Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) est une association de vaccins qui protège contre ces trois graves infections virales. Le vaccin contient les virus vivants mais affaiblis de la rougeole, des oreillons, et de la rubéole. Le vaccin combiné est utilisé car toute personne nécessitant d’être protégée contre l’une de ces trois maladies doit l’être aussi contre les deux autres. Il n’existe pas de vaccins séparés.

Ces infections peuvent être à l’origine de problèmes graves :

  • La rougeole est responsable d’une éruption cutanée, d’une fièvre et d’une toux. Elle touche principalement les enfants et peut être très grave. Elle peut provoquer des lésions cérébrales, une pneumonie, et parfois la mort.

  • Les oreillons sont responsables d’un gonflement des glandes salivaires qui deviennent douloureuses. Les oreillons peuvent affecter les testicules, le cerveau et le pancréas, en particulier chez les adultes. Les oreillons sont beaucoup plus graves chez les adultes.

  • La rubéole (rougeole allemande) est responsable d’un écoulement nasal, d’un gonflement des ganglions et d’une éruption cutanée avec une peau légèrement rouge surtout au niveau du visage. Chez les adultes, peuvent apparaître des douleurs articulaires. Si une femme enceinte contracte la rubéole, elle peut faire une fausse couche, le fœtus peut mourir ou le bébé peut avoir des malformations congénitales graves.

Le vaccin ROR et le vaccin contre la varicelle existent également sous forme de vaccin combiné (vaccin RORV).

Pour plus d’informations, référez-vous au Bulletin d’information sur les vaccins ROR (rougeole, oreillons et rubéole) des CDC (Centers for Disease Control and Prevention [Centres pour le contrôle et la prévention des maladies]).

Administration

Le vaccin ROR est administré par une injection sous la peau.

Dans le cadre de la vaccination infantile de routine, deux doses sont administrées : une entre 12 et 15 mois et l’autre généralement entre 4 et 6 ans.

Tous les adultes nés à partir de 1957 doivent recevoir une dose du vaccin, sauf s’ils ont des documents prouvant qu’ils ont été vaccinés avec une ou plusieurs doses de vaccin ROR ou si des analyses de laboratoire détectent des preuves d’immunité.

Le fait d’être né avant 1957 est considéré comme une preuve suffisante d’immunité à la rougeole, aux oreillons et à la rubéole, sauf pour le personnel soignant. Les professionnels de la santé sont vaccinés, ou des analyses de laboratoire sont effectuées pour vérifier leur immunité.

La rubéole pendant la grossesse peut avoir de graves conséquences pour le fœtus, telles qu’une fausse couche ou des malformations congénitales sévères. Par conséquent, toutes les femmes pouvant tomber enceintes, quelle que soit leur année de naissance, doivent subir un examen de l’immunité pour la rubéole. Si les femmes ne présentent pas de signes d’immunité, celles qui ne sont pas enceintes doivent être vaccinées, et les femmes enceintes doivent être vaccinées rapidement après l’accouchement.

Les adultes susceptibles d’être exposés à ces maladies doivent recevoir une seconde dose du vaccin. Ces personnes incluent les personnes qui :

  • Travaillent dans des établissements de soins de santé

  • Vont à l’université ou dans d’autres établissements éducatifs après le lycée

  • Voyagent à l’international

  • Sont infectées par le VIH, sauf si leur système immunitaire est sévèrement affaibli

Une seconde dose du vaccin ROR doit également être administrée aux personnes vivant dans la même maison qu’une personne sévèrement immunodéprimée.

Les femmes enceintes et les personnes gravement allergiques à la gélatine ou à certains antibiotiques (en particulier la néomycine) ne doivent pas être vaccinées.

Certaines autres affections peuvent avoir une incidence sur la vaccination et la période de vaccination (voir également CDC : Qui NE DOIT PAS recevoir ces vaccins ?).

Si les personnes sont temporairement malades, les médecins attendent en général que la maladie ait disparu avant d’administrer le vaccin.

Effets secondaires

Des effets secondaires légers tels que de la fièvre, une sensation générale de malaise et une éruption cutanée, peuvent apparaître chez quelques personnes. Une raideur et une douleur peuvent apparaître temporairement au niveau des articulations, en particulier chez les jeunes filles et les femmes.

Les données actuelles ont démontré que le vaccin ROR n’est pas responsable de l’autisme (voir également Vaccin ROR et autisme et CDC : Les vaccins ne provoquent pas l’autisme).

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Médicaments antiviraux
Vidéo
Médicaments antiviraux
Les virus sont des agents infectieux qui pénètrent et se répliquent dans des cellules saines...
Modèles 3D
Tout afficher
Virus COVID-19
Modèle 3D
Virus COVID-19

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE