Le Manuel Merck

Please confirm that you are not located inside the Russian Federation

Chargement
Les faits en bref

Mort cardiaque subite chez l’athlète

Par

The Manual's Editorial Staff

Dernière révision totale mai 2018| Dernière modification du contenu mai 2018
Cliquez ici pour la version professionnelle
Voir les données détaillées
REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle
Ressources liées au sujet

On parle de mort cardiaque subite lorsqu’une personne décède soudainement en raison d’un problème cardiaque. On parle de mort cardiaque subite chez l’athlète lorsqu’une personne décède soudainement d’un problème cardiaque déclenché par une activité physiquee.

  • La mort cardiaque subite chez l’athlète est rare (environ 1 athlète sur 200 000).

  • Elle peut se produire chez des personnes âgées qui sont conscientes d’avoir des problèmes cardiaques.

  • Elle peut également se produire chez des personnes jeunes qui semblent en bonne santé, et qui n’ont pas connaissance de leur problème cardiaque.

  • Il est conseillé de discuter avec son médecin avant de commencer à pratiquer un nouveau programme de sport ou d’exercice.

Les personnes peuvent aussi décéder pendant l’exercice en raison de causes telles qu’une attaque d’asthme, un coup de chaleur ou une blessure. On ne considère généralement pas ces troubles comme une mort cardiaque subite parce que la cause principale n’était pas un problème cardiaque.

Quelles sont les causes de mort cardiaque subite chez l’athlète ?

Les personnes âgées présentent généralement une maladie des artères coronaires. Les artères qui alimentent le cœur en oxygène sont bouchées. Ces personnes peuvent savoir ou non qu’elles ont un problème cardiaque.

En général, les personnes jeunes ont des problèmes cardiaques rares qu’elles ont depuis la naissance. Elles ne savent généralement pas qu’elles ont un problème cardiaque.

Le problème cardiaque le plus fréquent chez les personnes jeunes est :

D’autres problèmes cardiaques chez les personnes jeunes incluent :

  • Des problèmes cardiaques qui entraînent une anomalie du rythme cardiaque pendant une activité physique ou en cas de stress, comme le syndrome du QT long

  • Une valvule cardiaque défectueuse (sténose aortique)

  • Une zone fragile ou un renflement dans une partie de l’aorte (l’artère principale qui transporte le sang du cœur vers le reste du corps) ; la zone fragile ou le renflement s’appelle anévrisme aortique)

  • Des malformations congénitales dans les artères coronaires (vaisseaux sanguins qui amènent l’oxygène au cœur)

À tout âge, le risque de décéder de mort cardiaque subite pendant un exercice est plus élevé en cas de consommation de drogues illicites qui stimulent le cœur. Ces drogues sont notamment la cocaïne et les amphétamines.

Quels sont les symptômes de la mort cardiaque subite ?

La plupart des jeunes athlètes sont en bonne santé et ne savent pas qu’ils ont un problème cardiaque. Certains athlètes ressentent des signes précurseurs comme une syncope ou un essoufflement. Les athlètes peuvent ne pas réaliser qu’il s’agit de symptômes d’un problème grave et peuvent ne pas en parler.

Cependant, le premier signe est généralement un effondrement soudain de la personne. Son cœur ne bat pas et elle ne respire pas. En général, la personne décède, à moins qu’une RCP ne soit réalisée.

Comment les médecins peuvent-ils déterminer la présence d’un risque de mort cardiaque subite ?

Il est conseillé de consulter son médecin avant de commencer à pratiquer un sport ou un programme d’exercice. Le médecin pose des questions sur les antécédents médicaux et réalise un examen physique pour détecter les problèmes susceptibles de rendre l’exercice dangereux pour la personne.

Les athlètes du secondaire doivent être examinés tous les deux ans. Les adultes doivent être examinés tous les 4 ans. Si les médecins connaissent la présence de certains problèmes médicaux, ils réalisent généralement des examens plus fréquemment.

Les facteurs de risque sur lesquels les médecins interrogent comprennent :

  • La présence de symptômes tels qu’une douleur ou une gêne thoracique, un cœur battant rapidement ou un rythme cardiaque qui semble irrégulier, une perte de connaissance ou une quasi-perte de connaissance, de la fatigue et des difficultés respiratoires, surtout lorsque ces symptômes surviennent pendant un exercice difficile

  • Des membres de la famille qui se sont évanouis ou sont décédés pendant un exercice physique, ou qui sont décédés soudainement avant l’âge de 50 ans environ

  • La consommation de drogues

Selon l’âge, les antécédents médicaux, les symptômes et le sport spécifique pratiqué, les médecins peuvent réaliser des examens tels que :

  • Électrocardiogramme (ECG : examen rapide, indolore et sans danger qui mesure les courants électriques dans le cœur et les enregistre sur une feuille de papier)

  • Échographie (examen qui utilise des ondes sonores pour créer une image du cœur et de son fonctionnement)

  • Épreuve d’effort (examen permettant de vérifier le fonctionnement du cœur lorsqu’il bat plus vite, par exemple lors d’un entraînement)

Dans certains pays situés en dehors des États-Unis, les médecins recommandant qu’un ECG soit réalisé chez tout le monde avant de commencer un programme d’exercice.

Comment les médecins traitent-ils la mort cardiaque subite ?

Défibrillateur automatique externe : Déclenchement des battements de cœur

Le défibrillateur automatique externe (DAE) est un dispositif qui peut détecter et corriger un type d’anomalie du rythme cardiaque appelée fibrillation ventriculaire. La fibrillation ventriculaire provoque l’arrêt cardiaque.

En cas d’arrêt cardiaque, si un DAE est disponible, il faut l’utiliser immédiatement.

Défibrillateur automatique externe : Déclenchement des battements de cœur

Une personne qui arrête de respirer et qui s’effondre a besoin d’un traitement immédiat :

  • RCP (méthode de sauvetage incluant des pressions sur la poitrine et une ventilation artificielle)

  • Utilisation d’un défibrillateur externe (dispositif qui applique un choc électrique sur le thorax pour ramener un rythme cardiaque régulier)

Si la personne survit, les médecins traitent l’affection qui a provoqué le problème. Ils peuvent administrer des médicaments ou mettre en place un défibrillateur automatique implantable. Un défibrillateur automatique implantable est un appareil que les médecins installent dans le cœur pour surveiller son rythme et redémarrer le cœur s’il cesse de fonctionner.

REMARQUE : Il s’agit de la version grand public. MÉDECINS : Cliquez ici pour la version professionnelle
Cliquez ici pour la version professionnelle

Également intéressant

Vidéos

Tout afficher
Crise cardiaque (infarctus du myocarde)
Vidéo
Crise cardiaque (infarctus du myocarde)
Le cœur est le principal organe du système cardiovasculaire. Il s’agit d’un muscle qui bat...
Épreuves de tolérance à l’effort (épreuve d’effort)
Vidéo
Épreuves de tolérance à l’effort (épreuve d’effort)
Durant une épreuve de tolérance à l’effort, le patient marche de plus en plus rapidement sur...

RÉSEAUX SOCIAUX

HAUT DE LA PAGE