Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Revue générale du système lymphatique

Par James D. Douketis, MD, McMaster University;St. Joseph's Hospital

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

1 iOS Android

Du plasma, avec des globules blancs, se déplace régulièrement des capillaires vers l'espace interstitiel. La majeure partie du liquide et de ses constituants est reprise par des cellules de tissu ou réabsorbé dans l'arbre vasculaire, en fonction de l'équilibre des pressions hydrostatiques et oncotiques. Cependant, une partie du liquide, ainsi que certaines cellules et débris cellulaires (p. ex., provenant d'une réponse immunitaire à une infection locale, un cancer, une inflammation) entrent dans le système lymphatique.

Comme le système veineux, le système lymphatique se compose d'une multitude de vaisseaux à parois minces qui transportent le liquide à travers le corps. Les petits vaisseaux lymphatiques se vident dans de plus grands qui se drainent finalement dans le système veineux central via le canal thoracique ou le canal lymphatique droit. La plupart des vaisseaux lymphatiques possèdent des valves, semblables à celles des veines, qui maintiennent circulation de la lymphe dans une seule direction (vers le cœur). Contrairement au système veineux, dans lequel le liquide (sang) est pompé par le cœur, la lymphe est propulsée par la pression générée lors des contractions musculaires.

Avant d'entrer dans le système veineux central, la lymphe traverse les ganglions lymphatiques, qui arrête la matière cellulaire, y compris les cellules cancéreuses et les particules étrangères. Les ganglions lymphatiques sont également des participants clés du système immunitaire, car ils sont pleins de lymphocytes, macrophages et cellules dendritiques qui sont prêtes à répondre à tout antigène transporté à partir des tissus dans la lymphe.

Les ganglions lymphatiques sont classés comme superficiels ou profonds. Les ganglions superficiels sont situés juste en dessous de la peau; ils sont présents dans tout le corps, mais des collections particulières sont présentes dans le cou, les aisselles et l'aine. Les ganglions lymphatiques profonds sont ceux qui sont situés dans la cavité abdominale ou thoracique.

Troubles du système lymphatique

Les troubles du système lymphatique impliquent un ou plusieurs des phénomènes suivants:

  • Obstruction

  • Infection ou inflammation

  • Cancer

L'obstruction induit l'accumulation de liquide lymphatique dans les tissus (lymphœdème, Lymphœdème), elle est habituellement secondaire à la chirurgie, à la radiothérapie, à des blessures, ou, dans les pays tropicaux, à une filariose lymphatique. Rarement, la cause est un trouble congénital ( Lymphœdème : Lymphœdèmes primitifs).

L'infection peut causer une augmentation de volume des ganglions lymphatiques réactifs (lymphadénopathie, Lymphadénopathie) ou bien les ganglions eux-mêmes peuvent être infectés (lymphadénite, Lymphadénite) par des micro-organismes diffusés par le système lymphatique à partir du site primitif de l'infection.

Divers cancers peuvent métastaser vers les ganglions lymphatiques locaux ou régionaux. Plus rarement, un cancer primitif (p. ex., lymphangiosarcome) se développe dans le système lymphatique.