Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

honeypot link

Infections à Haemophilus influenzae

(Infection à Haemophilus influenzae ; Hemophilus)

Par

Larry M. Bush

, MD, FACP, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University

Examen médical avr. 2022
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE

Les Haemophilus influenzae sont des bactéries Gram négatives Présentation des bactéries Gram négatives pouvant provoquer une infection des voies respiratoires, qui peut se propager à d’autres organes.

  • L’infection est disséminée par les éternuements, la toux ou par contact.

  • Cette bactérie peut être responsable d’infections de l’oreille moyenne, de sinusite, et d’infections plus graves, notamment méningite et épiglottite, ainsi que d’infections respiratoires.

  • La confirmation du diagnostic est faite par identification de la bactérie dans un prélèvement de sang ou de tissu infecté.

  • Les enfants sont systématiquement vaccinés pour prévenir de façon efficace les infections dues à Haemophilus influenzae de type b.

  • Les infections sont traitées par des antibiotiques administrés par voie orale ou pour les infections graves, par voie intraveineuse.

Un grand nombre de bactéries du genre Haemophilus résident normalement dans les voies aériennes supérieures des enfants et des adultes mais sont rarement pathogènes. Une espèce est responsable d’une maladie sexuellement transmissible, le chancre mou Chancre mou . D’autres espèces provoquent des infections au niveau des valves cardiaques (endocardite Endocardite infectieuse Endocardite infectieuse ) et plus rarement, des amas de pus (abcès) au niveau du cerveau, des poumons et du foie. L’espèce responsable de la majorité des infections est Haemophilus influenzae.

Haemophilus influenzae peut provoquer des infections chez les enfants et parfois chez des adultes.

Le risque de contracter une infection à Haemophilus influenzae est accru dans les populations suivantes :

La dissémination de l’infection se fait par les éternuements, la toux ou le contact avec des personnes infectées.

Les infections graves sont dues à un type particulier d’Haemophilus influenzae, le type b.

Chez les enfants, Haemophilus influenzae de type b (Hib) peut se propager dans la circulation sanguine (causant une bactériémie Bactériémie ) et infecter les articulations, les os, les poumons, la peau au niveau du visage et du cou, les yeux, les voies urinaires et d’autres organes.

La bactérie est responsable de deux infections graves, souvent mortelles :

Les symptômes varient en fonction de la partie du corps atteinte.

Diagnostic des infections à H. influenzae

  • Culture d’un échantillon de sang ou d’autres liquides biologiques

  • Parfois, examen d’un échantillon de liquide céphalorachidien (obtenu par ponction lombaire)

Pour faire le diagnostic, le médecin prélève un échantillon de sang, de pus, ou de tout autre liquide de l’organisme et l’envoie au laboratoire pour qu’il soit mis en culture. En présence de symptômes d’une méningite, le médecin fait une ponction lombaire Ponction lombaire Des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour confirmer un diagnostic suggéré par des antécédents médicaux et par l’ examen neurologique. L’électroencéphalographie (EEG) est une... en apprendre davantage Ponction lombaire (rachicentèse) pour prélever un échantillon du liquide qui entoure le cerveau et la moelle épinière (liquide céphalorachidien). Le diagnostic est confirmé si la bactérie est identifiée dans le prélèvement.

Prévention des infections à H. influenzae

Les enfants sont vaccinés de manière systématique contre Haemophilus influenzae de type b (Vaccinations de routine des nourrissons, des enfants et des adolescents Vaccinations de routine des nourrissons, des enfants et des adolescents Vaccinations de routine des nourrissons, des enfants et des adolescents ). Le vaccin Vaccin contre Haemophilus influenzae de type b a significativement réduit le nombre d’infections à Haemophilus influenzae de type b graves, telles que la méningite, l’épiglottite et la bactériémie.

Si dans l’entourage d’un patient atteint d’une grave infection à Haemophilus influenzae de type b, il y a des enfants de moins de 4 ans qui ne sont pas totalement immunisés contre cette bactérie, ces enfants doivent être vaccinés. De même, tous les membres de son entourage, sauf les femmes enceintes, doivent être traités en préventif par la rifampicine (antibiotique).

Si deux enfants ou plus d’une même crèche ou d’une même garderie sont infectés par Haemophilus influenzae de type b dans une période de 60 jours, les adultes et les enfants qui ont été en contact avec eux doivent recevoir un traitement antibiotique.

Traitement des infections à H. influenzae

  • Antibiotiques

Les infections à Haemophilus influenzae sont traitées avec des antibiotiques. Le type d’antibiotique utilisé dépend de la gravité et de la localisation de l’infection et des résultats de l’antibiogramme.

Si des enfants ont une infection grave, ils sont hospitalisés et sont isolés pour éviter d’exposer d’autres personnes aux gouttelettes infectées dans l’air (cette procédure porte le nom d’isolement respiratoire) pendant 24 heures après le début du traitement antibiotique.

Le traitement de la méningite doit être démarré le plus rapidement possible. On administre un antibiotique par voie intraveineuse, généralement la ceftriaxone ou le céfotaxime. Les corticoïdes peuvent permettre de prévenir les lésions cérébrales.

L’épiglottite doit être également traitée le plus rapidement possible. Il est parfois nécessaire d’aider les patients à respirer. Une voie respiratoire artificielle, telle qu’un tube respiratoire, peut être installée, ou plus rarement, on peut pratiquer une incision au niveau de la trachée (procédure appelée trachéotomie). Un antibiotique, comme la ceftriaxone, le céfotaxime, ou le céfuroxime, est administré.

D’autres infections à Haemophilus influenzae sont traitées par différents antibiotiques administrés par voie orale. Parmi ceux-ci, l’amoxicilline/acide clavulanique, l’azithromycine, les céphalosporines Céphalosporines , les fluoroquinolones Fluoroquinolones , l’omadacycline, la léfamuline et la clarithromycine.

Informations supplémentaires

Les ressources en anglais suivantes pourraient vous être utiles. Veuillez noter que LE MANUEL n’est pas responsable du contenu de cette ressource.

  • Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) : Haemophilus influenzae : Ressource fournissant des informations sur Haemophilus influenzae, notamment sa transmission et la vaccination

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
AFFICHER LA VERSION PROFESSIONNELLE
quiz link

Test your knowledge

Take a Quiz! 
iOS ANDROID
iOS ANDROID
iOS ANDROID
HAUT DE LA PAGE