Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Vaccins antigrippaux

Par

Margot L. Savoy

, MD, MPH, Lewis Katz School of Medicine at Temple University

Dernière révision totale août 2019| Dernière modification du contenu août 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Le vaccin antigrippal protège contre la grippe. Deux types de virus de la grippe, les types A et B, provoquent régulièrement des épidémies de grippe saisonnière aux États-Unis. Il existe de nombreuses souches différentes au sein de chaque type. Les souches virales responsables des épidémies de grippe changent chaque année. De ce fait, il est nécessaire d’avoir un nouveau vaccin chaque année. Chaque année le vaccin est produit pour être dirigé contre 3 ou 4 souches dont les scientifiques prédisent qu’elles seront les plus fréquentes l’année à venir.

Les symptômes de la grippe peuvent être légers, se manifestant sous forme de fièvre, courbatures, et fatigue, mais ils peuvent aussi être graves. La grippe peut entraîner une pneumonie grave, une aggravation des affections chroniques cardiaques et pulmonaires, une insuffisance organique, et le décès. Le nombre de décès causés par la grippe varie considérablement d’une année sur l’autre. Le nombre de décès varie entre 30 000 et 50 000 par an aux États-Unis. Parfois, de violentes épidémies, appelées pandémies, se traduisent par un nombre encore plus important de décès, en particulier chez les jeunes. En 1918, la grippe a tué des millions de personnes dans le monde entier.

Pour plus d’informations, référez-vous au Bulletin d’information sur le vaccin antigrippal, vivant intranasal et au Bulletin d’information sur le vaccin antigrippal inactivé des CDC (Centers for Disease Control and Prevention [Centres pour le contrôle et la prévention des maladies]).

Administration

Le vaccin contre la grippe est recommandé aux personnes suivantes :

  • Toutes les personnes âgées d’au moins 6 mois

Le vaccin antigrippal est généralement administré sous forme d’injection intramusculaire de virus inactivé. Il existe également sous forme de spray nasal, qui contient le virus vivant, mais atténué.

Les épidémies de grippe se déclarent généralement vers la fin du mois de décembre ou durant l’hiver. Le meilleur moment pour la vaccination est donc la période qui s’étend de septembre à novembre. Un vaccin contre la grippe aviaire a été développé au cas où ce virus pourrait devenir transmissible d’homme à homme.

Un vaccin antigrippal contenant une dose plus élevée de virus inactivé est recommandé aux personnes âgées de 65 ans et plus. Il est administré sous forme d’injection.

Raison principale de non-administration du vaccin antigrippal à quelqu’un :

  • Apparition d’une réaction allergique au vaccin ou à l’un de ces composants grave et mettant en jeu le pronostic vital (telle qu’une réaction anaphylactique)

Certaines autres affections peuvent avoir une incidence sur la vaccination et la période de vaccination (voir également CDC : Qui NE DOIT PAS recevoir ces vaccins ?). Par exemple, le vaccin en spray nasal, qui contient le virus vivant atténué, n’est pas administré aux personnes suivantes :

  • Enfants de moins de 2 ans ou personnes de 50 ans et plus

  • Personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme en cas d’infection par le VIH

  • Femmes enceintes

  • Enfants ou adolescents qui prennent de l’aspirine ou d’autres médicaments contenant des salicylés

  • Personnes en contact étroit avec une personne dont le système immunitaire est très affaibli ou qui s’en occupent (sauf si le contact est évité pendant 7 jours après avoir reçu le vaccin)

  • Personnes qui ont un implant cochléaire ou qui présentent une fuite de liquide céphalorachidien

  • Personnes qui ont pris un médicament antiviral pour la grippe au cours des 2 derniers jours

  • Enfants âgés de 2 à 4 ans s’ils souffrent d’asthme ou s’ils ont eu des épisodes de respiration sifflante ou d’asthme au cours des 12 derniers mois

Si les personnes sont temporairement malades, les médecins attendent en général que la maladie ait disparu avant d’administrer le vaccin.

Le vaccin contre la grippe peut contenir de petites quantités d’œuf, car de nombreuses formulations sont fabriquées à partir de virus cultivés dans des œufs. Les recommandations relatives à l’administration du vaccin pour les personnes allergiques aux œufs varient selon la sévérité de l’allergie :

  • Si la seule réaction que les personnes ont eue est une éruption cutanée (urticaire), un médecin peut administrer le vaccin contre la grippe.

  • Si les personnes ont eu d’autres réactions aux œufs (comme un gonflement sous la peau [angiœdème], des difficultés à respirer, des vertiges, des vomissements répétés et des réactions ayant nécessité une injection d’adrénaline ou un autre traitement d’urgence), elles peuvent recevoir le vaccin contre la grippe tant qu’il est administré dans un établissement de soins de santé supervisé par un professionnel de la santé sachant reconnaître et prendre en charge les réactions allergiques.

  • En cas de réaction allergique sévère après administration du vaccin antigrippal, les personnes ne doivent plus être vaccinées contre la grippe.

Le saviez-vous ?

  • Les personnes qui sont sévèrement allergiques aux œufs peuvent développer une réaction allergique au vaccin antigrippal, car il est produit à partir de virus cultivés dans des œufs.

Effets secondaires

Occasionnellement, une douleur apparaît au point d’injection. Fièvre et douleurs musculaires surviennent rarement.

On ne sait pas clairement si le vaccin antigrippal augmente le risque d’apparition du syndrome de Guillain-Barré qui est un trouble neurologique évolutif. Cependant, si ce syndrome rare apparaît dans les 6 mois suivant le vaccin antigrippal, il est nécessaire de consulter un médecin au sujet des futures vaccinations.

Le vaccin contenant le virus vivant et en spray nasal peut parfois être responsable d’un écoulement nasal, de douleurs au niveau de la gorge et d’une respiration sifflante légère.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Médicaments antiviraux
Vidéo
Médicaments antiviraux
Les virus sont des agents infectieux qui pénètrent et se répliquent dans des cellules saines...
Modèles 3D
Tout afficher
Bouton de fièvre
Modèle 3D
Bouton de fièvre

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE