Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Vaccin contre l’hépatite A

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le vaccin anti-hépatite A protège contre l’hépatite A. Normalement, l’hépatite A est moins grave que l’hépatite B. Souvent, l’hépatite A ne provoque aucun symptôme, bien que cette maladie puisse être responsable d’une fièvre, de nausées, de vomissements et d’un ictère (jaunisse) et, rarement entraîner une insuffisance hépatique grave et la mort. L’hépatite A n’évolue pas vers une hépatite chronique.

L’utilisation du vaccin a réduit le nombre de personnes infectées.

Pour plus d’informations, référez-vous au Bulletin d’information sur les vaccins contre l’hépatite A des CDC (Centers for Disease Control and Prevention [Centres pour le contrôle et la prévention des maladies]).

Administration

L’administration du vaccin contre l’hépatite A se fait par injection dans un muscle. Dans le cadre de la vaccination infantile de routine, deux injections sont faites chez tous les enfants : normalement entre 12 et 23 mois et 6 à 18 mois plus tard. Après la première dose, la personne est totalement protégée pendant 6 à 12 mois ; après la seconde dose, l’enfant est protégé pendant au moins 14 à 20 ans. Les adultes ayant reçu la série de vaccins en étant enfants sont protégés au moins pendant 20 ans.

Le vaccin contre l’hépatite A est également recommandé aux adultes qui souhaitent une protection contre l’hépatite A et pour les adultes présentant un risque accru d’infection, à savoir :

  • Personnes voyageant dans des zones où sévit en permanence la maladie

  • Utilisateurs de drogues dures par voie injectable

  • Hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes

  • Personnes qui souffrent d’une maladie hépatique chronique ou d’un trouble de la coagulation sanguine

  • Adultes en bonne santé qui ont récemment été exposés au virus de l’hépatite A

  • Personnes sans domicile fixe

  • Personnes qui prévoient d’être en contact étroit avec un enfant adopté au cours des 60 jours suivant l’arrivée de l’enfant aux États-Unis depuis une région où l’hépatite A est fréquente

Si les personnes sont temporairement malades, les médecins attendent en général que la maladie ait disparu avant d’administrer le vaccin (voir également CDC : Qui NE DOIT PAS recevoir ces vaccins ?).

Effets secondaires

Parfois, apparaissent au niveau du site d’injection une douleur, un gonflement et une rougeur. Aucun effet secondaire grave n’a été rapporté.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Médicaments antiviraux
Vidéo
Médicaments antiviraux
Les virus sont des agents infectieux qui pénètrent et se répliquent dans des cellules saines...
Modèles 3D
Tout afficher
Tuberculose : macrophage alvéolaire infecté
Modèle 3D
Tuberculose : macrophage alvéolaire infecté

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE