Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Spina bifida

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale avr. 2019| Dernière modification du contenu avr. 2019
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

Qu’est-ce que le spina bifida ?

Le spina bifida est une malformation congénitale de la colonne vertébrale. La colonne vertébrale du bébé à naître ne se forme pas normalement. Parfois, la moelle épinière et les nerfs qui en proviennent sont touchés. Cela peut être asymptomatique ou entraîner des problèmes à long terme au niveau de la marche, de la miction et de la défécation.

  • Le spina bifida touche le milieu et le bas du dos

  • Quelques enfants présentent également des malformations cérébrales

  • Les malformations varient de petites à importantes

  • Les petites malformations ne provoquent généralement aucun symptôme

  • Les grandes malformations peuvent entraîner une faiblesse des jambes et des problèmes de marche, une courbure de la colonne vertébrale ou des problèmes de vessie

  • Les lésions du cerveau ou de la moelle épinière sont beaucoup plus probables lorsque le tissu ressort visiblement du dos du bébé

  • Si des parties de la moelle épinière sont exposées, le bébé peut développer une infection (méningite)

Spina bifida : une malformation du rachis

Dans le spina bifida, les os de la colonne vertébrale (vertèbres) ne se développent pas normalement. La sévérité du spina bifida peut être variable.

La dysraphie médullaire se caractérise par le développement anormal d’un ou plusieurs vertèbres, accompagné éventuellement d’une atteinte de la moelle épinière et des couches de tissus (méninges) l’enveloppant. Le seul symptôme peut être une touffe de poils, une dépression ou une pigmentation de la peau au niveau de la zone atteinte.

Dans la méningocèle, une forme plus grave, les méninges font saillie au travers des vertèbres incomplètement fermées, avec formation d’une protubérance remplie de liquide sous la peau. La moelle épinière est positionnée correctement.

La forme la plus grave est la myéloméningocèle, dans laquelle les méninges et la moelle épinière sont saillantes. La région concernée est rouge et dépourvue de revêtement cutané et le nourrisson est susceptible d’être gravement handicapé.

Spina bifida : une malformation du rachis

Quelles sont les causes du spina bifida ?

Causes du spina bifida :

  • Carence en acide folique avant et pendant la grossesse

  • Maladie génétique

  • Prise de certains médicaments pendant la grossesse, tels que valproate

Quels sont les symptômes du spina bifida ?

De nombreux enfants présentant de petites malformations n’ont aucun symptôme. La plupart des symptômes sont des lésions cérébrales ou des lésions de la moelle épinière. 

Les symptômes comprennent :

  • Excès de liquide dans les espaces se trouvant dans le cerveau (hydrocéphalie)

  • Troubles de l’apprentissage

  • Difficultés à avaler

  • Difficultés à marcher

  • Manque de sensation normale au niveau de la peau au-dessus de la moelle épinière

  • Incapacité ou difficulté à uriner

  • Infections urinaires fréquentes

  • Incapacité à contrôler la défécation

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’un spina bifida ?

Les médecins effectuent un dépistage au cours du 2e trimestre de grossesse. Il peut comprendre :

Comment les médecins traitent-ils le spina bifida ?

Généralement, les médecins réalisent une intervention chirurgicale.

  • Une équipe de spécialistes détermine le type et la gravité de la malformation, et propose à la famille des traitements et des soins

  • Les médecins traitent les problèmes de vessie, d’os, de muscles et des autres zones

Peut-on prévenir le spina bifida ?

Les médecins recommandent à toutes les femmes qui pourraient débuter une grossesse ou qui sont enceintes de prendre de l’acide folique (folates). Des études montrent que l’acide folique permet de prévenir le spina bifida et des anomalies similaires chez le bébé à naître.

  • Les femmes qui ont eu un bébé atteint de spina bifida ont un risque plus élevé d’avoir un autre bébé atteint de la même malformation, et elles doivent prendre des doses élevées d’acide folique en commençant 3 mois avant le début de la grossesse et en continuant jusqu’au 1er trimestre de grossesse

Le médecin détermine quelle quantité d’acide folique il faut prendre.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Implant cochléaire
Vidéo
Implant cochléaire
Lorsque les ondes sonores atteignent l’oreille, elles sont rassemblées par l’oreille externe...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE