Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Présentation des fractures

(Fractures)

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Le terme « fracture » est utilisé lorsqu’un os est cassé. Il peut s’agir seulement d’une petite fissure ou d’une cassure nette en de nombreux morceaux.

  • Les fractures sont très douloureuses et provoquent un gonflement

  • L’os peut sembler tordu ou déplacé

  • Les fractures provoquent parfois des lésions des nerfs ou des vaisseaux sanguins situés à proximité

  • Les médecins diagnostiquent les fractures en réalisant des radiographies, mais parfois une TDM ou une IRM sont utiles

  • Les médecins remettent les os fracturés en place et les maintiennent à l’aide d’une attelle, d’un plâtre ou parfois de broches, de vis et de plaques en métal

Rendez-vous au service des urgences le plus proche si vous vous faites mal et que la douleur est très forte ou le gonflement très important, ou bien si vous ne pouvez pas bouger ou utiliser le membre lésé.

Quels sont les différents types de fractures ?

Les médecins utilisent de nombreux termes pour décrire les différentes fractures. Ces termes dépendent des facteurs suivants :

  • Comment les morceaux de l’os cassé sont-ils alignés ?

  • Y a-t-il un trou dans la peau et l’os est-il visible ?

  • La fracture implique-t-elle une articulation ?

Les morceaux d’un os cassé sont parfois relativement bien alignés. Cependant, en général, ils sont tordus, pliés, séparés ou coincés ensemble. Parfois, l’os est cassé en plusieurs petits morceaux.

On parle de fracture ouverte lorsque l’extrémité pointue d’un os cassé a perforé la peau. Souvent, l’os se remet en place et seule une petite coupure est visible. Mais parfois, l’os reste visible. Une fracture ouverte peut laisser des germes et des souillures pénétrer dans l’os fracturé et provoquer ainsi une infection osseuse. Les infections osseuses empêchent la fracture de cicatriser.

Une fracture qui implique une articulation peut cicatriser en gardant une extrémité rugueuse, qui peut causer des douleurs et une raideur articulaires permanentes.

Certains types de fractures

Certains types de fractures

Quelles sont les causes d’une fracture ?

Un os peut être fracturé dans les cas suivants :

  • L’os est plié ou tordu à un angle excessif, par exemple suite à une chute ou à une lésion sportive

  • L’os reçoit un choc très violent, comme un objet lourd ou l’impact d’un accident de la route

  • L’os subit un impact constant et répété, comme pendant la course à pied – on parle alors de fracture de fatigue

Quels sont les symptômes d’un os fracturé ?

Les symptômes d’une fracture comprennent :

  • Douleur lorsque la personne touche, mobilise ou s’appuie sur le membre lésé

  • Gonflement

  • Difficultés à utiliser le membre lésé normalement (par exemple, en cas de fracture de la cheville, la personne ne pourra pas s’appuyer sur son pied)

  • Parfois, engourdissement ou picotements si un nerf est lésé

Les os fracturés saignent. Cela peut provoquer une ecchymose après un jour environ.

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’une fracture ?

Ce que font les médecins :

Parfois, les médecins réalisent également une TDM ou une IRM.

Comment les médecins traitent-ils une fracture ?

Deux morceaux qui se touchent et sont bien alignés constituent la configuration idéale pour la cicatrisation de la fracture. Si les morceaux ne se touchent pas et ne sont pas bien alignés, les médecins doivent les déplacer pour les remettre en place. On parle alors de « réduction de la fracture » ou de « remise en place ».

Si la fracture comprime un vaisseau sanguin ou un nerf, ou s’il s’agit d’une fracture ouverte, les médecins procèdent à la réduction immédiatement. Dans le cas contraire, les médecins attendent souvent quelques jours, le temps que le gonflement diminue. Ensuite, ils placent une attelle et administrent des antalgiques.

Après la réduction de la fracture, les médecins doivent maintenir les morceaux cassés en place afin qu’ils ne se déplacent pas et puissent cicatriser. Pour les maintenir en place, les médecins peuvent utiliser les moyens suivants :

  • Attelles

  • Plâtres

  • Chirurgie

Les attelles et les plâtres sont composés de matériaux durs, tels que du plâtre ou de la fibre de verre. Les médecins appliquent d’abord un rembourrage mou afin que le plâtre ou la fibre de verre n’érafle pas la peau. Dans le cas d’un plâtre, le matériau dur enveloppe toute la circonférence du bras ou de la jambe. Dans le cas d’une attelle, les matériaux durs n’enveloppent que partiellement le membre.

Pendant une intervention chirurgicale pour une fracture, les médecins peuvent utiliser :

  • Une longue broche en métal placée dans le centre creux des os

  • Des vis et des plaques en métal fixées directement aux os cassés

  • Un cadre en métal placé autour de la jambe ou du bras et attaché aux os cassés (fixateur externe)

Dans le cas d’une fracture ouverte, une intervention chirurgicale peut également être nécessaire pour nettoyer les souillures et les germes des morceaux d’os fracturés.

Fixateur externe

Fixateur externe

Comment prendre soin d’un plâtre ?

Une personne qui porte un plâtre doit prendre les mesures suivantes :

  • Maintenir le plâtre au sec pendant la toilette, par exemple en utilisant un protège plâtre étanche ou un sac en plastique (utiliser des élastiques en caoutchouc pour assurer son étanchéité)

  • Si le plâtre s’humidifie, le sécher au sèche-cheveux ; s’il devient trop humide, il est possible que le médecin doive le remplacer

  • Surélever le plâtre dès que possible pour réduire le gonflement

  • Pour protéger la peau, appliquer du ruban adhésif sur les extrémités rugueuses du plâtre

  • Nettoyer la zone autour du plâtre tous les jours

  • Ne jamais placer d’objets à l’intérieur du plâtre

Contacter un médecin en cas de fièvre ou dans les cas suivants :

  • Plâtre très serré

  • Douleur, engourdissement ou faiblesse du membre lésé

  • Rougeur ou endolorissement

  • Odeur nauséabonde

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Modèles 3D
Tout afficher
Colonne vertébrale et moelle épinière
Modèle 3D
Colonne vertébrale et moelle épinière

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE