Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Infections à Campylobacter

Par

Larry M. Bush

, MD, FACP, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University

Dernière révision totale févr. 2020| Dernière modification du contenu févr. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Plusieurs espèces de bactéries Gram négativesCampylobacter (le plus souvent Campylobacter jejuni) peuvent infecter le tube digestif, provoquant souvent des diarrhées.

  • Les personnes peuvent s’infecter en mangeant ou en buvant des aliments contaminés ou en étant en contact avec des personnes ou des animaux infectés.

  • Ces infections sont responsables de diarrhées, de douleurs abdominales et de fièvre.

  • L’identification de la bactérie dans un échantillon de selles confirme le diagnostic.

  • Chez certaines personnes, il est seulement nécessaire de remplacer les liquides perdus, mais si les symptômes sont plus graves, il est nécessaire de faire un traitement antibiotique.

Les bactéries Campylobacter vivent normalement dans le tube digestif de nombreux animaux de ferme (bovins, moutons, porcs et volailles). Les déjections de ces animaux peuvent contaminer l’eau des lacs et des cours d’eau. La viande (en général la volaille) et le lait non pasteurisé peuvent aussi être contaminés. L’infection humaine peut se faire de différentes façons :

  • En mangeant ou en buvant de l’eau contaminée (non traitée), du lait non pasteurisé, de la viande insuffisamment cuite (habituellement de la volaille) ou des plats préparés sur des plans de travail ayant été en contact avec de la viande contaminée

  • Contact avec des aliments ou de l’eau contaminés (par exemple, lors de la manipulation d’aliments contaminés)

  • Par contact avec une personne infectée (en particulier par contact sexuel oro-anal)

  • Par contact avec un animal infecté

Les bactéries du genre Campylobacter, généralement Campylobacter jejuni, sont responsables d’une inflammation du côlon (colite) provoquant fièvre et diarrhée. Ces bactéries sont une cause fréquente de diarrhées infectieuses aux États-Unis et parmi les personnes qui voyagent dans des pays où les aliments ou l’eau peuvent être contaminés.

Campylobacter jejuni touche les personnes en bonne santé et malades et provoque une diarrhée dans tous les groupes d’âge. Elle semble principalement affecter les enfants âgés de 1 à 5 ans.

Symptômes

Les symptômes de l’infection à Campylobacter apparaissent généralement 2 à 5 jours après l’exposition et durent environ 1 semaine. Les symptômes de la colite à Campylobacter comprennent diarrhée, douleurs abdominales et crampes, parfois sévères. La diarrhée peut être aqueuse et parfois sanglante, et être accompagnée de nausées, vomissements, céphalées, douleurs musculaires et fièvre comprise entre 38 et 40 °C.

Complications

Les complications de l’infection à Campylobacter peuvent inclure :

La bactériémie survient temporairement chez certaines personnes atteintes de colite. Cette infection ne provoque habituellement aucun symptôme ni complication. Toutefois, la circulation sanguine est infectée plusieurs fois ou en continu chez quelques personnes, généralement celles atteintes d’une affection affaiblissant le système immunitaire, telle que le SIDA, le diabète ou le cancer. Cette infection peut être responsable d’une fièvre de longue durée ou récurrente.

D’autres symptômes peuvent apparaître lorsque le sang véhicule l’infection vers d’autres structures, comme :

Le syndrome de Guillain-Barré (un trouble neurologique) se développe chez 1 personne sur 2 000 atteinte de colite à Campylobacter, car les anticorps produits par l’organisme pour combattre l’infection attaquent parfois aussi les nerfs. Ce syndrome est responsable d’une faiblesse ou d’une paralysie. La plupart des patients récupèrent, mais les muscles peuvent être très affaiblis. Des patients peuvent avoir des difficultés respiratoires nécessitant l’utilisation d’une ventilation assistée. La faiblesse ne régresse jamais en totalité. Environ 25 à 40 % des personnes développant le syndrome de Guillain-Barré avaient déjà eu une infection à Campylobacter.

Des jours ou des semaines après la guérison de la diarrhée peut se développer une arthrite réactionnelle. Généralement, elle provoque une inflammation et des douleurs au niveau des genoux, des hanches et des tendons d’Achille.

Une inflammation des yeux (uvéite) et de l’urètre (provoquant une miction douloureuse) peut également se développer.

Diagnostic

  • Culture d’un échantillon de selles

  • Parfois, culture d’un échantillon de sang

Le médecin peut faire un prélèvement de selles et l’envoyer au laboratoire pour mise en culture et identification de la bactérie. Cependant, l’examen des selles n’est pas systématiquement réalisé. Il faut plusieurs jours pour réaliser des cultures de selles, et généralement le médecin n’a pas besoin de connaître la bactérie responsable des diarrhées pour mettre en place un traitement efficace. Toutefois, si la personne a une diarrhée sanglante ou semble gravement malade, les selles sont généralement analysées. Un test identifiant le matériel génétique de la bactérie dans les selles, appelé technique de la réaction en chaîne par polymérase (PCR), peut être utilisé pour détecter la bactérie plus rapidement. La technique PCR permet d’amplifier la quantité d’ADN bactérien, ce qui facilite sa détection. D’autres tests peuvent rapidement identifier la bactérie (antigène) dans les selles.

Si les bactéries sont identifiées, on recherche quels sont les antibiotiques efficaces (procédé appelé antibiogramme).

Si les médecins suspectent que le sang ou d’autres organes sont infectés, ils prélèvent un échantillon de sang pour le mettre en culture.

Traitement

  • Généralement, il n’y a pas de traitement spécifique

  • Parfois, un antibiotique comme l’azithromycine

La plupart des personnes se sentent mieux au bout d’une semaine environ sans traitement spécifique.

Certaines nécessitent une réhydratation par voie intraveineuse ou par voie orale.

Il peut être nécessaire de mettre en place un traitement de 3 jours par azithromycine administré par voie orale chez les patients ayant une forte fièvre, une diarrhée sévère ou sanglante ou une aggravation des symptômes. La ciprofloxacine est une alternative, mais elle est utilisée avec précaution, car la résistance à cet antibiotique est de plus en plus importante.

Si le sang est infecté, des antibiotiques, tels que l’imipénème ou la gentamicine, doivent être pris pendant 2 à 4 semaines. Les antibiotiques utilisés en premier peuvent être ajustés selon les résultats de l’antibiogramme.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Médicaments antiviraux
Vidéo
Médicaments antiviraux
Les virus sont des agents infectieux qui pénètrent et se répliquent dans des cellules saines...
Modèles 3D
Tout afficher
Bouton de fièvre
Modèle 3D
Bouton de fièvre

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE