Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Shigellose

(Dysenterie bacillaire ; Shigella)

Par

Larry M. Bush

, MD, FACP, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University

Dernière révision totale févr. 2020| Dernière modification du contenu févr. 2020
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

La shigellose est une infection due aux bactéries Gram négativesShigella. Elle est responsable d’une diarrhée aqueuse ou dysenterie (émission fréquente et souvent douloureuse de petites quantités de selles contenant du sang, du pus et du mucus).

  • La bactérie Shigella est excrétée dans les selles et peut facilement se propager quand les conditions d’hygiène ou d’assainissement sont mauvaises.

  • Les diarrhées aqueuses sont parfois à l’origine d’une sévère déshydratation.

  • La confirmation du diagnostic peut être faite par l’identification de la bactérie dans un échantillon de selles.

  • Il est nécessaire que les patients atteints de shigellose et les porteurs sains de la bactérie respectent méticuleusement les conditions d’hygiène pour éviter la propagation de la maladie.

  • Des solutés de remplissage peuvent être administrés par voie orale ou, si l’infection est sévère, par voie intraveineuse.

  • Les antibiotiques sont utilisés chez les personnes qui sont atteintes d’une infection grave ou celles dont le système immunitaire est affaibli.

Les bactéries du genre Shigella sont fréquemment responsables de dysenterie aux États-Unis et à travers le monde.

Comme elles ne sont pas facilement détruites par l’acide gastrique, ces bactéries sont responsables d’une infection même si elles sont ingérées en petite quantité. Au niveau du gros intestin, la bactérie provoque une inflammation, puis comme elle est excrétée dans les selles :

  • L’infection se propage facilement d’homme à homme par l’intermédiaire de mains souillées.

La transmission peut également se faire de la façon suivante :

  • Transmission sexuelle oro-anale

  • Transmission par des aliments contaminés par le personnel des entreprises du secteur alimentaire qui ne se lavent pas les mains avec du savon après avoir été aux toilettes

  • Transmission par l’eau contaminée par des excréments humains

  • Baignade dans des piscines et des pataugeoires insuffisamment traitées par le chlore

L’infection se transmet facilement entre les personnes qui vivent sous le même toit. Les épidémies peuvent survenir dans des endroits surpeuplés et où l’assainissement est insuffisant tels que :

  • Crèches pour les enfants

  • Établissements de soins de longue durée

  • Camps de réfugiés

  • Institutions pour les patients atteints d’une déficience intellectuelle

  • Bateaux de croisières

  • Camps militaires

  • Pays en voie de développement

Les enfants sont plus exposés à l’infection et ont des symptômes plus sévères, tels que des convulsions.

Il existe quatre espèces de Shigella. Toutes sont responsables de diarrhées. Cependant, une seule, Shigella dysenteriae, est susceptible de provoquer une diarrhée sévère, une dysenterie et des complications.

Symptômes

Au cours des infections modérées apparaissent une fièvre peu élevée (environ 38 à 38,9 °C) et une diarrhée aqueuse, 1 à 4 jours après l’ingestion des bactéries. Certains adultes n’ont pas de fièvre. Les infections légères chez l’adulte disparaissent généralement en 4 à 8 jours.

Chez les adultes, les premiers symptômes peuvent être des crampes abdominales douloureuses et un besoin impérieux fréquent d’aller à la selle. La défécation peut temporairement soulager la douleur. Ces symptômes peuvent devenir plus graves et survenir plus souvent à mesure que l’infection progresse.

Les infections sévères peuvent également être responsables d’une fièvre peu importante ou modérée et d’une diarrhée aqueuse qui évolue vers une dysenterie. Dans la dysenterie, les selles sont fréquentes et contiennent du sang, du pus et du mucus. Les infections graves disparaissent généralement en 3 à 6 semaines.

Chez les jeunes enfants, les symptômes apparaissent brusquement. Les symptômes incluent : fièvre, irritabilité ou somnolence, perte de l’appétit, nausées ou vomissements, diarrhée et douleur abdominale. Les enfants peuvent ressentir fréquemment un besoin urgent de déféquer. Dans les 3 jours, du sang, du pus et du mucus apparaissent dans les selles. Sauf si des complications se développent, les symptômes disparaissent généralement au bout de la deuxième semaine.

