Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement

Intoxication par le fer

Par

Gerald F. O’Malley

, DO, Grand Strand Regional Medical Center;


Rika O’Malley

, MD, Albert Einstein Medical Center

Dernière révision totale févr. 2019| Dernière modification du contenu févr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Les faits en bref
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
  • Les symptômes apparaissent en plusieurs stades et commencent par des vomissements, une diarrhée et des douleurs abdominales.

  • Une insuffisance hépatique peut apparaître au bout de plusieurs jours.

  • Le diagnostic d’intoxication par le fer est basé sur les antécédents des personnes, leurs symptômes et le taux de fer dans le sang.

  • Les personnes atteintes d’une intoxication doivent être hospitalisées.

Des comprimés contenant du fer sont souvent utilisés pour certaines formes d’anémie. Du fer est également présent dans de nombreux suppléments multivitaminés. Les personnes, en particulier les enfants en bas âge, qui abusent de ce type de pilules, sont exposées à une intoxication par le fer. Les flacons contenant ces suppléments sont très répandus dans les ménages et le surdosage est donc fréquent. Toutefois, les vitamines à mâcher pour les enfants ne contiennent pas beaucoup de fer, et même un tube entier ne peut fournir suffisamment de fer pour provoquer une intoxication grave. Le surdosage de suppléments alimentaires en fer pur peut, cependant, entraîner une intoxication grave. Les vitamines prises pendant la période prénatale contiennent beaucoup de fer et peuvent empoisonner les petits enfants.

L’intoxication par le fer est une cause possible d’intoxication mortelle chez les jeunes enfants âgés de moins de 5 ans. Le surdosage en fer provoque d’abord une irritation de l’estomac et du tube digestif, causant parfois des saignements. En quelques heures, il empoisonne les cellules, perturbant leurs réactions chimiques internes. En quelques jours, le foie peut être lésé. Quelques semaines après le rétablissement, l’estomac, le tube digestif et le foie peuvent développer des cicatrices dues à l’irritation.

Symptômes

Les intoxications graves par le fer provoquent généralement des symptômes 6 heures après le surdosage. Les symptômes d’intoxication par le fer se manifestent habituellement en 5 stades :

  • Stade 1 (dans les 6 heures suivant la surdose) : les symptômes incluent des vomissements, des vomissements de sang, une diarrhée, des douleurs abdominales, une irritabilité et une somnolence. Si l’intoxication est très grave, une respiration rapide, un rythme cardiaque accéléré, le coma, la perte de connaissance, des convulsions et une baisse de la tension artérielle peuvent se manifester.

  • Stade 2 (dans les 6 à 48 heures suivant la surdose) : l’état de la personne peut sembler s’améliorer.

  • Stade 3 (dans les 12 à 48 heures suivant la surdose) : une très basse tension artérielle (état de choc), une fièvre, des saignements, une jaunisse, une insuffisance hépatique, une acidose métabolique et des convulsions peuvent se manifester.

  • Stade 4 (dans les 2 à 5 jours suivant la surdose) : le foie cesse de fonctionner et les personnes peuvent décéder d’un état de choc, d’un saignement et d’anomalies de la coagulation sanguine. La glycémie peut diminuer. Une confusion et une léthargie ou le coma peuvent survenir.

  • Stade 5 (dans les 2 à 5 semaines suivant la surdose) : l’estomac ou les intestins peuvent être obstrués par des cicatrices. La cicatrisation dans ces deux organes peut provoquer une douleur abdominale, à type de crampes et de vomissements. Une cicatrisation importante du foie (cirrhose) peut se développer plus tard.

Diagnostic

  • Taux de fer et autres analyses de sang

  • Parfois radiographie

Le diagnostic d’intoxication par le fer est basé sur les antécédents de la personne, ses symptômes, la présence d’une acidose métabolique (acide dans le sang libéré par les cellules intoxiquées), ainsi que sur la quantité de fer dans le sang. En cas d’ingestion de nombreux comprimés, ceux-ci peuvent parfois être visibles sur les radiographies de l’estomac ou de l’intestin.

Traitement

  • Lavage de l’intégralité de l’intestin

  • Traitement par chélation (pour les cas sévères)

Les personnes qui présentent des symptômes importants ou de hauts niveaux de fer dans le sang doivent être hospitalisées. Cependant, une grande quantité de fer peut rester dans l’estomac même après les vomissements. On peut aussi administrer une solution de polyéthylène glycol par voie orale ou par une sonde gastrique, afin de laver l’intégralité de l’estomac et de l’intestin (irrigation colonique), bien que l’efficacité de cette pratique demeure incertaine. De la déféroxamine, médicament se liant au fer dans le sang (ce que l’on appelle traitement par chélation) pour lui permettre de passer dans l’urine, est administrée par voie intraveineuse si l’intoxication est grave.

Informations supplémentaires

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Fractures (partie I)
Vidéo
Fractures (partie I)
Le système squelettique est composé de 206 os ; il permet le maintien et le mouvement et il...
Modèles 3D
Tout afficher
Thorax
Modèle 3D
Thorax

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE