Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Anévrismes des artères périphériques

Par John W. Hallett, Jr., MD, Medical University of South Carolina;Roper St Francis Healthcare

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Les anévrismes artériels périphériques sont des dilatations focalisées anormales des artères périphériques dues à une faiblesse de la paroi artérielle ( Revue générale des anévrismes de l'aorte).

Environ 70% des anévrismes artériels périphériques sont des anévrismes poplités; 20% sont des anévrismes iliofémoraux. Ces topographies anévrismales s'accompagnent souvent d'anévrismes de l'aorte abdominale et > 50% sont bilatéraux. La rupture est relativement rare, mais ces anévrismes peuvent se compliquer d’accidents thrombo-emboliques. Ils sont plus fréquents chez l'homme que chez la femme (> 20:1); l’âge moyen de début des troubles est de 65 ans. Les anévrismes des artères des bras sont relativement rares; ils peuvent entraîner des ischémies de membre, des embolies distales et des accidents vasculaires cérébraux.

Les anévrismes infectieux (mycotiques) peuvent survenir sur toutes les artères mais sont le plus souvent localisés sur les artères fémorales. Ils sont dus habituellement aux salmonellas, aux staphylocoques ou à Treponema pallidum (le germe de la syphilis).

Les causes fréquentes sont l'athérosclérose, le syndrome de compression de l'artère poplitée et les emboles septiques (qui provoquent la formation d'anévrismes mycotiques).

Les anévrismes des artères périphériques sont habituellement asymptomatiques lors de leur détection. La thrombose ou les embolies (ou rarement, une rupture d'anévrisme) causent des douleurs des extrémités, qui sont froides, pâles, paresthésiques ou sans pouls. Les anévrismes infectieux peuvent entraîner une douleur locale, une fièvre, des malaises et une perte de poids.

Le diagnostic repose sur l'échographie, l'angio-IRM ou la TDM. Les anévrismes poplités peuvent être suspectés à l'examen clinique par la détection d’une artère pulsatile et augmentée de volume; le diagnostic est confirmé par l'imagerie.

Le risque de rupture des anévrismes des membres est faible (< 5% pour les anévrismes poplités et de 1 à 14% pour les anévrismes iliofémoraux). Pour les anévrismes des artères des membres inférieurs, la réparation chirurgicale est donc élective. Elle est indiquée lorsque les artères font au moins 2 fois la taille normale ou lorsque le patient est symptomatique. Cependant, la réparation chirurgicale est indiquée pour tous les anévrismes du membre supérieur du fait du risque de complications graves (p. ex., d’accidents thrombo-emboliques). Le segment artériel atteint est mis à plat et remplacé par un greffon. La fréquence du sauvetage complet du membre après réparation chirurgicale est de 90 à 98% si le patient est asymptomatique et de 70 à 80% si le patient est symptomatique.

Chez certains patients, une endoprothèse intravasculaire est une autre option pour la réparation.