Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Listériose

(Listeria)

Par

Larry M. Bush

, MD, FACP, Charles E. Schmidt College of Medicine, Florida Atlantic University

Dernière révision totale juin 2019| Dernière modification du contenu juin 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

La listériose est une infection due à la bactérie Gram positiveListeria monocytogenes, généralement lorsque de la nourriture contaminée est ingérée.

  • Les personnes atteintes peuvent avoir ingéré la bactérie dans des produits laitiers contaminés, des légumes crus, de la viande ou des aliments réfrigérés qui ne nécessitent pas de cuisson.

  • Les symptômes sont fièvre, frissons, douleurs musculaires plus nausées, vomissements et diarrhée.

  • Le diagnostic est confirmé par l’identification de la bactérie dans un échantillon de sang ou de liquide céphalorachidien.

  • La prévention implique de ne pas manger d’aliments susceptibles d’être contaminés, tout particulièrement si les personnes sont exposées à un risque de développer une listériose invasive.

  • Un traitement antibiotique peut guérir cette infection.

Listeria monocytogenes vit dans les intestins des humains et de nombreux animaux à travers le monde.

La plupart des cas de listériose sont dus à

  • Consommation d’aliments contaminés

La listériose est généralement acquise lorsque des aliments contaminés sont ingérés. Dans ce cas, la bactérie Listeria peut pénétrer dans la circulation sanguine et se propager à d’autres organes. Dans de rares cas, la bactérie Listeria infecte la peau des vétérinaires, fermiers et autres personnes en contact direct avec des animaux infectés (tout particulièrement pendant l’abattage et la manipulation de carcasses).

La bactérie se développe dans les aliments dans le réfrigérateur et survit au congélateur. La pasteurisation des produits laitiers détruit la bactérie. La bactérie est tuée si la cuisson est suffisante ou si les aliments sont réchauffés. Cependant, elle peut résister dans des fissures remplies d’aliments et dans des zones inaccessibles des locaux des usines de l’industrie alimentaire et recontaminer des aliments. S’il n’est pas nécessaire de recuire les plats après les avoir achetés, la bactérie présente est consommée en même temps que le plat. Elle peut se développer dans les produits prêts à manger, emballés, conservés au réfrigérateur (qui n’ont pas besoin d’être réchauffés avant d’être mangés) sans en modifier le goût ou l’odeur. Les aliments en cause dans les précédentes épidémies de listériose sont des fromages à pâte molle (tels que des fromages blancs d’Amérique latine, la feta, le brie et le camembert), des salades traiteur (telles que le coleslaw), le lait non pasteurisé, de la charcuterie, des saucisses de dinde, d’autres sortes de hot-dog, des crevettes, du saumon fumé et du poulet insuffisamment cuit.

Listériose invasive

La bactérie pénètre parfois dans la circulation sanguine à partir de l’intestin et se propage jusqu’à certains organes (provoquant une listériose invasive). Les bactéries peuvent se propager aux organes suivants :

  • Tissus recouvrant le cerveau et la moelle épinière (causant une méningite)

  • Yeux

  • Valvules cardiaques (causant une endocardite)

  • Articulations

  • Chez la femme enceinte, l’utérus et le fœtus

Dans de rares cas, des amas de pus (abcès) peuvent se former dans le cerveau et la moelle épinière.

Facteurs de risque

Aux États-Unis, le nombre de cas de listériose invasive ne dépasse pas 1 600 par an, mais elle est mortelle dans 1 cas sur 5. Elle est plus fréquente dans les populations suivantes :

Les femmes enceintes sont environ 10 à 20 fois plus à même de contracter la listériose que la population générale, mais elles ne tombent gravement malades ou ne meurent que dans de rares cas. Toutefois, il peut arriver que des femmes enceintes atteintes de listériose transmettent l’infection au fœtus ou au nouveau-né, qui peut alors mourir (voir Listériose chez le nouveau-né).

Le saviez-vous ?

  • Les femmes enceintes sont particulièrement sensibles à la listériose, qui peut nuire au fœtus ou au nouveau-né.

Symptômes

Les symptômes caractéristiques de la listériose sont des frissons, de la fièvre et des douleurs musculaires (identiques à celles de la grippe), accompagnées de nausées, de vomissements et de diarrhée. Ces symptômes disparaissent généralement en 1 à 7 jours.

Lors d’une listériose invasive, les symptômes varient en fonction de la zone atteinte.

En cas de méningite, il y a des maux de tête et une raideur de la nuque. Peut alors apparaître une confusion mentale ainsi qu’une perte de l’équilibre.

Si l’infection se développe au niveau de l’utérus ou du placenta chez une femme enceinte, elle peut être responsable d’une fausse couche ou d’une mort in utero. Deux tiers des nourrissons survivants développent une listériose, qui peut conduire à une infection du sang (septicémie) ou à une méningite. Jusqu’à la moitié des nouveau-nés infectés vers la fin de la grossesse meurent.

Diagnostic

  • Culture de sang ou de liquide céphalorachidien

Pour diagnostiquer la listériose, les médecins prélèvent un échantillon de sang ou réalisent une ponction lombaire (rachicentèse) pour prélever un échantillon du liquide entourant le cerveau et la moelle épinière (liquide céphalorachidien). Les échantillons sont envoyés au laboratoire pour être mis en culture. Le diagnostic est confirmé par la mise en évidence de la bactérie dans l’échantillon.

Prévention

Les aliments sont souvent contaminés par les bactéries Listeria. Ces bactéries peuvent se reproduire à la température du réfrigérateur. Ainsi, les aliments qui sont légèrement contaminés peuvent devenir très contaminés alors qu’ils sont au réfrigérateur.

Il faut prendre certaines précautions, tout particulièrement pour les personnes qui sont exposées à un risque de conséquences graves en cas d’infection. Ces personnes sont les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les femmes enceintes et les personnes âgées de 65 ans et plus. Par exemple, les personnes à risque ne doivent pas manger certains aliments, tels que :

  • Fromages à pâte molle fabriqués à base de lait non pasteurisé (tels que feta, brie, fromage frais et camembert)

  • Les aliments prêts à consommer réfrigérés (tels que hot-dogs, charcuterie, pâtés et viandes à tartiner), sauf s’ils sont chauffés à une température interne de 73,9 °C ou jusqu’à ce qu’ils soient fumants juste avant d’être servis

  • Produits de la mer fumés réfrigérés (tels que préparations gravlax, lox, saur, fumées ou séchées), sauf s’ils ont été cuits

  • Lait cru (non pasteurisé) et fromages au lait cru

Les mesures suivantes peuvent contribuer à réduire le risque d’infection :

  • Réfrigérer les restes dans les 2 heures dans des conteneurs peu profonds pouvant être fermés, et les consommer dans les 3 à 4 jours

  • Régler la température du réfrigérateur sur 4,4 °C ou moins

  • Régler la température du congélateur sur -17,8 °C ou moins

Traitement

  • Antibiotiques

Les antibiotiques peuvent guérir la listériose.

Pour la plupart des infections provoquées par Listeria, y compris les endocardites et les méningites, le traitement antibiotique à base d’ampicilline et de gentamicine est administré par voie intraveineuse. En cas d’allergie aux pénicillines, l’ampicilline est remplacée par l’association triméthoprime/sulfaméthoxazole.

Les infections oculaires sont traitées par l’érythromycine par voie orale ou par l’association triméthoprime/sulfaméthoxazole par voie intraveineuse.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Présentation du COVID-19
Vidéo
Présentation du COVID-19
Modèles 3D
Tout afficher
Rhume
Modèle 3D
Rhume

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE