse musculaire périphérique et respiratoire évolutives

Dans le type IIb, handicap intellectuel

Traitement: aucun connu

En cas de cardiomyopathie, transplantation cardiaque

Type IIa

α-glucosidase acide lysosomale

GAA (17q 25)*

Type IIb (Danon)

Protéine lysosomale membranaire-2

LAMP2 (Xq 24)*

Maladie de surcharge glycogénique de type III (maladie de Forbes, maladie de Cori, dextrinose limite; 232400)

Fréquence: IIIa, 85%; IIIb, 15%; IIIc et IIId, rare

Début: petite enfance ou enfance

Caractéristiques cliniques: dans le type IIIa, implication du foie et du muscle avec des manifestations de type Ia et II

Dans le type IIIB, atteinte uniquement hépatique, avec des manifestations du type Ia

Dans types IIIc et IIId, diverses caractéristiques suivant le tissu atteint

Traitement: fécule de maïs crue et alimentation continue pour maintenir une normoglycémie, régime à forte teneur en protéines pour stimuler la néoglucogenèse

Types IIIa et IIIb

Enzyme débranchante (amyloglucosidase et oligoglucanotransférase)

AGL (1p21)*

Type IIIc

Amyloglucosidase seule

Type IIId

Oligoglucanotransférase seule

Maladie de surcharge glycogénique de type IV (maladie d'Andersen; 232500)

Enzyme branchante

GBE 1 (3p12)*

Début: petite enfance; rarement, la période néonatale, la 2e enfance ou l'âge adulte (se manifestant comme une variante non progressive ou une forme neuromusculaire)

Caractéristiques cliniques: hépatomégalie avec une cirrhose et hypoglycémie progressives, varices œsophagiennes et ascite; splénomégalie; hypotrophie (retard de croissance)

Dans les formes neuromusculaires, hypotonie et atrophie musculaire

Traitement: aucun connu

Dans la cirrhose, transplantation hépatique, qui traite également la maladie primitive

Maladies de surcharge glycogénique de type V (maladie de McArdle; 232600)

Phosphorylase musculaire

PYGM (11q13)*

Début: adolescence ou adulte jeune

Caractéristiques cliniques: intolérance à l'effort due à des crampes, rhabdomyolyse

Traitement: administration de glucides avant l'exercice, régime à forte teneur en protéines

Maladie de surcharge glycogénique de type VI (maladie d’Hers; 232700)

Phosphorylase hépatique

PYGL (14q21-q 22)*

Fréquence: rare

Début: petite enfance

Caractéristiques cliniques: évolution bénigne avec des symptômes qui diminuent avec l'âge; retard de croissance, hépatomégalie, hypoglycémie, hyperlipidémie, cétose

Traitement: aucun nécessaire

Maladie de surcharge glycogénique de type VII (maladie de Tarui; 232800)

Phosphofructokinase

PFKM (12q13.3)*

Début: milieu de l'enfance

Caractéristiques cliniques: intolérance à l'exercice en raison de crampes musculaires, rhabdomyolyse, hémolyse

Traitement: non spécifique, évitement de l'exercice

Maladie de surcharge glycogénique de type VIII/IX (306000, 172490, 604549, 311870)

Début: hétérogène

Caractéristiques cliniques: hétérogènes; hépatomégalie, retard de croissance, hypotonie musculaire, hypercholestérolémie

Traitement: non spécifique

Type VIII/IXa:

Phosphorylase kinase liée à l'X

PHKA 2 (Xp 22)*

Type IXb

Phosphorylase kinase hépatique et musculaire

PHKB (16q12-q13)*

Type IXc

Phosphorylase kinase hépatique

PHKG2 (16p12.1-p11.2)*

Type IXd

Phosphorylase kinase musculaire

PHKA 1 (Xq 13)*

Maladies de surcharge glycogénique de tyoe O (240600)

Glycogène synthétase

GYS2 (12p12)*

Début: variables mais souvent après la cessation des tétées nocturnes ou lors d'une maladie intercurrente

Caractéristiques cliniques: hypoglycémie à jeun avec cétose, acidose lactique postprandiale

Traitement: repas fréquents et riches en protéines, farine de maïs crue au coucher

Syndrome de Fanconi-Bickel (227810)

Transporteur de glucose-2

GLUT 2 (3q 26)*

Début: nourrisson

Caractéristiques cliniques: hypotrophie (retard de croissance), distension abdominale, hépatomégalie, néphromégalie, hypoglycémie de jeûne modérée et hyperlipidémie, intolérance au glucose, syndrome rénal de Fanconi

Traitement: régime similaire à celui diabète, remplacement des électrolytes perdus au niveau du rein, vitamine D

Fructose 1,6-biphosphatase

FBP 1 (9q 22)*

Début: nourrisson ou jeune enfant

Caractéristiques cliniques: hyperventilation épisodique, apnée, hypoglycémie, cétose ou acidose lactique; épisodes provoqués par le jeûne, infection fébrile ou l'ingestion de fructose, sorbitol ou glycérol

Traitement: éviter le jeûne et le fructose, le sorbitol et le glycérol; fécule de maïs crue

Déficit en phosphoénolpyruvate carboxykinase (261680)

Phosphoénolpyruvate carboxykinase

PCK1 (20q13.31)*

Début: enfance

Caractéristiques cliniques: hypotrophie (retard de croissance), hypotonie, hépatomégalie, acidose lactique, hypoglycémie

Traitement: éviter le jeûne, fécule de maïs crue

*Le gène a été identifié et la base moléculaire a été élucidée.

G-CSF = granulocyte colony-stimulating factor; GSD = glycogen storage disease; OMIM = online mendelian inheritance in man (voir l'OMIM database).

Ressources dans cet article