Complications de la shigellose

Les enfants, en particulier les jeunes enfants, sont plus sujets aux complications graves telles que :

  • Forte fièvre jusqu’à 41 °C, quelquefois accompagnée d’un délire, de crises convulsives ou d’un coma

  • Sévère déshydratation avec perte de poids

  • 20 défécations ou plus par jour

  • En cas de diarrhée sévère, protrusion d’une partie du rectum hors du corps (prolapsus rectal)

  • Rarement, gonflement très important de l’intestin et déchirure (perforation) du gros intestin

  • Syndrome hémolytique et urémique si l’infection est due à Shigella dysenteriae de type 1 (qui est rare aux États-Unis)

Une sévère déshydratation peut provoquer un choc et la mort, principalement chez les enfants de moins de 2 ans, chez les adultes atteints de maladies chroniques, souffrant de malnutrition ou affaiblis et chez les personnes âgées.

Dans le syndrome hémolytique et urémique, les globules rouges sont détruits, ce qui provoque une anémie avec fatigue, faiblesse et étourdissements. La coagulation sanguine est anormale, provoquant un arrêt de la fonction rénale. Peuvent également apparaître des convulsions ou un accident vasculaire cérébral.

Certains adultes développent une arthrite réactionnelle (inflammation des articulations). Une inflammation des yeux (uvéite) et de l’urètre (provoquant une miction douloureuse) peut se développer plusieurs semaines, voire plusieurs mois, après la diarrhée.

Diagnostic

  • Culture d’un échantillon de selles

Un médecin suspecte une shigellose en se basant sur les symptômes typiques tels que douleurs, fièvre et diarrhées aqueuses ou sanglantes chez des patients qui ont été potentiellement exposés à la bactérie.

Pour confirmer le diagnostic de shigellose, le médecin prélève des échantillons de selles et les envoie dans un laboratoire pour les mettre en culture (croissance de la bactérie) et les identifier.

Les bactéries sont aussi analysées pour déterminer les antibiotiques efficaces (procédé appelé antibiogramme).

Prévention

Mesures de prévention :

  • Les personnes infectées ne doivent pas préparer la nourriture pour d’autres personnes

  • Après avoir été aux toilettes, les patients infectés doivent se laver les mains et les toilettes doivent être nettoyées avant d’être réutilisées.

  • Les personnes soignant des patients atteints de shigellose doivent se laver les mains avec de l’eau et du savon, en particulier si elles doivent toucher d’autres personnes ou manipuler des aliments.

  • Les enfants infectés présentant des symptômes ne doivent pas être en contact avec d’autres enfants non infectés.

  • Les couches des enfants infectés doivent être jetées dans une poubelle hermétiquement fermée, et l’endroit utilisé pour changer les couches doit être lavé avec un désinfectant après chaque utilisation.

  • Les selles qui contaminent les vêtements et la literie des patients infectés doivent être éliminées sous l’eau du robinet puis les vêtements et la literie doivent être lavés à la machine en utilisant le cycle chaud. Ensuite, les surfaces de l’évier, des toilettes et de la machine à laver doivent être lavées avec un désinfectant, tel qu’une solution d’eau de javel diluée.

Aucun vaccin n’est disponible actuellement, mais un est en cours d’étude.

Traitement

  • Soluté contenant des sels

  • Pour les infections graves, antibiotiques

L’eau et les sels perdus en raison de la diarrhée sont remplacés par des liquides administrés par voie orale ou, si l’infection est grave, par voie intraveineuse.

Les personnes atteintes d’infections légères guérissent en général en 4 à 8 jours. Il n’est pas nécessaire d’administrer des antibiotiques chez les adultes par ailleurs en bonne santé atteints de formes légères.

Cependant, les médecins administrent souvent des antibiotiques à certaines personnes, y compris celles qui :

  • Sont très jeunes ou très âgées

  • Système immunitaire affaibli

  • Sont atteintes d’une infection modérée à sévère

Les infections sévères peuvent aussi nécessiter une hospitalisation pour pouvoir administrer par voie intraveineuse des solutés contenant des sels minéraux et pour traiter les complications comme le syndrome hémolytique et urémique. Des antibiotiques, tels que l’azithromycine, la ciprofloxacine (pour les adultes) ou la ceftriaxone, sont administrés.

Les médicaments antidiarrhéiques (tels que le diphénoxylate ou le lopéramide) peuvent prolonger la durée de l’infection et ne doivent pas être utilisés.

Informations supplémentaires

Médicaments mentionnés dans cet article

Nom générique Sélectionner les dénominations commerciales
ROCEPHIN
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Médicaments antiviraux
Vidéo
Médicaments antiviraux
Les virus sont des agents infectieux qui pénètrent et se répliquent dans des cellules saines...
Modèles 3D
Tout afficher
Bouton de fièvre
Modèle 3D
Bouton de fièvre

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE