Introuvable
Emplacements

Trouvez des informations sur des sujets médicaux, des symptômes, des médicaments, des procédures, des nouvelles et bien plus encore, rédigées pour les professionnels de santé.

Hépatopathies congestives

(congestion hépatique passive)

Par Nicholas T. Orfanidis, MD, Thomas Jefferson University Hospital

Cliquez ici pour
l’éducation des patients

L'hépatopathie congestive est une congestion veineuse diffuse intra-hépatique qui résulte de l'insuffisance cardiaque droite (généralement due à une cardiomyopathie, une insuffisance tricuspidienne, une insuffisance mitrale ou une péricardite constrictive).

Une insuffisance cardiaque droite modérée ou sévère augmente la pression veineuse centrale qui retentit sur le foie via la veine cave inférieure et les veines sus-hépatiques. Une congestion chronique induit une atrophie hépatocytaire, une distension des sinusoïdes et une fibrose centrolobulaire qui peut évoluer vers la cirrhose en cas d'atteinte sévère (cirrhose cardiaque). Le mécanisme physiopathologique est probablement une thrombose sinusoïdale qui s'étend aux veines centrolobulaires et aux branches de la veine porte, provoquant une ischémie.

La plupart des patients sont asymptomatiques. Cependant, une congestion modérée peut être responsable d'une sensation de gêne au niveau de l'hypochondre droit (secondaire à la distension de la capsule hépatique), et d'une hépatomégalie douloureuse. Une congestion sévère conduit à une hépatomégalie massive et un ictère. L'ascite peut résulter d'une hypertension veineuse centrale transmise; souvent, une splénomégalie apparaît. En raison de l'hypertension veineuse centrale, un reflux hépatojugulaire est présent, contrairement à la congestion hépatique due à un syndrome de Budd-Chiari.

Diagnostic

  • Bilan clinique

Une hépatopathie congestive est suspectée en cas d'insuffisance cardiaque droite, d'ictère et d'hépatomégalie douloureuse. Les examens sanguins hépatiques sont peu modifiés: hyperbilirubinémie non conjuguée (bilirubine totale < 3 mg/dL), activité des transaminases élevée (habituellement < 2 à 3 fois) et TQ/INR allongé. Le liquide d'ascite, s'il est présent, a une forte teneur en albumine (typiquement > 2,5 g/dL); en revanche, seuls 10% des patients qu ont une ascite cirrhotique ont des taux d'albumine dans l'ascite aussi élevés. Puisque les anomalies biologiques ne sont pas spécifiques, le diagnostic d'hépatopathie congestive est finalement clinique. L'atteinte hépatique est plus un reflet de la gravité de l'insuffisance cardiaque qu'un diagnostic en soi.

Traitement

Le traitement est celui de l'insuffisance cardiaque.