Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Dengue

Par

Thomas M. Yuill

, PhD, University of Wisconsin-Madison

Dernière révision totale juil. 2018| Dernière modification du contenu juil. 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La dengue est une infection virale transmise par des moustiques qui entraîne une fièvre, des douleurs musculaires généralisées et, dans les cas sévères, des hémorragies externes et internes (elle prend alors le nom de dengue hémorragique).

  • Environ 50 à 100 millions de cas de dengue et environ 20 000 décès surviennent chaque année dans le monde entier.

  • La sévérité des symptômes varie, mais ils peuvent comprendre : fièvre, frissons, céphalée sévère, douleur lorsque les yeux bougent, fatigue extrême et courbatures musculaires sévères généralisées.

  • Une forme plus sévère, appelée dengue hémorragique, peut provoquer des saignements du nez, de la bouche, du tube digestif, ainsi que des plaies par piqûre.

  • Pour diagnostiquer la dengue, les médecins réalisent des analyses de sang à la recherche du virus ou d’anticorps dirigés contre le virus.

  • Un vaccin est disponible au Mexique, au Brésil, en Thaïlande et dans certains autres pays (pas aux États-Unis), mais les médecins préfèrent administrer le vaccin uniquement aux personnes qui ont déjà eu de la dengue.

  • Le traitement de la dengue est axé sur le soulagement des symptômes et, pour la dengue hémorragique, des liquides et des produits sanguins sont administrés par voie intraveineuse.

La dengue est fréquente dans les régions tropicales et subtropicales partout dans le monde. Elle est beaucoup plus fréquente en Asie du Sud-est mais est de plus en plus fréquente en Amérique Centrale et en Amérique du Sud et dans d’autres pays. Elle a été signalée aux Caraïbes (y compris à Porto Rico et dans les îles Vierges américaines), en Océanie, et sur le sous-continent indien. Cette infection est due à un flavivirus qui est transmis par des moustiques.

De nombreux facteurs ont contribué à la propagation de la dengue :

  • Le changement climatique, responsable de l’élargissement des zones d’habitat du moustique

  • La propagation du moustique qui transmet le virus

  • L’absence d’un vaccin efficace

Chaque année, environ 50 à 100 millions de cas et environ 20 000 décès surviennent dans le monde entier. Toutefois, aux États-Unis, seuls 100 à 200 cas environ surviennent chaque année, pratiquement tous des touristes de retour de zones affectées. Si ces voyageurs résident dans une région où vivent des moustiques Aedes, ceux-ci peuvent les piquer, puis piquer d’autres personnes vivant dans la région. Le virus de la dengue est donc transmis à d’autres personnes (ce que l’on appelle transmission locale). Quelques cas de transmission locale de la dengue ont été signalés à Hawaï, en Floride, à Long Island (New York) et au Texas.

Il existe quatre types de virus de la dengue (sérotypes). L’infection par l’un des sérotypes protège contre l’infection par ce sérotype pendant une longue période, mais elle ne fournit qu’une protection limitée et temporaire contre l’infection par d’autres sérotypes.

Symptômes

Les symptômes de la dengue apparaissent généralement environ 3 à 15 jours après la piqûre par un moustique infecté.

La gravité de la dengue est variable. La dengue apparaît généralement brusquement, provoquant une fièvre, des frissons, une céphalée sévère, des douleurs lorsque les yeux se déplacent, une fatigue extrême, des douleurs musculaires intenses généralisées, en particulier au niveau du dos, des jambes, et des articulations. Ces douleurs sont si intenses qu’on l’a appelée « la fièvre qui brise les os ».

Les ganglions lymphatiques sont gonflés et une éruption cutanée, qui rougit le visage, peut apparaître pendant une brève période.

Les symptômes persistent 2 à 3 jours, puis disparaissent. La personne infectée se sent souvent bien pendant environ 24 heures. Ensuite, la fièvre peut réapparaître, et une éruption cutanée rouge et marbrée peut apparaître d’abord sur le dos des mains et le dessus des pieds, puis s’étendre aux bras, aux jambes et au torse.

