Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Laparoscopie

Par Walter W. Chan, MD, MPH, Division of Gastroenterology, Hepatology, and Endoscopy, Brigham and Women's Hospital;Harvard Medical School

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

La laparoscopie diagnostique est une procédure chirurgicale utilisée pour évaluer une pathologie intra-abdominale ou pelvienne (p. ex., tumeur, endométriose) en cas de douleurs abdominales chroniques ou aiguës et une possibilité interventionnelle en cas de cancer. Elle est également utilisée pour évaluer le stade évolutif d'un lymphome ou pour réaliser une biopsie hépatique.

Les contre-indications absolues comprennent

  • Un trouble de la coagulation

  • Une mauvaise coopération du malade

  • Une péritonite

  • Une occlusion intestinale

  • Une infection de la paroi abdominale

Les contre-indications relatives sont les affections cardiaques ou pulmonaires sévères, les éventrations abdominales importantes, les interventions abdominales multiples, l'ascite sous tension.

Une NFS, des tests de la coagulation, et un groupe sanguin et Rh sont demandés avant la laparoscopie. Une rx de l'abdomen et du thorax (reins, uretères, et vessie) est également effectuée. La laparoscopie est réalisée dans des conditions d'asepsie dans un bloc opératoire ou une salle d'endoscopie bien équipée. On administre au patient une anesthésie locale, plus une sédation et une analgésie IV avec des opiacés et un sédatif à courte durée d'action (p. ex., midazolam, propofol).

La technique nécessite la création d'un pneumopéritoine par l'insertion d'une aiguille dans la cavité péritonéale et l'insufflation de protoxyde d'azote pour distendre l'abdomen. Une fois l'ouverture élargie, un péritonéoscope est inséré dans l'abdomen et le contenu abdominal est examiné. Les instruments chirurgicaux pour biopsie éventuelle ou pour d'autres gestes sont insérés par des ouvertures séparées. Lorsque l'examen est terminé, le protoxyde d'azote est expulsé de l'abdomen à l'aide d'une manœuvre de Valsalva et la canule est enlevée. Les complications sont l'hémorragie, la péritonite bactérienne et la perforation viscérale.