Les personnes atteintes d’une forme plus grave peuvent se sentir affaiblies pendant plusieurs semaines. Les cas de décès sont rares.

Dengue hémorragique

La dengue hémorragique est une forme plus grave de la dengue. Cette maladie survient principalement chez les enfants de moins de 10 ans vivant dans les zones où la dengue est fréquente. La dengue hémorragique est la conséquence d’une deuxième infection par un virus de la dengue. Le système immunitaire de la personne infectée réagit agressivement à la deuxième infection. Cette réaction endommage les vaisseaux sanguins, créant des fuites de liquides et/ou de sang. Parfois apparaissent des hémorragies localisées dans les poumons, susceptibles d’entraîner des difficultés respiratoires.

Les saignements peuvent se produire au niveau du nez, de la bouche, du tube digestif, et de plaies profondes. La personne infectée parfois vomit du sang ou a du sang dans ses selles. Des saignements peuvent survenir sous la peau, se présentant sous la forme de taches violacées ou de plaques.

Sans traitement, la maladie s’aggrave rapidement, et la tension artérielle devient très faible, provoquant un choc. Lorsque la personne infectée est traitée par des médecins expérimentés, la dengue hémorragique est mortelle dans moins de 1 % des cas. Cependant, en l’absence de soins spécialisés, jusqu’à 30 % des personnes décèdent.

Diagnostic

  • Analyses de sang

Le médecin suspecte une dengue lorsqu’il y a apparition de symptômes typiques chez des personnes qui vivent ou ont voyagé dans des zones où cette infection est fréquente.

Le diagnostic est fait par la recherche des anticorps dirigés contre ce virus dans le sang. (Les anticorps sont des protéines produites par le système immunitaire qui participent à la défense de l’organisme contre une attaque particulière, comme le virus de la dengue.)

Prévention

Les personnes résidant dans les zones où la dengue est fréquente doivent essayer d’éviter les piqûres de moustiques.

Les personnes qui ont la dengue sont protégées par une moustiquaire jusqu’à la fin du deuxième épisode de fièvre. Cette mesure permet d’empêcher la propagation de l’infection par des moustiques.

Vaccin contre la dengue

Un vaccin contre la dengue est disponible au Mexique, au Brésil, en Thaïlande et dans certains autres pays, mais pas aux États-Unis.

La vaccination des personnes ayant déjà eu une dengue légère réduit leur risque de développer la forme sévère de la maladie (dengue hémorragique) si elles sont à nouveau infectées. Cependant, la vaccination des personnes qui n’ont jamais eu la dengue semble augmenter leur risque de maladie plus sévère si elles sont infectées par la dengue plus tard. Ainsi, les médecins préfèrent utiliser le vaccin uniquement chez les personnes qui ont déjà contracté la dengue. Cependant, dans de nombreux pays où la dengue est fréquente, les médecins ne peuvent pas toujours réaliser une analyse de sang de dépistage de la dengue avant d’administrer le vaccin.

Plusieurs autres vaccins contre la dengue sont à l’étude.

Traitement

  • Analgésiques

  • Pour la dengue hémorragique, solutés

Il n’existe pas de médicaments antiviraux efficaces contre la dengue. Le traitement se concentre sur le soulagement des symptômes. Le paracétamol peut être utilisé pour réduire la fièvre et les douleurs musculaires. Cependant, l’aspirine et les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ne doivent pas être utilisés, car ils peuvent faciliter le risque d’hémorragie. Par ailleurs, comme l’aspirine augmente le risque de syndrome de Reye, son utilisation est à proscrire chez les enfants.

Pour la dengue hémorragique, des solutés sont administrés par voie intraveineuse pour augmenter et maintenir la tension artérielle, et ainsi empêcher le choc.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Médicaments antiviraux
Vidéo
Médicaments antiviraux
Les virus sont des agents infectieux qui pénètrent et se répliquent dans des cellules saines...
Modèles 3D
Tout afficher
Tuberculose : macrophage alvéolaire infecté
Modèle 3D
Tuberculose : macrophage alvéolaire infecté

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE